Loeb au Rallye du Maroc : "Il est temps de gagner !"

Peugeot Sport alignera deux exemplaires de sa 3008 DKR sur le Rallye du Maroc, début octobre, important galop d'essai grandeur nature avant le prochain Dakar et avec un règlement technique modifié.

Comme il y a deux ans, l'Alsacien faisant alors ses grands débuts dans la discipline, Sébastien Loeb et Carlos Sainz, associés respectivement et comme de coutume à Daniel Elena et Lucas Cruz, seront au volant des deux voitures de l'équipe française. Celle-ci visera une troisième victoire cette année après celles de Stéphane Peterhansel et Jean-Paul Cottret au Dakar, puis de Cyril Despres et David Castera lors du Silk Way Rallye en juillet dernier.

Après avoir menacé de quitter les rallyes-raids si le projet de nouveau règlement technique désavantageant trop, à son goût, ses buggys deux roues motrices face aux pick-ups Toyota Hilux et autre Mini, Peugeot a finalement décidé de poursuivre – au moins jusqu'au prochain Dakar, en tout cas – son aventure, la FIA étant revenue à des changements jugés plus raisonnables. Comme en 2015 et 2016, le Maroc servira donc de dernière séance d'essais en conditions de course avant le grand rendez-vous du début d'année prochaine.

Les 3008 DKR alignées ne seront pas dans la configuration "Maxi" qui a fait ses débuts en début d'été aux mains de Loeb. Celle-ci est en effet trop large pour être éligible au Rallye du Marcoc, qui applique le règlement de la Coupe du monde FIA des Rallyes-Raids 2017.

"Nous nous attendons à une concurrence particulièrement rude sur ce Rallye du Maroc, et d’autant plus que – suite à notre triplé du Dakar – les législateurs ont revu la balance de performance des différents concurrents. Concrètement, nous serons handicapés de plus de 50 kg supplémentaires alors que nos concurrents pourront eux alléger leurs voitures de plus d’une centaine, c’est un écart énorme !", explique le directeur de Peugeot Sport, Bruno Famin. "Même si nous sommes sur ce rallye avant tout pour valider nos évolutions en vue du Dakar 2018, la course promet d’être passionnante : Sébastien et Carlos ne prennent jamais le départ d’une course sans avoir en tête de la gagner !"

Aussitôt après avoir disputé la dernière manche européenne du Championnat du monde de Rallycross, en Allemagne le week-end des 30 septembre et 1er octobre, Sébastien Loeb prendra donc son dixième départ en rallye-raid, sur un terrain où il a pris part à de nombreuses séances d'essais.

"Avec Daniel, on est très excités à l’idée de se retrouver dans la Peugeot 3008 DKR pour une course", dit-il. "On a fait deux séances d’essais depuis le Silk Way Rally, et ça s’est très bien passé. C’est sûr qu’on est restés sur notre faim en Chine cet été, on était dans un bon rythme, Daniel avait fait un super boulot en navigation. On avait une heure d’avance et puis il y a eu cette petite erreur, et tout a basculé. Il faut qu’on reste dans cette même dynamique positive au Maroc."

"En 2015, le Rallye du Maroc était ma première compétition en rallye-raid. Et en deux ans, on peut dire qu’on a parcouru un beau chemin et bien progressé. Maintenant, il est temps de gagner !"

Avec Toyota et Al-Attiyah

Contrairement aux autres pilotes Peugeot, Carlos Sainz n'a pas disputé de course depuis le Dakar puisque Peugeot n'était pas présent cette année sur la Baja Espana qu'il avait disputée en 2016 le week-end-même où ses trois équipiers français en terminaient avec le Silk Way Rally.

"Je suis heureux et fier de prendre part à ce rallye avec Peugeot", dit l'Espagnol. "Le Team Peugeot Total a fait du bon boulot toute l’année. Je connais bien le Rallye du Maroc, c’est une épreuve que j’apprécie mais que je n’ai encore jamais gagnée. L’an dernier nous n’étions pas loin, mais il y a eu un problème de navigation. Il faudra être concentrés. J’ai vraiment hâte d’être à nouveau au volant de la Peugeot 3008 DKR, c’est l’une des meilleures autos de rallye-raid que je n’ai jamais pilotées."

Loeb et Sainz devraient retrouver notamment face à eux, pour la première fois depuis le Dakar, Nasser Al-Attiyah et son copilote Matthieu Baumel – plusieurs fois vainqueurs au Maroc – sur leur Toyota de l'équipe Overdrive. Celle-ci avait déclaré forfait à la dernière minute, en juillet, car les organisateurs du Silk Way Rally n'avaient pas souhaité s'adapter au nouveau règlement, dont elle pensait qu'il lui permettrait de lutter avec les Peugeot, dans un délai très court. La liste complète des engagés pour le Maroc est attendue la semaine prochaine.  

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Rallye-Raid , Dakar
Pilotes Carlos Sainz , Sébastien Loeb
Équipes Peugeot Sport
Type d'article Preview
Tags peugeot 3008 dkr, rallye du maroc