WSBK
C
Phillip Island
28 févr.
-
01 mars
SBK EL1 dans
2 jours
C
Losail
13 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
16 jours
WRC
12 févr.
-
16 févr.
Événement terminé
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
15 jours
WEC
22 févr.
-
23 févr.
Événement terminé
18 mars
-
20 mars
Prochain événement dans
21 jours
MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
22 jours
IndyCar
C
St. Petersburg
13 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
16 jours
C
Barber
03 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
37 jours
Formule E
14 févr.
-
15 févr.
Événement terminé
C
E-Prix de Marrakesh
27 févr.
-
29 févr.
Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
23 jours

Ayent-Anzère : tout se passe bien pour Frédéric Neff

partages
commentaires
Ayent-Anzère : tout se passe bien pour Frédéric Neff
Par :
Traduit par: Gabriele Testi, Rédacteur en chef Motorsport.com Switzerland
26 juil. 2017 à 16:00

Malgré une grande rivalité, le pilote Porsche est sur la bonne route pour le championnat après une nouvelle victoire. Une fois de plus, Reto Meisel a dû abandonner avec sa MB SLK 340 après un chrono record.

Gérard Nicolas, Ford Escort WRC
Roger Schnellmann, Mitsubishi Lancer Evo VIII J-SPEC, Schnellmann Racing
Frédéric Neff, All-In Racing Team
Bruno Ianniello, Lancia Delta S4, Ecurie Basilisk
Diego Bernhard, Opel Kadett C, Squadra Corse Quadrifoglio
Enzo Bottecchia, Renault 5 Turbo, Squadra Corse Quadrifoglio
Etienne Beyeler, Opel Ascona B, All-In Racing Team
Frédéric Neff, Porsche 996 Cup, All-In Racing Team
Frédéric Neff, Porsche 996 Cup, All-In Racing Team
Gérard Nicolas, Ford Escort WRC
Hermann Bollhalder, Opel Speedster, RCU
Joe Halter, Mitsubishi Lancer Evo VII, Racing Club Airbag
Josef Koch, Opel Kadett C, MST Zentralschweiz
Martin Oliver Bürki, BMW M3 E33, Autersa Racing
Michel Zemp, Seat Leon TCR, Equipe Bernoise
René Köchl, Honda Civic RK3, RCU
Reto Meisel, Mercedes-Benz SLK340, Meisel Motorsport
Roger Schnellmann, Schnellmann Racing
Roman Marty, Opel Kadett C, W.M. Racing Car

Roger Schnellmann en profite. Avec Gérald Nicolas sur sa Ford Escort WRC, Frédéric Neff se voyait confronté avec un adversaire fort qui participe à quelques manches du championnat seulement. Avec une très bonne deuxième et troisième montée sur sa Porsche à 500 CV (996 Cup avec pièces 997 et moteur course 4 litres), Neff a gardé le dessus pendant que Nicolas faisait un tête-à-queue dans sa dernière manche.

Dans l’addition des deux meilleurs chronos dans les trois manches de course, Neff devance Nicolas de 1,16 secondes et remporte le groupe InterSwiss (IS) comme il le faisait à Hemberg et Reitnau. Ainsi, le vice-champion en titre reste en tête du Championnat Suisse de la Montagne.

Premier dauphin, c’est Roger Schnellmann avec sa Mitsubishi Evo 8 J-SPEC (700+ CV). Il a remporté le groupe E1 et le classement scratch des voitures de tourisme presque seul et tranquille. 

Une raison, c’était l’absence de Romeo Nüssli, le vainqueur de Reitnau avec sa Ford Escort Cosworth de même puissance. L’organisation de la course à Anzère n’autorise pas un parc des concurrents mixte E1 et E2. Ainsi, Romeo Nüssli et son fils Romeo, qui roule sur une formule Renault Tatuus, restaient à la maison. Résultat à biffer pour Nüssli.

La deuxième raison, c’est la malchance technique de Reto Meisel avec sa Mercedes SLK 340 cette année. Lors de la dernière manche des essais le samedi, le champion en titre a amélioré son propre record tourisme pour huit dixièmes. Le dimanche, il le faisait officiellement avec son premier chrono en 1:38,286.

 

En route pour un nouveau record beaucoup plus rapide dans la deuxième montée, la voiture de l’Argovien restait bloqué sans propulsion, une fois de plus après Hemberg et Reitnau. Cette fois, tous les huit boulons de fixation de la plaque de pression de l’embrayage étaient arrachés.

„Nous ne renonçons pas. Nous allons apporter des modifications constructives jusqu’à la prochaine course à St-Ursanne et y revenir plus fort“, dit-on chez Meisel Motorsport. Le championnat est perdu, Reto va se concentrer sur l’évolution de sa voiture complexe et envisager d’autres records – et la première victoire en 2017 en Suisse finalement…

Plusieurs pilotes qui se trouvent dans l’ombre des monstres E1 normalement, ont attiré l’attention avec leurs performances dans les classes de cylindrée supérieures.

 

Quant à Hermann Bollhalder, il réalisait un chrono record personnel incroyable en 1:43,659 avec sa petite Opel Speedster Turbo (380 CV, 870 kg). Dans l’addition, il occupait le deuxième rang en classe +3500 et groupe E1 derrière Schnellmann. Chapeau!

En classe E1-3500, Michel Zemp fête son premier succès avec sa Seat Leon TCR originale. Il a même réussi à battre Bruno Ianniello, vainqueur à Reitnau. Mais au volant de sa Lancia Delta S4, il ne se sentait pas à l’aise sur cette piste bosselée qui relie Ayent avec Anzère. Depuis 2001 (!), Ianniello est le recordman en groupe IS en 1:41,82. Un chrono raté par Neff d’une seconde seulement…

Dans la classe E1-3000, Martin Oliver Bürki sur BMW M3 E33 s’est livré un duel fantastique avec René Köchli sur Honda Civic RK3. C’était Bürki qui a amélioré son propre record de 2014 dans sa deuxième manche de course. Mais à la dernière montée, Köchli était encore plus rapide en (1:45,372). Victoire à Bürki, record pour Köchli, mais les deux étaient légèrement déçus de ne pas avoir gagné AVEC le record… 

Issue la plus serrée en E1-2500. Le Tessinois Diego Bernhard a remporté la classe avec son Opel Kadett C avec une avance de 121 millièmes sur Etienne Beyeler qui a marqué la manche plus rapide sur son Opel Ascona B. Ainsi, Beyeler devançait Enzo Bottecchia sur une Renault 5 Turbo plus forte.

Dans la classe comparable en groupe IS, Roman Marty était le meilleur comme à Hemberg et Reitnau. Habitué au succès dans le passé, pas de chance pour Josef Koch (les deux sur Opel Kadett C) cette fois.

Le nouveau troisième au classement intermédiaire du CSM vient du groupe N/ISN. Grâce aux sept concurrents dans la classe 2000, le soliste Joe Halter avec sa Mitsubishi Evo VII obtient la totalité des 25 points pour la victoire en groupe après demi-points à Hemberg et le quart des points à Reitnau seulement. Faire les choses à moitié, on ne peux pas gagner un championnat – voir Reto Meisel…

Ayent-Anzère - Résultats Catégorie

Swill Hillclimb Championship (Touring Cars) - standings after 3 rounds

Article suivant
Anzère : une victoire importante pour Marcel Steiner

Article précédent

Anzère : une victoire importante pour Marcel Steiner

Article suivant

Anzère Coupe Montagne : les meilleurs pilotes IS et Clio avancent

Anzère Coupe Montagne : les meilleurs pilotes IS et Clio avancent
Charger les commentaires