Engelhart et Bortolotti s'imposent pour Lamborghini à Brands Hatch

partages
commentaires
Engelhart et Bortolotti s'imposent pour Lamborghini à Brands Hatch
Par : James Newbold
8 mai 2017 à 07:36

Le duo du Grasser Racing, Christian Engelhart et Mirko Bortolotti a dominé la course principale de la Blancpain GT Sprint Cup à Brands Hatch.

#63 GRT Grasser Racing Team Lamborghini Huracan GT3: Christian Engelhart, Mirko Bortolotti
#98 Rowe Racing BMW M6 GT3: Jesse Krohn, Markus Palttala
#39 Kessel Racing TP12 Ferrari 488 GT3: Piti Bhirombhakdi, Carlo Van Dam
#26 Sainteloc Racing Audi R8 LMS: Romain Monti, Christopher Haase
#89 Akka ASP Mercedes AMG GT3: Christophe Bourret, Jean-Philippe Belloc
#7 Bentley Team M-Sport Bentley Continental GT3: Vincent Abril, Steven Kane
#59 Strakka Racing McLaren 650S GT3: Andrew Watson, Rob Bell
#88 Akka ASP Mercedes AMG GT3: Felix Serralles, Daniel Juncadella
Les polemen Christian Engelhart, Mirko Bortolotti, GRT Grasser Racing Team

Après avoir converti la pole position en victoire lors de la course qualificative, Engelhart a continué là où il s'était arrêté dans la Course Principale alors que son équipier du Grasser Racing, Ezequiel Perez Companc, sur l'autre voiture de l'équipe, remontait dans le peloton.

Bien que l'entrée de la voiture de sécurité en début de course pour enlever l'Audi ISR de Clemens Schmid du bac à gravier ait réduit à néant l'écart bâti dans les premiers tours, Engelhart avait encore 20 secondes d'avance en tête lorsque la fenêtre de ravitaillements s'ouvrait au 17e tour, et laissait Bortolotti avec la simple tâche de ramener la voiture à l'arrivée, 18,9 secondes devant l'Audi WRT partagée par Robin Frijns et Stuart Leonard.

Il s'agissait de la troisième victoire de Engelhart et Bortolotti cette saison et de leur quatrième en six courses en tant que duo de pilotes, y compris la finale de l'Endurance Cup au Nürburgring l'an passé.

Après avoir passé le BMW du ROWE Racing de Markus Palttala au premier virage, Perez-Companc a défendu sans relâche sa deuxième place face à un train de voitures menée par Félix Serrallés sur la Mercedes AKKA-ASP.

La Mercedes semblait sur le point d'hériter de la deuxième place après les arrêts au stands, alors que Norbert Siedler ne pouvait redémarrer la Lamborghini, mais une roue perdue sur la Bentley M-Sport contraignait Daniel Juncadella à se déporter vers la BMW de Philip Eng qui sortait des stands, ce qui entraînait l'abandon pour les deux voitures.

Frijns et Leonard évoluaient en neuvième position avant les arrêts aux stands, mais un changement de pneus optimal typique de l'équipe WRT leur permettait de se hisser au troisième rang, avant que Frijns ne passe son équipier Will Stevens à Druids au 23e tour.

Stevens et Markus Winkelhock conservaient tout juste la dernière marche du podium devant la Mercedes HTP de Fabian Schiller et Jules Szymkowiak, qui s'étaient élancés du fond de la grille après une erreur de leur équipe en qualifications, où les deux pilotes ont participé à la Q1.

Mauvais week-end pour la Bentley #7

Un arrêt prolongé reléguait Jesse Krohn et Palttala en cinquième position à l'arrivée, alors que Dries Vanthoor et Marcel Fässler bénéficiaient eux aussi d'un arrêt rondement mené par l'équipe WRT pour terminer sixième.

Septièmes, les doubles vainqueurs de Misano, Frank Perera et Maxi Buhk, étaient les meilleurs des équipes ayant été affectées par des crevaisons lors des qualifications. Buhk évoluait au cinquième rang lors de la course qualificative lorsque des probables débris le contraignaient à rentrer au stand à dix minutes de la fin, ce qui le reléguait en 22e position. Mais le pilote allemand lançait une remontée inspirée, et consolidée par Perera, afin de minimiser le déficit de points pour les nouveaux leaders du championnat Engelhart et Bortolotti.

La Bentley #7 pilotée par Steven Kahne et Vincent Abril est arrivée sur le week-end en deuxième position au classement, mais les deux hommes n'ont pu décrocher la 13e place dans la Course Principale après une crevaison à l'arrière gauche pour Kane au virage de Paddock, alors que Christopher Mies et le Champion en titre du Blancpain Sprint Enzo Ide étaient également déçus de leur 15e place, après un contact avec l'Audi Sainteloc de Christopher Haase au départ.

Prochain article Blancpain Sprint
Ronnie Kessel: "Weekend complexe, mais nous serons au top à nouveau !"

Previous article

Ronnie Kessel: "Weekend complexe, mais nous serons au top à nouveau !"

Next article

Fässler : "Quel dommage d'avoir commencé de cette manière !"

Fässler : "Quel dommage d'avoir commencé de cette manière !"