Renault Classic Cup : une victoire selon l’annonce de Philipp Krebs

Renault Classic Cup : une victoire selon l’annonce de Philipp Krebs

Comme prévu, le Bernois a remporté la course du Renault Classic Cup à Oberhallau. Après son deuxième rang, Denis Wolf peut se laisser couronner déjà au Gurnigel

Il y a une semaine, Philipp Krebs après sa troisième place aux Rangiers avait annoncé de vouloir saisir la chance à Oberhallau et au Gurnigel. Grâce à sa Clio II plus légère de 150 kilos mais moins performante qu’une Clio III plus moderne, il en veut profiter sur ces traces sinueuses. Mais il vaut savoir comment mettre en œuvre…

Sur la piste de 3000 mètres à Oberhallau, le Bernois de 55 ans l’a déjà prouvé dans sa première montée avec un temps en 1:33,61 avec laquelle il a distancé tous ses concurrents de presque deux secondes et plus. Avec 1:33,20 dans sa deuxième manche, il devançait Denis Wolf de 3,62 et Ralf Henggeler, le vainqueur à St-Ursanne, de 4,05 secondes.

 

Les jeux étaient faits, une troisième manche de course qui a été interrompue après l’accident fatal de Martin Wittwer, n’aurait rien changé. Parce que Krebs n’est pas parti aux slaloms et courses en circuit en début de la saison, il ne peut atteindre que la troisième rang final dans ce championnat officiel des anciennes Clio RS II et III. Car Daniel Borer sera de nouveau absent au Gurnigel, c’est bien à faire pour le triple vainqueur des courses de côte de Reitnau, Anzère et Oberhallau.

Dans sa premiüre manche, Denis Wolf a heurté la glissière au Reservoir et néanmoins marquait le troisième meilleur chrono. Dans la pause du midi, il a dû réparer le train arrière de sa Clio III. Même qu’il n’a pris plus de risques, il ne restait qu’à 1,15 secondes du meilleur temps de la journée de Krebs. 

Wolf devançait Henggeler de plus d’une seconde et ainsi le jeune Bernois finissait deuxième au classement final. „Chapeau, les chronos de Philipp étaient super. Ainsi, il maintient son avantage au Gurnigel vraiment“, craint le loup affamé (loup = Wolf en allemand).

Mais le leader du Renault Classic Cup n’est pas obligé à gagner à la prochaine course de côte le 10 septembre ou à la finale le 8 octobre au slalom d’Ambri. Si Krebs remporte la classe au Gurnigel de nouveau, n’importe quel position va être suffisant pour Wolf de devenir champion. Si Henggeler gagne, Wolf devrait finir au moins troisième pour décider le championnat avant la dernière course à Ambri.

 

Rentrée après la première manche d’essai à Anzère et absent à St-Ursanne, Stephan Zbinden est retourné avec une belle quatrième place. Sans Daniel Borer et Meverick Gerber (devient papa) au départ, le novice Dario Kasper finissait bon cinquième à une seconde de Zbinden seulement. Sixième comme à Anzère, Marc Beyeler progresse lui aussi.

Avec sa septième position, Johanna Amann devançait trois hommes à quelques dixièmes. Thierry Eggertswyler qui roule sur une Peugeot 405 en groupe IS normalement (casse moteur), a emprunté une Clio III pour finir huitième. Pas mal sans aucun test préliminaire. 

Sur la seule Clio II outre Krebs, Hans Sigrist finissait neuvième à 0,06 secondes du Fribourgeois et devant Angelo Figus qui a débuté avec l’ancienne Clio III du champion en titre Thomas Zürcher. Celui est parti sur la nouvelle Clio IV RS à moteur turbo 1600 cc avec laquelle il participe à quelques courses de la Coupe Clio Central Europe sur les circuits européens. Au milieu de quelques BMW, Zürcher a pris la quatrième place en E1 à 3000 cc.

Renault Classic Cup - standings after 10 rounds

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Coupes marques suisse , Montagne suisse , Slalom suisse
Événement Renault Classic Cup: Oberhallau
Sous-évènement Dimanche, course
Pilotes Ralf Henggeler , Denis Wolf , Philipp Krebs
Équipes Equipe Bernoise , Racing Team Zäziwil
Type d'article Résumé de course
Tags suisse