WSBK
C
Phillip Island
28 févr.
-
01 mars
Prochain événement dans
32 jours
C
Losail
13 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
46 jours
WRC
22 janv.
-
26 janv.
Événement terminé
13 févr.
-
16 févr.
Prochain événement dans
17 jours
WEC
12 déc.
-
14 déc.
Événement terminé
22 févr.
-
23 févr.
Prochain événement dans
26 jours
MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
Prochain événement dans
38 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
52 jours
IndyCar
C
St. Petersburg
13 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
46 jours
C
Barber
03 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
67 jours
Formule E
17 janv.
-
18 janv.
Événement terminé
14 févr.
-
15 févr.
Prochain événement dans
18 jours
Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
45 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
52 jours

Une Ferrari en pole position devant la Jaguar d’Emil Frey Racing

partages
commentaires
Une Ferrari en pole position devant la Jaguar d’Emil Frey Racing
22 avr. 2018 à 13:47

Le savant calcul pour déterminer l’ordre de départ, selon la nouvelle règle apparue cette année, a permis à la Ferrari 488 GT3 de SMP Racing d’obtenir de souffler la meilleure place à la Jaguar G3 de l’équipe suisse.

Le nouveau système instauré en qualification pour déterminer la grille implique que chacun des trois pilotes d’un équipage signe à tour de rôle son chrono lors des trois tiers de séance.

A l’issue de la Q1, l’on trouvait sept marques de voitures différentes dans le top 10 (elles sont 12 au total). Dries Vanthoor (Audi WRT) réalisait le meilleur chrono en 1’48“197, devant le Suisse Alex Fontana, à 45/1000e de seconde, dont la Jaguar Emil Frey confirmait ses bonnes dispositions vues la veille en essais libres. 

 

Mikhail Aleshin (Ferrari SMP) suivait devant Pieter Schothorst (Audi Attempto), Maxi Buhk (Mercedes Strakka), Fréderic Makowiecki (Porsche Manthey), Mathieu Vaxivière (Aston Martin R-Motorsport), Vincent Abril (Bentley M-Sport), Luca Stolz (Mercedes Black Falcon) et Jules Szymkowiak (Mercedes AKKA ASP).

La Q2 était interrompue à 5 minutes de la fin par la sortie de piste du Turc Yoluc Salih (Mercedes Ram Racing). Après la reprise et le baisser du drapeau, l’on pouvait constater que la Nissan RJN de Lucas Ordonez, auteur du chrono 1’48“115, devançait Jake Dennis et Marvin Kirchhöfer (tous deux sur Aston Martin R-Motorsport), Yelmer Buurman (Mercedes Black Falcon), Miguel Molina (Ferrari SMP), Denis Bilatov (Mercedes AKKA ASP), Alvaro Parente (Mercedes Strakka), Daniel Juncadella (Mercedes AKKA ASP), Christopher Mies (Audi WRT) et Steijn Schothorst (Audi Attempto).

Le Suisse Patrick Niederhauser imposait sa Lamborghini Reiter Youg Stars en tête de la Q3, grâce au meilleur chrono de la matinée en 1’47“842. Giancarlo Fisichella (Ferrari 961 Corse) prenait la 2e place devant Mikael Grenier (Jaguar Emil Frey), Sebastian Morris (Bentley Parker), Pier Alessandro Guidi (Ferrari Kessel), Davide Rigon (Ferrari SMP), Mirko Bortolotti (Lamborghini GRT Grasser), Maxime Soulet (Bentley M-Sport), Alex Riberas (Audi WRT) et Maro Engel (Mercedes Black Falcon).

Après calcul de la moyenne des trois pilotes de chaque voiture, la pole position est donc revenue à la Ferrari SMP Racing de Davide Rigon-Mikail Aleshin-Miguel Molina (Mercedes AKKA ASP), pour un chrono moyen de 1’48“311.

Pour seulement 8/1000e de seconde moins bien, la Jaguar du Team helvétique Emil Frey Racing, partagée par les Suisses Alex Fontana et Adrian Zaugg, associé au Canadien Mikael Grenier, n’a fait que frôler la pole position. La deuxième ligne revient à l’Audi WRT de Vanthoor-Mies-Riberas et la Lamborghini Reiter de Niederhauser-Marioneck-Siljehaug. En troisième ligne les Mercedes-AMG Strakka de Bukh-Goetz-Parente et Black Falcon de Engel-Buurman-Stolz. 

 

Le team R-Motorsport, basé à St.Gallen, a placé des deux Aston Martin en 7e (celle de Vaxivière-Dennis-Thiim) et 12e position (Brundle-Kirchhöfer-Martin).

La Ferrari de Kessel Racing, pilotée par Pier Guidi-Broniszevski a décroché une place en 12e ligne, juste derrière les deux Lexus RC F Emil Frey Racing, qui ont monopolisé la 11e ligne pour le départ cet après-midi. Celle de Ortelli-Palttala-Siedler devançant celle de Klien-Costa-Siefried.

Jean-Luc Taillade

Article suivant
Le Blancpain limite le nombre d'équipages professionnels pour 2018

Article précédent

Le Blancpain limite le nombre d'équipages professionnels pour 2018

Article suivant

WRT signe la première victoire d’une Audi GT3 à Monza

WRT signe la première victoire d’une Audi GT3 à Monza
Charger les commentaires