8 Heures de Suzuka - Pol Espargaró avec les leaders malgré une chute

Yamaha n’a pas l’intention de faire de la figuration lors d’une édition des 8 heures de Suzuka au cours de laquelle le constructeur célébrera ses 60 ans de compétition. Pour l’occasion, il s’est engagé officiellement avec sa nouvelle R1 et s’est constitué un équipage redoutable sur le papier avec le champion local de 33 ans Nakasuga et la paire qui officie chez Tech3 en MotoGP, composée de Bradley Smith et de Pol Espargaró.   

Un trio alléchant, mais quid de ses performances sur la piste, dans une catégorie et sur une moto qui sont une nouveauté pour les deux pilotes de Grand Prix? La première séance d’essais a donné un élément de réponse puisque c’est la machine frappée des trois diapasons qui s’est installée en haut de la feuille des temps, en étant la seule en mesure de descendre sous la barre des 1:28 au tour.

Certes, il reste encore un long chemin à faire dans cette classique, mais c’est déjà un bon début. Plus important encore, Pol Espargaró, diminué par une opération pour cause de syndrome des loges qui n’a pas produit tout l’effet escompté, est plus que ravi de son déplacement et de cette nouvelle implication.

La R1 est très bonne et l’équipe aussi. Mes équipiers sont très rapides et notre rythme de course sera bon. Vous n’avez aucune excuse. Franchement, je ne peux rien demander de plus.

Pol Espargaró

"J’ai fait le meilleur chrono en essais libres, ce qui veut dire que la moto et l’équipe travaillent bien" précise-t-il sur crash.net. "Tout se présente sous les meilleurs auspices. Je suis en confiance, mais je sais que la course sera une autre paire de manches. En essais, vous pouvez vous permettre de faire des erreurs. En course, il faut être rapide mais aussi régulier et prudent. Vous ne pouvez pas pénaliser vos équipiers parce que vous chutez." L'Espagnol est cependant tombé lors de qualifications terminées à la seconde place. "La R1 est très bonne et l’équipe aussi. Mes équipiers sont très rapides et notre rythme de course sera bon. Vous n’avez aucune excuse. Franchement, je ne peux rien demander de plus."

Reste que l’endurance est un nouveau monde pour un pilote de Grand Prix : "Rouler avec autant de monde sur la piste est quelque chose de nouveau. Mais c’est ainsi et il faut faire sa course avec tout le monde, bien apprendre à dépasser dans ces conditions, sans être agressif, mais en étant efficace. Côté mise au point, Nakasuga a fait un très bon travail en définissant un réglage de base. Il pilote tout le temps cette moto et c’est un vrai champion."

"Le défi le plus dur à relever sera peut-être pour Bradley car il est un peu plus grand que nous. Son style est aussi différent. Mais ce n’est pas handicapant. Il s’adapte et il est aussi véloce que moi. L’équilibre au sein de l’équipe est bon, on a tous les trois le même rythme, on fait les mêmes chronos, c’est vraiment parfait. Nous sommes prêts à 95% pour la course."

La Yamaha n°21 a tourné sous la pluie et par des températures basse avec la même assurance. Rappelons qu’il y a d’autres pilotes de Grand Prix, en activité ou non, qui sont engagés ce week-end au Japon. Ainsi, Toni Elias et Wilairot pointent sixième des qualifcations sur une Honda, comme Dominique Aegerter septième et Casey Stoner quatrième, l’Australien partageant son sort avec le pilote de la CBRR en Superbike, Michaël Van der Mark.

A propos de cet article
Séries Bike , MotoGP
Événement 8 Heures de Suzuka
Circuit Suzuka
Pilotes Pol Espargaró
Type d'article Actualités
Tags bradley smith, pol espargaro, suzuka, yamaha