Bugatti lance officiellement la Chiron et ses 1500 chevaux

À la veille de l'ouverture du Salon de Genève, Bugatti a publié les premières images officielles et les données techniques de la remplaçante de la Veyron.

Bugatti lance officiellement la Chiron et ses 1500 chevaux
Bugatti Chiron
Bugatti Chiron
Bugatti Chiron
Bugatti Chiron
Bugatti Chiron

La voici enfin cette Bugatti Chiron. Après un teasing savamment orchestré par la marque française, propriété du groupe Volkswagen, Bugatti a choisi la veille de l'ouverture du Salon de Genève pour dévoiler les premières images officielles de celle qui prendra la suite de la mythique Veyron.

Le concept Vision Gran Turismo présenté l'an passé préfigurait largement la dernière-née des usines de Molsheim, qui se veut encore plus performante que sa devancière. Pour ce faire, l'emploi de la fibre de carbone se généralise sur la Chiron, pour laquelle les ingénieurs de chez Bugatti sont partis d'une feuille blanche, ou presque, ne reprenant que très peu d'éléments de la Veyron.

Après bien des spéculations sur les performances de la voiture et de son moteur W16 huit litres quadri-turbo (deux pour les bas-régimes, les deux autres entrant en action à partir de 3800 tours/minute), Bugatti confirme officiellement une puissance portée à 1500 chevaux à 6700 tours/minute, et quelques 1600 Nm de couple. Un bloc associé à une boîte automatique double embrayage sept rapports passant cette redoutable puissance aux quatre roues.

La Bugatti Chiron boucle le 0 à 100 km/h en à peine 2,5 secondes, et il ne lui faut que 6,5 secondes pour atteindre les 200 km/h, et 13,6 secondes pour passer la barre des 300 km/h. La vitesse est limitée (!) à 420 km/h.

2,4 millions d'euros

La Bugatti Chiron gagne ainsi du muscle, avec un gabarit sensiblement à la hausse par rapport à la Veyron, se montrant 82mm plus longue, 40mm plus large et 53mm plus haute (et notamment 12mm de gagnés au sein de l'habitacle). Elle affiche également 155kg de plus sur la balance, pour frôler les deux tonnes (1995kg).

500 exemplaires seulement seront produits dans les usines de Molsheim, 150 d'entre eux ayant déjà été commandés, alors que le tarif s'élève à 2,4 millions d'euros par unité.

partages
commentaires
L'ApolloN, la voiture la plus rapide du monde ?
Article précédent

L'ApolloN, la voiture la plus rapide du monde ?

Article suivant

La Koenigsegg Regera défie la Bugatti Chiron

La Koenigsegg Regera défie la Bugatti Chiron
Charger les commentaires