Une fin de course haletante et la consécration pour Nissan

La troisième place décrochée lors de la manche finale de la saison sur le Nürburgring a suffi à Alex Buncombe, Katsumasa Chiyo et Wolfgang Reip pour offrir à Nissan le titre en Blancpain Endurance Series.

Nissan avait déjà été sacré auparavant en championnat d’Europe GT4 puis, plus récemment, dans la catégorie Pro Am des Blancpain Endurance Series. Mais le constructeur japonais a touché la consécration dimanche dernier en décrochant le titre Pro des Blancpain Endurance Series, que la marque nipponne considère comme "le plus important championnat GT du monde".

Au volant de leur Nissan GT-R, Alex Buncombe, Katsumasa Chiyo et Wolfgang Reip ont chacun fait leur part du travail. Buncombe avait commencé par signer le deuxième meilleur temps des qualifications. Katsumasa Chiyo se faisait quelque peu bousculer au départ et virait au 4e rang au premier virage, mais le Japonais remontait rapidement au 2e rang et accélérait la cadence lorsque la Lamborghini de tête effectuait son premier arrêt.

L’effort de Chiyo s’avérait payant puisque, lorsque Wolfgang Reip (lauréat de la Nissan GT Academy 2012) prenait le volant au bout d’une heure de course, le pilote belge reprenait la piste en première position. Reip effectuait un relais exemplaire et confortait la première place avant de céder à son tour le volant à Buncombe. Grâce à sa stratégie décalée, la McLaren 650 S de Estre, Bell et van Gisbergen émergeait en tête à l’amorce de la dernière heure de course, mais la Nissan n°23 se maintenait en deuxième position, avec toutefois la Bentley de Smith, Meyrick et Kane, également en lice pour le titre, dans ses rétroviseurs.

La Continental parvenait à s’emparer de la deuxième place, mais la troisième marche du podium suffisait à la Nissan GT-R pour remporter le titre Pro 2015. Une intense émotion dans le clan Nissan et RJN (l’équipe partenaire de Nissan en GT), notamment pour Alex Buncombe, qui a encore dû s’employer à conserver sa position face à l’Audi WRT de Vanthoor, Frijns et Vernay pour assurer le titre à l’équipe.

Ce fut le relais le plus difficile de ma carrière.

Alex Buncombe, pilote de la Nissan GT-R n°23.

"Je pensais que je devais absolument rester devant la Bentley, je n’ai même pas réalisé que nous avions remporté le titre", confiait, ému, le pilote britannique après la course. "Ce titre procure un sentiment incroyable. J’ai travaillé très dur au fil des années avec Nissan et RJN pour arriver à cela, et je dois dire qu’il s’agit probablement du plus beau jour de ma vie (excepté le jour où mon fils est né!) Ce fut le relais le plus difficile de ma carrière". 

"Je suis extrêmement fier de toute l’équipe qui s’est investie dans cet effort global avec les pilotes, les ingénieurs et les mécaniciens venant de la planète entière", s’enthousiasmait de son côté Darren Cox, directeur de la compétition chez Nissan NISMO. "Ce titre est l’aboutissement de plusieurs années d’un partenariat fort entre Nissan, NISMO, la GT Academy et RJN. Nous avons tous été réunis au travers de grands succès, et quelques déceptions aussi, et nous sommes devenus plus forts en tant que groupe au fil des années".

A noter que la Nissan GT-R aux couleurs de la Nissan GT Academy, celle du Français Gaétan Paletou (qui avait signé la pole position de la catégorie Pro Am), et de ses équipiers Ricardo Sanchez et Harry Tincknell, a été contrainte à l’abandon lors de la première heure de course après un problème d’accélérateur.

A propos de cet article
Séries Blancpain Endurance
Pilotes Alex Buncombe , Katsumasa Chiyo , Wolfgang Reip
Type d'article Résumé de course
Tags blancpain, gt academy, nismo, nissan, rjn