La saison du renouveau pour l’Asian Le Mans Series?

En reprenant le contrôle de l’Asian Le Mans Series, l’ACO entend bien redonner une nouvelle impulsion à la série asiatique, qui débutera le 11 octobre sur le circuit de Fuji.

Après une course unique en 2009, une véritable structure de championnat badgée "Le Mans" a été lancée en Asie en 2013. Avec des plateaux peu fournis (six voitures seulement étaient au départ de la course de Inje, en Corée du Sud lors de la manche inaugurale de l’édition 2014), l’Asian Le Mans Series effectuait une pause début 2015 pour mieux se relancer.

L’ACO reprenait la direction des opérations succédant ainsi à la société S2M Group, et annonçait une série de mesures visant à augmenter le nombre de concurrents. Ainsi, aux côtés des traditionnels prototypes de réglementation LMP2, on retrouvera les "petits" prototypes coupés LMP3 similaires à ceux engagés en ELMS. Les prototypes CN (de type V de V notamment) seront également admis au départ des manches asiatiques. De même, la classe GT est désormais ouverte, outre aux voitures de réglementation GTE, également aux GT3, dont celles des concurrents de la catégorie GT300 du championnat Super GT japonais (à ne pas confondre avec les surpuissantes GT500, la catégorie reine nipponne).

Ainsi, treize équipes étaient d’ores et déjà annoncées à moins de deux mois de l’ouverture de la saison 2015/2016 à Fuji. En P2, on retrouvera notamment l’Oreca-Nissan de Eurasia Motorsport, l’Oreca-Judd Race Performance et la Ligier JS P2-Nissan aux couleurs du Algarve Pro Racing. Si la classe CN n’est (pour l’instant) pas représentée, les LMP3 devraient compter au moins deux représentants.

Prototypes CN, LMP3 et même... GT300 du Super GT sont les bienvenus

En GT, les voitures annoncées pour Fuji répondent pour l’instant toutes à la réglementation GT3. On retrouvera ainsi la BMW Z4 du Team AAI, les Ferrari 458 Italia des équipes Cleanwater Racing, Nexus Infinity, ainsi que l’Audi R8 LMS Ultra de l’écurie Absolute Racing. Le peloton devrait être plus conséquent après Fuji, qui se disputera une semaine avant la finale de l’European Le Mans Series à Estoril.

Après Fuji, les concurrents de l’Asian Le Mans Series 2015/2016 se rendront à Sepang (8 novembre), Buriram, en Thaïlande (10 janvier) pour conclure le championnat à Sepang le 24 janvier. Si la course de Fuji sera longue de deux heures, les trois autres épreuves seront disputées sur trois heures.

A propos de cet article
Séries Asian Le Mans
Type d'article Preview
Tags asian le mans series, fuji