Emil Frey Racing : à Silverstone premier point de la saison dans le BES

partages
commentaires
Emil Frey Racing : à Silverstone premier point de la saison dans le BES
Riccardo Didier Vassalli
Par : Riccardo Didier Vassalli
18 mai 2017 à 08:39

La Jaguar G3 suisse numéro 14 attrape un résultat AOC au terme du deuxième rendez-vous Endurance du Blancpain. "S'il n'y avait pas eu la Safety-Car, nous aurions pu arriver plus avant".

#114 Emil Frey Jaguar Racing, Emil Frey Jaguar G3: Marco Seefried
#14 Emil Frey Jaguar Racing, Jaguar G3: Lorenz Frey, Stéphane Ortelli, Albert Costa
#114 Emil Frey Jaguar Racing, Emil Frey Jaguar G3: Jonathan Hirschi, Christian Klien, Marco Seefried
#114 Emil Frey Jaguar Racing, Emil Frey Jaguar G3: Jonathan Hirschi, Christian Klien, Marco Seefried
#114 Emil Frey Jaguar Racing, Emil Frey Jaguar G3- Jonathan Hirschi, Christian Klien, Marco Seefried
#114 Emil Frey Jaguar Racing, Emil Frey Jaguar G3: Jonathan Hirschi, Christian Klien, Marco Seefried
#14 Emil Frey Jaguar Racing, Jaguar G3: Lorenz Frey, Stéphane Ortelli, Albert Costa
#114 Emil Frey Jaguar Racing, Emil Frey Jaguar G3: Jonathan Hirschi
Emil Frey Jaguar Racing, Jonathan Hirschi
Emil Frey Jaguar Racing, Jonathan Hirschi
Emil Frey Jaguar Racing, Lorenz Frey
Emil Frey Jaguar Racing, Silverstone

Premiers points et premiers sourires pour la Emil Frey Jaguar Racing à Silverstone lors du deuxième rendez-vous de la Blancpain GT Series Endurance. Dans le comté du Northamptonshire, l'équipe suisse a racheté le début amer de Monza en portant toutes les deux les Jaguar G3 en top 12 et en confirmant le feeling avec le tracé britannique, scène du premier podium en absolu il y a deux ans.

Le trio composé de Lorenz Frey, Stéphane Ortelli et Albert Costa a porté à Safenwil les premiers résultats sous forme de points après un depart de la 16ème position, alors que la voiture jumelle de Jonathan Hirschi, Marco Seefried et Christian Klien (12ème dans la Main Race) a précédé les coéquipiers en grille seulement de 30 millièmes.

Christian Klien a perdu quelques places après la désactivation des feux, devant éviter un accident produit quelques mètres après le départ. Ensuite, l'Autrichien a livré le temoin à l'Allemand Marco Seefried, qui s'est limité à garder la place avant l'assaut final du Neuchâtelois Hirschi. 

 

 

Beaucoup plus chanceux le départ de la deuxieme voiture du team helvétique. Avec Ortelli au volant, la Jaguar G3 a immédiatement gagné huit places, sauf ensuite voir le travail rendu vain par l'intervention de la voiture de la Direzione Gara : travail de routine celui de Frey.

C'est Albert Costa qui a etonné tout le monde : il est devenu le protagoniste d'une remontée considérable pendant les 20 dernières minutes, en dépassant les deux Lamborghini de l'Ombra Racing et de l'Orange1 Team Lazarus pour gagner ensuite la place même sur la voiture jumelle et la Mercedes #88 de l'équipe AKKA ASP.

La dixième et la douzième place rendent satisfait le team suisse, mais laissent même un goût amer dans la bouche pour la perte de temps à cause du régime de Safety-Car au meilleur moment des deux Jaguar G3.

Jürg Flach, directeur technique Emil Frey Jaguar Racing, souligne la compétitivité des deux voitures. "Ce n'a pas été une course simple pour nous. Le résultat nous satisfait, mais si nous devons faire une analyse détaillée, nous pouvions même remporter plus de points. Malheureusement, nous avons été pénalisés par la longue période de Safety-Car, car nous avons dû attendre plus longtemps que ce qu'on avait prévu pour le pit-stop".

Et encore : "Toutefois, et la #14 et la #114 ont montré leur puissance, en gagnant un noble résultat. Le team travaille intensément pour permettre aux pilotes de vivre plus de week-ends dans la zone points".

 

Par contre, Jonathan Hirschi a admis la supériorité de la voiture à disposition du trio Frey, Ortelli et Costa. "Albert était nettement plus rapide que moi, donc je l'ai laissé passer pour ne pas l'entraver pour le sprint final. C'a été une course un peu turbulente, mais je pense que nous pouvons être orgueilleux de la 12ème place. Même s'il serait beau de commencer à obtenir quelques petits points..."

Même Lorenz Frey a envie de félicitations à la Jaguar G3. "Quelle performance incroyable de la voiture ! Pendant toutes les trois heures nous avons été capables de pousser à la limite, car nous nous trouvions bien avec la voiture. Malheureusement, la Safety-Car nous a pénalisés un peu au moment ou nous allions vraiment vite. Le final des deux Jaguar du team a été vraiment très intéressant. Nous avons un grand potentiel".

Prochain article Blancpain Endurance
Alex Fontana : "S'il n'y avait pas chaque fois des inconvénients…"

Previous article

Alex Fontana : "S'il n'y avait pas chaque fois des inconvénients…"

Next article

Ronnie Kessel : "Satisfaits à Silverstone des performances"

Ronnie Kessel : "Satisfaits à Silverstone des performances"