CTCC - Courses disputées lors du Summer Challenge CTCC à Shannonville

La saison 10e anniversaire du CTCC présenté par Continental Tire se poursuivait le week-end dernier avec le Summer Challenge ; un programme triple présenté au Shannonville Motorsport Park.

CTCC - Courses disputées lors du Summer Challenge CTCC à Shannonville
Bob Attrell
Eric Hochgeschurz, BMW 330i
Scott Nicol, Honda Civic Si
Michel Sallenbach, MINI Cooper S JCW
Chris Sahakian, Ford Mustang

Se produisant sur le circuit Pro de 2,47 kilomètres de Shannonville en Ontario, chacune des trois rondes du Championnat de touring canadien ont été raccourcies à 30 minutes, permettant un format de course de style sprint.

Bien que l’action pare-chocs à pare-chocs régnait partout en piste, les enjeux les plus intenses se trouvaient à l'avant du groupe, en classe Super Touring.

Au cours des 75 tours de piste réalisés au cours des 90 minutes d'activité, Karl Wittmer, Eric Hochgeschurz, Scott Nicol et Jerimy Daniel ont pris la position de tête tour à tour, ce qui inévitablement avait l’air d’un train Super Touring multivoitures. Malheureusement, plusieurs des meneurs ont rencontré des problèmes mécaniques au cours du week-end, avec Wittmer qui a succombé à des problèmes de transmission, des pépins électriques ont entravé les chances de Nicol de bien faire et le bris d’un câble d'accélérateur a mis à l'écart la BMW de Hochgeschurz lors de la huitième ronde.

Un examen des résultats globaux en Super Touring démontre que Hochgeschurz à mené sa BMW 330 8-Legs Racing No. 11 à la victoire sur la Honda No. 41 Velocity Motorsports de Nicol dans la première course, tandis que Nicol a rebondi dans la strophe du milieu à toute allure pour arracher la victoire à Daniel (Porsche TRC No.10) et à Wittmer en Civic Lombardi No. 91. Avec un nouveau câble d'accélérateur installé dans sa BMW No. 11, Hochgeschurz a retourné en force dans la finale dimanche, en prenant le drapeau à damier par 18”739 sur Daniel et Michael Delledonne (BMW RMC No. 81).

Alors que Damon Sharpe rencontrerait des obstacles dans chacune des courses de 30 minutes, l'ancien champion de la série a malgré tout trouvé son chemin jusqu’au podium de la classe Grand Touring, mais dans les trois cas, à la troisième place. Cependant, derrière le volant de sa Hyundai No. 84 Blanchet Racing, Sharpe avait le meilleur siège de la maison pour regarder son coéquipier Bob Attrell et la recrue Chris Sahakian mener une bataille acharnée dans la poursuite de la victoire.

Dans la course du samedi, le pare-chocs arrière de Attrell s’est partiellement détaché après contact, la carrosserie créant une traînée suffisante pour ralentir sa vitesse. En attente du moment pour rebondir, Sahakian a été patient, puis s’est glissé à l'intérieur de Attrell à la fin de la ligne droite, complétant le dépassement pour assumer la position de tête de la course et portant son avantage à 2”111 secondes sur Attrell à l’arrivée.

Deuxième course

Lors de la huitième manche (la 2e course), Attrell a mené toute une bataille pour obtenir sa première victoire du week-end, repoussant les attaques répétées de la Mitsubishi No. 66 pilotée par Gary Kwok.

Lorsque la voiture de Kwok a connu des problèmes, Attrell s’est empressé d’arriver au fil d’arrivée, franchissant la ligne avec une importante avance de 18 secondes sur Sahakian. La finale dimanche s’est avérée être tout sauf une ballade pour Attrell. Arrachant le point de Sahakian au cinquième tour, Attrell a terminé l’épreuve de 25 tours à l'avant de la classe Grand Touring, bien que le Mustang No. 99 n'ait jamais été plus d'une longueur de voiture derrière. Dans un élan final des plus dramatiques, Sahakian s’est rapproché jusqu'au pare-chocs arrière de la Genesis No. 88, mais a finalement été contraint d'accepter la seconde position à seulement 0.489” du gagnant.

Ce jeune (Sahakian) est de mieux en mieux dans cette voiture, il était collé à moi”, a commenté Attrell. “Il était une distraction pour moi, je devais le combattre tout le temps.”

Une analyse du classement a révélé que le champion 2014 de la classe Touring, Michel Sallenbach, a connu un week-end de course parfait. Obtenant la pole position lors des qualifications de la session de samedi et grimpant sur la plus haute marche du podiums dans chacune des trois courses, le pilote de la MINI Coupe No. 46 a admis que ses victoires ne sont pas venues aussi facilement qu'elles auraient pu paraître.

La piste était très glissante, je devais travailler dur pour garder Jonathan (Young) derrière moi”, a noté Sallenbach après l'événement du dimanche matin. “Il a commencé à ralentir, je pense que ses pneus n’étaient plus à la hauteur, mais je devais continuer à pousser fort.”

Lorsqu'on lui demande pourquoi il a maintenu un rythme rapide tout au long du week-end de course, Sallenbach a expliqué : “Une année, j’ai perdu le championnat par un seul point. Si je peux prendre cinq points ici et cinq points là, ça pourrait faire la différence dans le classement final”.

Lors de chaque course, Sallenbach a été pourchassé par Jon Young et sa Honda M & S Racing No. 8 et de son coéquipier de l'équipe Octane Paul Gravel (MINI Cooper No. 48).

La prochaine épreuve du CTCC présenté par Continental Tire sera au Grand Prix de Trois-Rivières lors du week-end de course du 12 au14 août 2016.

CTCC

partages
commentaires
CTCC - Doublé de Rémy Audette à ICAR

Article précédent

CTCC - Doublé de Rémy Audette à ICAR

Article suivant

SPC - Jacques Gravel et Gabriel Lacombe, vainqueurs à St-Eustache

SPC - Jacques Gravel et Gabriel Lacombe, vainqueurs à St-Eustache
Charger les commentaires