Moto3
04 avr.
Événement terminé
C
GP du Portugal
18 avr.
Moto2
04 avr.
Événement terminé
C
GP du Portugal
18 avr.
Formule E
C
E-Prix de Valence I
24 avr.
Prochain événement dans
9 jours
WEC
C
6H de Monza
18 juil.
Course dans
94 jours
WSBK
C
Aragón
21 mai
Prochain événement dans
36 jours
C
Misano
11 juin
Prochain événement dans
57 jours
MotoGP
04 avr.
Événement terminé
IndyCar
C
Birmingham
18 avr.
C
St. Petersburg
23 avr.
Prochain événement dans
8 jours
FIA F3
C
Barcelone
07 mai
Prochain événement dans
22 jours
C
Paul Ricard
25 juin
Prochain événement dans
71 jours
FIA F2
27 mars
Événement terminé
C
Monaco
20 mai
Prochain événement dans
35 jours
Formule 1
28 mars
Événement terminé

À 48 ans, Troy Bayliss fait son retour à la compétition

Le triple Champion du monde Superbike a décidé de mettre fin à sa retraite pour tenter, enfin, de décrocher le titre australien. Et pourquoi pas !

À 48 ans, Troy Bayliss fait son retour à la compétition
Troy Bayliss, Ducati
Troy Bayliss, Ducati
Troy Bayliss, Ducati SBK Team
Troy Bayliss, Ducati
Troy Bayliss
Troy Bayliss, Ducati
Troy Bayliss
Podium : Troy Bayliss
Le casque et la gourde de Troy Bayliss
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, reçoit le trophée de la Superpole des mains de Troy Bayliss
Troy Bayliss, Ducati
Troy Bayliss

Il n'a jamais su rester tranquillement à la maison et profiter d'une retraite pourtant bien méritée. Aujourd'hui Troy Bayliss franchit une autre étape dans son rapport conflictuel avec l'inactivité en annonçant son engagement dans le Championnat d'Australie de Superbike.

En 2018, le triple Champion du monde disputera sa première saison complète en compétition depuis 2008 et son retrait officiel du WSBK, interrompu en 2015 pour deux remplacements. Il pilotera une Ducati 1299 Panigale R Final Edition au sein de l'équipe qu'il possède conjointement avec Ben Henry.

 

Troy Bayliss a fait savoir qu'il avait fortement envisagé de rejoindre le championnat en cours de saison, cette année, afin de remplacer Callum Spriggs, blessé, avant de décider qu'il lui valait mieux attendre l'année prochaine. "Au début, je voulais voir un nouveau jeune pilote sur la moto, mais après l'avoir pilotée, j'ai senti que j'avais besoin de disputer le championnat et d'essayer moi-même de remporter ce titre Superbike australien qui m'a toujours échappé," explique le pilote, deux fois classé deuxième de son championnat national au début de sa carrière, avant de prendre la direction de l'Europe où tout s'est enclenché.

"J'ai vraiment le sentiment que j'ai un boulot à terminer. J'ai un peu de travail à faire en matière de forme physique, mais après avoir piloté la moto et avoir roulé à l'Adelaide Motorsport Festival, je sens que je suis à la hauteur de la tâche", assure Troy Bayliss.

Triplement titré en World Superbike, en 2001, 2006 et 2008, sur trois versions différentes de la Ducati, Troy Bayliss a aussi couru en MotoGP entre 2003 et 2005, avant là aussi un retour ponctuel et qui a marqué les esprits, en l'occurrence sa victoire sur le Grand Prix de Valence 2006 lorsqu'il avait assommé le plateau tandis que, derrière, Nicky Hayden devenait Champion du monde. Son retour en WSBK en 2015 avait été moins réussi, mais à 46 ans, Bayliss avait prouvé qu'il avait indéniablement de beaux restes.

"Naturellement, nous sommes super enthousiastes que Troy ait décidé de reprendre la compétition au guidon d'une Ducati Superbike et en ASBK en 2018", se réjouit Warren Lee, PDG de Ducati Australie et Nouvelle-Zélande. "Quand il courait en Championnat du monde et depuis son retour en Australie, Troy a toujours été un formidable ambassadeur pour l'Australie ainsi que notre sport et l'industrie de la moto."

Cerise sur le gâteau, la première manche du Championnat australien sera disputée en même temps que celle du World Superbike, à Phillip Island, fin février. Un mois plus tôt, c'est Troy Corser qui aura fait son retour à la compétition sur ce même circuit, cette fois dans le cadre d'une course de motos historiques. L'ancien adversaire de Bayliss, double Champion du monde et retraité depuis 2011, aura lui 46 ans au moment de reprendre du service. Comme le dit ce mercredi Bayliss sur ses réseaux sociaux, "pourquoi pas" !

partages
commentaires
Diaporama : le Red Bull Alpenbrevet 2017

Article précédent

Diaporama : le Red Bull Alpenbrevet 2017

Article suivant

La Red Bull Alpenbrevet 2018 s'approche

La Red Bull Alpenbrevet 2018 s'approche
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto
Pilotes Troy Bayliss
Auteur Andrew van Leeuwen