Maroc, étape 4 - Sainz galère, Al-Attiyah en profite

Le pilote Peugeot a perdu du temps durant la spéciale alors qu'il était en lice pour signer une seconde victoire d'étape consécutive, laissant le meilleur chrono du jour à celui de la Toyota.

Maroc, étape 4 - Sainz galère, Al-Attiyah en profite
Nasser Al-Attiyah, Toyota
Nasser Al-Attiyah, Toyota
#304 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Carlos Sainz
#304 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Carlos Sainz, Lucas Cruz
#311 Peugeot Sport Peugeot 2008 DKR: Cyril Despres, David Castera
#311 Peugeot Sport Peugeot 2008 DKR: Cyril Despres, David Castera
#311 Peugeot Sport Peugeot 2008 DKR: Cyril Despres
Jakub Przygonski, Mini Countryman
Sam Sunderland, KTM
Matthias Walkner, KTM
Toby Price, KTM

Nasser Al-Attiyah est donc bien parti pour remporter une nouvelle victoire sur son pick-up Toyota Hilux. L'ancien pilote Mini s'était déjà imposé lors de cinq épreuves cette année, remportant au passage la Coupe du monde des rallyes tout-terrain, et pointe en tête au Maroc avant la dernière étape.

Je suis bien content de ne pas avoir dû ouvrir la route aujourd'hui, après avoir dû le faire les trois jours précédents. Aujourd'hui, c'était une très bonne position pour nous”, a déclaré le Qatari, deuxième à s'élancer conformément à son classement dans l'étape de la veille. “On a essayé d'attaquer, suivre le buggy [de Sainz] n'était pas facile à certains endroits, mais on était rapides dans les dunes et on a rejoint Carlos. Ensuite, il s'agissait de finir. Je suis assez content.”

La navigation n'était pas facile mais Matthieu [Baumel, son copilote] a fait du bon boulot. Nous sommes bien, cette année nous avons gagné cinq courses, celle-ci est la sixième et nous sommes en tête avec la Toyota. C'est de bon augure, nous sommes là pour gagner et préparer le prochain Dakar.”

Tonneau pour Hirvonen

Carlos Sainz et le Qatari ont rapidement fait le trou sur leurs rivaux au début de la plus longue spéciale du rallye, la boucle d'Erfoud, avec ses 319 km. Au premier point de passage obligatoire (CP1), ils n'étaient en effet séparés que de deux secondes, à l'avantage de l'Espagnol, alors que le troisième, Nani Roma sur une autre Toyota, pointait déjà à 1’04”.

Les choses se sont ensuite gâtées pour le pilote de la nouvelle 3008 DKR, qui a franchi le km 147 avec 6’11” de retard sur son rival. Celui-ci n'était alors plus que cinquième de la spéciale derrière Roma, deuxième à 1’14” de son équipier et qui avait donc tenu le rythme de ce dernier, Cyril Despres sur la Peugeot 2008 DKR à 2’18” et Mikko Hirvonen, sur la première des Mini, à 5’52”.

Au CP2, Al-Attiyah comptait 1’28” d'avance sur Roma alors que Sainz était revenu en troisième position à 4”46”, devant Despres et la Mini d'Orlando Terranova, celle d'Hirvonen ayant effectué un tonneau - dont le pilote et son navigateur, Michel Périn, sont sortis indemnes.

Le classement n'allait ensuite plus évoluer, Al-Attiyah s'imposant avec 2’54” d'avance sur Roma, 5’37” sur Sainz et 6’52” sur Despres.

On a eu un problème avec un way point masqué devant lequel on a dû passer trois ou quatre fois”, a déclaré le pilote Peugeot pour expliquer sa grosse perte de temps. “À 20 mètres, dix mètres, mais on a dû repasser trois ou quatre fois avant de l'atteindre. Le GPS a bien fonctionné, nous n'étions juste pas assez proches. Ça fait partie du rallye-raid...”

Au classement général, l'Espagnol compte désormais 16’44” de retard sur Al-Attiyah. Roma est troisième à 54’51” devant quatre Mini pilotées par Vladimir Vasilyev, Terranova, Jakub Przygonski et Yazeed Al-Rhaji qui a perdu quatre places ce jeudi. Les Français Ronan Chabot (Toyota), Jérôme Pelichet et Pierre Lachaume (tous deux sur un buggy Optimus) complètent le top 10.

Sunderland dépasse Price

Dans la catégorie moto, Matthias Walkner a imposé sa KTM devant celle de Sam Sunderland, à 16 secondes, qui s'est emparé de la tête du classement général avec 7’26” d'avance sur celle de Toby Price. Leader au départ de l'étape, celui-ci n'a signé que le septième temps à 9’40” après avoir rejoint et dépassé Kevin Benavides, vainqueur mercredi, mais perdu du temps en ouvrant la route.

Vendredi aura lieu la dernière étape d'Erb Chebbi Final, longue de 275 km dont 230 chronométrés.

partages
commentaires
Maroc, étape 3 - Premier scratch pour Sainz et la 3008

Article précédent

Maroc, étape 3 - Premier scratch pour Sainz et la 3008

Article suivant

Maroc, étape 5 - Despres remporte la spéciale, Al-Attiyah le rallye

Maroc, étape 5 - Despres remporte la spéciale, Al-Attiyah le rallye
Charger les commentaires