Blancpain GT Series Endurance : Monza amère pour Fontana e Perfetti

Les deux pilotes tessinois du Team AKKA ASP ont terminé le weekend "chez eux" sur la Mercedes GT3 après très peu de mètres. "Pleins d'amertume, mais contre la malchance il n'y a pas grand chose à faire…"

Blancpain GT Series Endurance : Monza amère pour Fontana e Perfetti
#89 Akka ASP,Mercedes-AMG GT3: Daniele Perfetti, Alex Fontana, Ludovic Badey
Casque de Alex Fontana, AKKA ASP
Alex Fontana, Daniele Perfetti, Mercedes AMG-GT3, AKKA ASP
Alex Fontana, AKKA ASP
Alex Fontana, AKKA ASP
#89 Akka ASP,Mercedes-AMG GT3: Daniele Perfetti, Alex Fontana, Ludovic Badey, Michael Meadows, Raffaele Marciello, Matthias Lauda
#89 Akka ASP,Mercedes-AMG GT3: Daniele Perfetti, Alex Fontana, Ludovic Badey, Michael Meadows, Raffaele Marciello, Matthias Lauda
#89 Akka ASP,Mercedes-AMG GT3: Alex Fontana
Alex Fontana, Daniele Perfetti, Mercedes AMG-GT3, AKKA ASP

La première course d'endurance de la Blancpain GT Series est terminée avant même de commencer pour la voiture n° 89 du Team AKKA ASP, pilotée par les deux Tessinois Alex Fontana et Daniele Perfetti et par l'expert français Ludovic Badey.

L'équipage, occupant la 35ème place absolue au départ (11ème dans la catégorie PRO-AM) et confié aux mains du gentleman-pilote Daniele Perfetti, s'est retrouvé dans un accident causé par la Bentley Continental n° 7.

Parmi les nombreuses voitures impliquées dans le sinistre il y avait même l'Audi R8 LMS de l'Helvétique Marcel Fässler, rangée par le Belgian Audi Club WRT, qui pourtant a réussi à repartir après avoir remplacé le capot pendant le régime de drapeau rouge.

Mécontentement et résignation, voilà les sentiments qui dominaient dans le box de maison AKKA en Italie. "Le contact a été inévitable. C'est triste, naturellement; pour nous, il était très important de faire bien à Monza sous les yeux de nombreux spectateurs accourus du Tessin", ont expliqué les deux pilotes, visiblement affligés par ce qui s'est passé.

En conclusion : “Il y avait toutes les conditions pour faire bien : la voiture avait le potentiel pour y mettre du sien. Malheureusement, on n’y peut rien. Ce qui reste à faire maintenant est d'éliminer tout de suite cette course malchanceuse et de penser à la prochaine, on espère qu'elle sera plus fructueuse".

 

partages
commentaires
Kessel Racing : "Reprise sensationnelle malgré la malchance"
Article précédent

Kessel Racing : "Reprise sensationnelle malgré la malchance"

Article suivant

Emil Frey Racing : à Monza zéro points, mais une certitude…

Emil Frey Racing : à Monza zéro points, mais une certitude…
Charger les commentaires