Peugeot pourrait quitter le Dakar avec effet immédiat

partages
commentaires
Peugeot pourrait quitter le Dakar avec effet immédiat
Par : David Evans
Co-auteur: Jean-Philippe Vennin
26 mai 2017 à 16:49

Le constructeur français dit ne pas vouloir poursuivre son implication dans la grande classique hivernale, notamment, en cas de validation d'un changement de règlement qui pourrait intervenir le mois prochain.

Le Conseil Mondial du Sport Automobile pourrait en effet ratifier un changement de règlement technique pour la Coupe du monde des Rallyes-Raids, changement que l'organisateur du Dakar, ASO, devrait alors ratifier et qui serait de nature à handicaper les buggys deux roues motrices tels que la Peugeot 3008 DKR victorieuse cette année. Si tel était le cas, Bruno Famin, le directeur de Peugeot Sport, affirme que le Lion se retirerait.

"Si le concept présenté par la commission des rallyes-raids est adopté par le Conseil Mondial et adopté par le Dakar, nous partirons", déclare Famin. "Nous ne prenons le départ [du Dakar] que si nous avons une chance de gagner."

Quand on a commencé avec une voiture qui perdait autour d'une seconde au kilomètre, personne ne disait que le règlement n'était pas bien fait.

Carlos Sainz, pilote officiel Peugeot

Présent le week-end dernier au Portugal pour la manche du WRC qui s'y disputait, l'un des quatre pilotes officiels de la marque, Carlos Sainz, s'est dit d'accord avec son patron.

"Quand on a commencé avec une voiture qui perdait autour d'une seconde au kilomètre, personne ne disait que le règlement n'était pas bien fait", a dit l'Espagnol. "Mais maintenant, Peugeot a fait du très bon travail sur sa voiture et tout le monde se plaint. Je comprends que la différence est peut-être trop grande et que quelque chose doit être fait, mais je continue de penser qu'une quatre roues motrices peut être plus rapide que nous sur certaines spéciales."

Toyota étant également passé à la réglementation deux roues motrices avec ses Hilux, l'équipe X-Raid, qui aligne les Mini semi-officielles, serait la principale bénéficiaire de ce changement – alors qu'elle s'était elle aussi lancée dans le développement d'un buggy.

"Le plus fort doit être prêt à renoncer à quelque chose, plus encore s'il a été aussi dominateur que Peugeot récemment", estime pour sa part Sven Quandt, le directeur de l'équipe allemande.

Peugeot a remporté le Dakar ces deux dernières années et espère réaliser, 30 ans après son précédent, un nouveau hat-trick sur l'épreuve qui se déroulait alors en Afrique. Trois voitures seront également au départ du Silk Way Rally, en juillet prochain, pour Stéphane Peterhansel, Sébastien Loeb et Cyril Despres, vainqueur l'année dernière.

Prochain article Rallye-Raid
Loeb : Le Silk Way, "plus difficile" que le Dakar

Previous article

Loeb : Le Silk Way, "plus difficile" que le Dakar

Next article

Silk Way Rallye : un périple de 10'000 km pour Loeb et compagnie

Silk Way Rallye : un périple de 10'000 km pour Loeb et compagnie

À propos de cet article

Séries Rallye-Raid
Auteur David Evans
Type d'article Actualités