Nobuatsu Aoki met fin à sa carrière à 50 ans

Quatorze ans après son dernier Grand Prix MotoGP, Nobuatsu Aoki a mis fin à sa carrière en disputant pour la dernière fois les 8 Heures de Suzuka.

Nobuatsu Aoki vient de refermer le chapitre de sa carrière de pilote moto. À 50 ans, il disputait ce week-end les 8 Heures de Suzuka, son ultime course avant de raccrocher après une vie dédiée à la compétition.

Dans la fratrie Aoki, Nobuatsu est l'aîné de Takuma (prometteur cinquième du championnat 500cc 1997, paralysé depuis un accident en 1998 et reconverti en course auto avec une participation aux 24 Heures du Mans 2021) et Haruchika (double Champion du monde 125cc au milieu des années 1990). Tous trois passés par les Grands Prix, ils comptent plusieurs podiums à leur palmarès, et notamment dans la catégorie 500cc pour Nobuatsu et Takuma.

À plusieurs reprises, frères Aoki ont créé l'Histoire, comme au Grand prix du Japon 1995 où chacun d'eux avait obtenu un trophée dans sa catégorie : Haruchika vainqueur en 125cc, "Nobu" deuxième en 250cc et Takuma troisième en 500cc. Lors du Grand Prix d'Imola 1997, Nobu et Takuma avaient même partagé le podium de la catégorie 500cc, derrière le vainqueur Mick Doohan.

Nobuatsu Aoki et Takuma Aoki

Nobuatsu et Takuma Aoki sur le podium du GP d'Imola 1997

Dans le trio, Nobuatsu est celui qui a connu la carrière internationale la plus longue. Arrivé en Grand Prix en 1990, il y a évolué jusqu'en 2004 avant de passer à un rôle de pilote essayeur pour Suzuki, avec encore quelques courses à son actif jusqu'en 2008. Avec onze saisons complètes à son actif, il a d'abord longuement défendu les couleurs de Honda, avec qui il a remporté son unique victoire, au Grand Prix de Malaisie 250cc en 1993, puis connu sa meilleure campagne dans la catégorie reine, troisième du championnat en 1997.

Devenu pilote Suzuki en 1998, il a vu sa courbe de performance baisser, puis a terminé l'ère des 500cc en participant au développement des pneus Bridgestone. La naissance du MotoGP l'a ramené sur la grille, avec Proton et KR pour ce qui furent ses trois dernières saisons complètes, avant son retour dans le groupe Suzuki.

Les 8 Heures de Suzuka, épreuve emblématique de la course moto pour les Japonais, constituaient le meilleur rendez-vous possible pour fêter la fin de sa carrière. Vainqueur de cette course en 2009 avec Suzuki, il a réalisé cette dernière participation avec le team TERAMOTO@J-TRIP Racing, qui s'est classé quatrième de la catégorie Superstock. C'est en larmes qu'il a rejoint son stand à la fin de son dernier relais, ovationné par le public.

Lire aussi :
partages
commentaires
Honda domine Kawasaki et retrouve la victoire aux 8H de Suzuka
Article précédent

Honda domine Kawasaki et retrouve la victoire aux 8H de Suzuka

Article suivant

La famille de Gino Rea communique sur ses blessures

La famille de Gino Rea communique sur ses blessures