Trucage Volkswagen - Vers une démission du Président du Directoire?

Les choses se compliquent pour le Groupe Volkswagen, aux prises avec la pire crise de son histoire.

Tandis que le monde des affaires se demande quand le chef de la direction de Volkswagen, Martin Winterkorn, démissionnera de son poste, ce dernier apparaît dans une vidéo de 2m33s dans laquelle il plaide coupable et avoue la tricherie des logiciels de contrôle d’émissions polluantes des moteurs diesel.

Dans la vidéo en langue allemande, Winterkorn s’excuse à plusieurs reprises, et exhorte les clients de VW de pardonner à l’entreprise et de ne pas faire porter le blâme aux 600'000 employés du géant de l’automobile.

 

Il ajoute ne pas avoir actuellement toutes les réponses aux questions posées, mais assure qu’une enquête approfondie sera menée.

En revanche, Bernd Osterloh, président du conseil d’entreprise, a bien fait comprendre que les coupables seraient identifiés, tout en soulignant que personne n’était intouchable, peu importe son rang dans l’entreprise. D’où une rumeur de démission de Winterkorn qui serait annoncée vendredi.

Volkswagen prétend que seul le moteur diesel de type EA 189 est doté du logiciel permettant de tricher les chiffres de tests d’antipollution. Ce moteur équipe tout de même près de 11 millions de véhicules à travers le monde.

Volkswagen a déjà mis de côté une somme de €6,5 milliards afin de procéder aux modifications qui devront être apportées aux véhicules.

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Auto
Type d'article Actualités
Tags emissions, scandale, tricherie, vw