Une chute de Jonathan Rea donne la victoire à Yamaha à Suzuka

Alors que la Kawasaki #10 semblait se diriger vers une victoire très facile aux 8 Heures de Suzuka, Jonathan Rea a chuté en fin de course, offrant la victoire à la Yamaha #21.

Une chute de Jonathan Rea donne la victoire à Yamaha à Suzuka

La Kawasaki officielle #10, pilotée par Leon Haslam, Toprak Razgatlıoğlu et Jonathan Rea, a dominé cette édition des 8 Heures de Suzuka. Filant tout droit vers la première victoire de la marque japonaise à domicile depuis 1993, Jonathan Rea a chuté à une bonne demi-heure de la fin de l'épreuve, au cours de dernières minutes complètement folles.

La Suzuki #2 du SERT a en effet connu une casse moteur, laissant de l'huile sur la piste. Au même moment de la chute de Rea, la direction de course a alors sorti le drapeau rouge, interrompant définitivement l'épreuve.

Le règlement est clair, le classement final se dresse selon les positions des motos au tour précédent l'interruption. De quoi donner, on l'imaginait d'abord, la victoire à Kawasaki. Mais un autre point de règlement allait alors donner le succès à Yamaha. 

Lire aussi:

En effet, Rea n'est logiquement pas parvenu à ramener sa moto aux stands dans les cinq minutes réglementaires, et la Kawasaki #10 a donc été retirée des résultats. C'est au final la Yamaha #21 de Katsuyuki Nakasuga, Alex Lowes et Michael van der Mark qui remporte cette édition 2019, devant la Honda #33 de Takumi Takahashi, Ryuichi Kiyonari et Stefan Bradl.

Le titre mondial d'Endurance s'est également décidé dans les dernières minutes de l'épreuve, puisque la casse moteur de la #2 offrant la couronne à la Kawasaki #11. La machine du Team SRC Kawasaki France pilotée par Jérémy Guarnoni, Erwan Nigon et David Checa remporte donc le titre mondial 2019.

 

partages
commentaires
Spa prêt à retrouver le Championnat du monde d'Endurance moto

Article précédent

Spa prêt à retrouver le Championnat du monde d'Endurance moto

Article suivant

Loris Baz s'engage sur le Bol d'Or

Loris Baz s'engage sur le Bol d'Or
Charger les commentaires