Maroc, étape 4 - Soucis chez Peugeot, Al-Attiyah leader

Les deux 3008 DKR de Sébastien Loeb et Carlos Sainz ont toutes deux été ralenties par des soucis mécaniques lors de l'avant-dernière étape au Maroc, ce lundi, raccourcie comme les deux précédentes en raison d'un terrain impraticable.

Contrairement à la veille, c'est le second tronçon de la double spéciale baptisée "Dunes et Cap à l'Ouest" qui a été annulé ce jeudi, conséquence des fortes pluies tombées sur la région d'Erfoud. Mais cette fois encore, c'est la partie la plus longue (263,51 km) qui n'a pu être parcourue à rythme de course.

Après les 143 km de dimanche, c'est donc sur 170 km seulement que Nasser Al-Attiyah, bien qu'ouvrant la route en compagnie de Matthieu Baumel, a remporté sa troisième étape consécutive. Le pilote Toyota s'est, de plus, emparé cette fois de la tête au classement général qu'occupait Sébastien Loeb depuis sa démonstration et sa victoire de la première étape, vendredi.

Aucune information précise n'a été communiquée mais Peugeot Sport a indiqué que l'Alsacien et son copilote Daniel Elena, arrivés cinquièmes de la spéciale à 10'28 des vainqueurs, avaient procédé à un changement d'amortisseur avant le long parcours de liaison vers le bivouac d'Erfoud.

 

Entre le pick-up Hilux, qui s'empare donc du commandement avec 6'42 d'avance, et la Peugeot désormais deuxième, se sont intercalées à l'arrivée du jour les Mini d'Orlando Terranova (à 8'46 d’Al-Attiyah), Nani Roma (à 9'42) et Jakub Przygonski (à 10'06). Ces deux derniers sont désormais troisième (à 16'52 de Loeb) et quatrième du général, séparés de seulement 1'14. Leur équipier Vladimir Vasilyev est cinquième à 4'50 du Polonais.

La perte a été bien plus importante pour la seconde 3008 de Carlos Sainz, qui a concédé un peu plus d'une heure à Al-Attiyah et chuté au 12e rang du général, également à plus d'une heure du Qatari.

Quintanilla repasse devant

Sur deux roues, Adrien van Beveren a signé une seconde victoire d'étape après celle de samedi, sa Yamaha devançant quatre machines de quatre autres marques : la Honda de Kevin Benavides, la Husqvarna de Pablo Quintanilla, la KTM d'Antoine Meo et la Sherco de Lorenzo Santelino Sanchez (devançant celle d'Adrien Metge). Repassé en tête dès dimanche soir à la faveur d'une correction de temps, Quintanilla compte désormais 6'42 d'avance sur le précédent leader Mattias Walkner, huitième aujourd'hui au guidon de sa KTM. Suivent les Honda de Benavides (à 13'58) et Ricky Brabec, le vainqueur de dimanche (à 20'27), Meo complétant le top 5 à 22'19.

Federico Vilagra fait toujours la course en tête de la catégorie Open avec son camion Iveco, devant deux Français : Christian Lavieille, associé à Jean-Pierre Garcin sur une Toyota, et Jean-Antoine Sabatier, qui a imposé ce lundi un Bugga'One aux côtés de Vincent Brotons.

Mardi, la dernière comprendra 179,5 km chronométrés avant l'arrivée à Erfoud.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Rallye-Raid
Événement Rallye du Maroc
Pilotes Nasser Al-Attiyah
Type d'article Rapport d'étape
Tags quatrième étape