Quatrième fois à l'Alpenbrevet pour le vétéran Brian Coley

partages
commentaires
Quatrième fois à l'Alpenbrevet pour le vétéran Brian Coley
Par : Andrea Alberici , Motorsport.com Switzerland
7 août 2018 à 18:00

La chevauchée organisée par la Red Bull sur les pentes du canton d'Obwald a convaincu le centaure vaudois à répéter l'entreprise dans une atmosphère unique et magique, grâce au ticket de Motorsport.com

Quatrième participation au Red Bull Alpenbrevet pour Brian Coley, grand passionné de cyclomoteurs, qui année après année est fasciné et stimulé toujours plus par cette compétition. En effet, lorsqu'il en parle, le centaure vaudois exprime de la grande affection pour l'évènement, en exaltant les contenus.

"L'happening est fantastique. Je pense que le mood est parfait et la machine qui travaille autour de l'Alpenbrevet exceptionnelle. On le voit même après la course, lorsque tous se retrouvent ensemble pour fêter pour la victoire ou pour avoir conquis une nouvelle expérience". 

Lire aussi:

Au niveau de la difficulté du tracé, en ayant déjà participé à la manifestation Red Bull dans la même zone en 2017, il nous révèle les différences avec l'évènement de cette année, à son avis plus simple par rapport à l'édition passée.

"L'année passée c'a été beaucoup plus difficile car le parcours était inversé et les montées et les descentes pendaient davantage, avec une difficulté technique plus élevée. Cela est montré par le fait que cette année presque tous les participants, même s'il y a eu beaucoup d'averses et donc l'asphalte était principalement mouillé, ont franchi la ligne d'arrivée".

 

Brian Coley

Brian Coley

Foto: Uncredited

Et encore : "Dans l'édition de 2017 beaucoup d'entre eux sont tombés ou même se sont envolés hors piste, en cassant les cyclomoteurs. Avec ça je ne veux pas dire que cette année c'a été une promenade, car si tu regardais autour de toi tu voyais beaucoup de concurrents arrêtés avec des problèmes au moteur". 

Lire aussi:

"Certainement, une chose est sûre", il conclut, "cette année en voyant l'affluence j'aurais eu plus de difficulté à trouver le billet, donc je remercie motorsport.com qui m'a enlevé une fatigue et, probablement, une déception : celle de ne pas le trouver".

 
Prochain article Bike
Redevenir enfants en selle sur un cyclomoteur : vive l'Alpenbrevet !

Previous article

Redevenir enfants en selle sur un cyclomoteur : vive l'Alpenbrevet !

Next article

Annik Scholzen, en pédalant avec le sourire à l'Alpenbrevet 2018

Annik Scholzen, en pédalant avec le sourire à l'Alpenbrevet 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Bike
Événement Red Bull Alpenbrevet
Catégorie Course
Auteur Andrea Alberici
Type d'article Interview