Honda domine Kawasaki et retrouve la victoire aux 8H de Suzuka

Honda a anéanti la concurrence pour remporter une 28e victoire, un record, lors de la 43e édition des 8 Heures de Suzuka, tandis que Kawasaki, vainqueur en titre, a terminé loin derrière. L'épreuve a été marquée par un grave accident pour Gino Rea lors des essais.

Honda domine Kawasaki et retrouve la victoire aux 8H de Suzuka

Takumi Takahashi, Tetsuta Nagashima et Iker Lecuona n'ont pratiquement pas été inquiétés pendant la majeure partie de la course au guidon de la Fireblade #33 du HRC. La combinaison de l'avantage de rythme de Honda et d'une voiture de sécurité opportune a permis au trio de terminer avec un tour d'avance sur l'équipage star de la Kawasaki d'usine, réunissant les pilotes WorldSBK Jonathan Rea, Leon Haslam et Alex Lowes.

C'est la quatrième victoire de Takahashi sur cette épreuve, après ses trois précédents succès avec Honda en 2010, 2013 et 2014, et la première pour ses coéquipiers Nagashima et Lecuona, qui ont tous deux affiché un rythme soutenu tout au long de la course. Pour Honda, cette victoire marque la fin d'une période de disette aux 8 Heures de Suzuka, le précédent succès de la marque remontant à 2014, lorsque Takahashi, Haslam et Michael van der Mark avaient décroché la première place pour l'équipe HARC-Pro.

Au début de la course, Takahashi, auteur de la pole, a perdu des places au profit de Haslam et de Josh Hook (F.C.C TSR Honda), mais il n'a pas eu beaucoup de mal à les repasser, car l'avantage de la CBR1000RR-R est vite devenu évident. La sortie du Safety Car pour une collision entre les pilotes satellites Honda Kosuke Sakumoto et Naomichi Uramoto a permis aux rivaux de Takahashi de revenir à la charge et celui-ci a de nouveau été relégué à la troisième place, mais il ne lui a ensuite fallu que quelques tours pour repasser devant Haslam et la Suzuki Yoshimura de Gregg Black.

À partir de là, Haslam a pris huit secondes d'avance sur ses poursuivants, et Nagashima a lui-même creusé un écart de 22 secondes pendant son premier relais. Les efforts de Honda pour remporter sa première victoire à Suzuka depuis huit ans ont été confortés par la prise de relais de Lecuona dans la troisième heure, au moment même où Kawasaki confiait les commandes à Lowes après les relais de Haslam et Rea.

Lire aussi :

Malgré son manque d'expérience sur le circuit japonais et dans les courses d'Endurance, Lecuona s'est montré véloce dès le départ et a réalisé une série de tours rapides, tandis que Lowes a eu du mal à prendre son rythme et s'est retrouvé à 30 secondes du leader.

Cela a eu un impact majeur sur la course car, lorsque la voiture de sécurité est revenue sur la piste après que la Yamaha I.W NAC #51 a pris feu au deuxième Degner, Lowes s'est retrouvé derrière la deuxième des deux Safety Cars. Cela a donné à Lecuona un avantage de 1'15" sur le pilote britannique, mettant fin à toute chance de retour miraculeux de Kawasaki.

La Kawasaki menacée par la Yamaha du YART

Rea a essayé de combler l'écart avec la Honda de tête après avoir repris la moto dans la quatrième heure et a été en mesure d'égaler – et parfois même de battre – les chronos de Takahashi. Mais ses efforts ont été réduits à néant lorsqu'il a heurté le guidon d'un rival en se frayant un chemin dans le trafic, le précipitant au sol à la première chicane. Le sextuple Champion du monde de Superbike a pu remonter sur sa Kawasaki et repartir, mais les 30 secondes perdues dans l'aventure ont permis à Honda de prendre encore plus d'avance sur le peloton.

Au cours de la cinquième heure de course, Nagashima a pu mettre un tour à la Kawasaki lors de son deuxième relais sur la Honda d'usine, et à partir de là, l'équipe du HRC a connu un parcours sans encombre sur la route d'une remarquable victoire à domicile.

Kawasaki, pendant ce temps, a été obligé de se concentrer sur la deuxième place, après avoir perdu du temps dans les stands pendant l'arrêt de Rea pour effectuer des réparations sur la ZX-10RR #10. L'équipe YART #7, composée de Marvin Fritz, Niccoló Canepa et Harek Haneka, s'est bâtie une avance de près de dix secondes sur le trio Kawasaki, après avoir réussi à rebondir suite à un départ catastrophique qui avait repoussé l'équipe en 22e position à la fin du premier tour.

La bataille entre les deux équipes semblait devoir aller jusqu'au bout, le YART ayant probablement besoin d'un arrêt ravitaillement supplémentaire en fin de course pour rallier l'arrivée. Mais le premier podium de l'équipe autrichienne est tombé à l'eau lorsque Fritz et la Yamaha #74 de Riku Sugawara ont chuté dans les Esses au début de la dernière heure, détruisant leurs deux courses et permettant à Kawasaki de s'emparer de la deuxième place.

Fritz a pu ramener la moto au garage pour des réparations rapides alors que la voiture de sécurité revenait pour la troisième fois, mais un stop-and-go a encore amoindri ses chances et il a finalement terminé l'épreuve à une décevante septième place, avec cinq tours de retard sur le leader.

F.C.C TSR Honda dans le top 10, sans Gino Rea

La fin de course mouvementée du YART a permis à son rival de l'EWC, l'équipe Yoshimura Suzuki, de monter sur la dernière marche du podium lors de ce qui devrait être la dernière sortie du constructeur en tant qu'équipe officielle à Suzuka. Privée de Sylvain Guintoli, blessé à la main, et partant de la 22e place, l'équipe Suzuki s'est montrée rapide pendant la course, avec un premier relais héroïque de Black qui lui a permis de prendre la tête après le premier passage de la voiture de sécurité. Black et Kazuki Watanabe ont fini par perdre quelques places dans le classement car ils ont disputé l'épreuve en duo dans des conditions chaudes, mais une bonne fin de course leur a permis de terminer sur le podium.

L'équipe S-Pulse #40 a appuyé les résultats du team d'usine Suzuki en terminant à la quatrième place. Hideyuki Ogata, Atsumi Cocoro et Takuya Tsuda se sont imposés dans un duel avec la Honda Toho #104 de Ryuichi Kiyonari, Hiromichi Kunikawa et Takuma Kunimine, quatre fois vainqueurs à Suzuka.

Derrière la Yamaha du YART, le top 10 a été complété par le Team ATJ Honda de Yuki Takahashi, Kazuki Ito et Tomoyoshi Koyama, le F.C.C TSR Honda #5 de Josh Hook et Mike De Meglio, et le Team Kodama Yamaha #50 de Yuuta Kodama, Kengo Nagao et Kenji Nagao. L'équipe F.C.C TSR, sans Gino Rea qui se trouve dans un état grave près une terrible chute lors des essais du samedi, était en lice pour une place dans le top 5 jusqu'à ce qu'un long arrêt au stand pour des problèmes de freins dans la troisième heure la fasse rétrograder.

La première participation de BMW à Suzuka s'est soldée par un abandon après que sa M1000RR se soit arrêtée juste avant la mi-course. Ilya Mikhalchik a dû pousser la moto jusqu'aux stands avant de mettre définitivement pied à terre.

partages
commentaires
Sylvain Guintoli blessé aux essais des 8H de Suzuka
Article précédent

Sylvain Guintoli blessé aux essais des 8H de Suzuka

Article suivant

Nobuatsu Aoki met fin à sa carrière à 50 ans

Nobuatsu Aoki met fin à sa carrière à 50 ans