DTM
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
4 jours
WEC
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
08 nov.
-
10 nov.
EL1 dans
20 jours
MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
Moto3
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
Moto2
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
IndyCar
30 août
-
01 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix d'Ad Diriyah
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
33 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
89 jours
FIA F3
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
FIA F2
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
C
Yas Marina
28 nov.
-
01 déc.
Prochain événement dans
39 jours
Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
ELMS
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
C
Portimão
25 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
5 jours
WTCR
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
Berguerand boucle la boucle
17 sept. 2019 à 11:48

Eric Berguerand s’est avéré intouchable lors de la finale aux Paccots. Il a remporté sa sixième victoire de la saison et la cinquième dans un temps record.

Eric Berguerand a terminé le Championnat Suisse de Montagne comme il l'avait commencé: avec une victoire dans un nouveau temps record. Le Valaisan de 40 ans, déjà sacré champion suisse des voitures de course avant la finale des Paccots, a ainsi marqué de son empreinte la saison 2019. Des sept courses auxquelles Berguerand a participé, il en a remporté six dont cinq en un temps record.

Lire aussi:

Ce n'est qu'au Gurnigel que sa performance n'a pas suffi pour remporter la victoire du jour. Mais si la pluie ne s'y était pas abattue sur le pilote de Formule 3000 de Charrat (VS), il y aurait probablement établi un nouveau record avec sa Lola FA99.

Dans la course de Châtel-St-Denis aux Paccots, Berguerand a eu en comparaison une partie
relativement facile. Son rival permanent Marcel Steiner a en effet renoncé à prendre le départ lors de la finale de la saison. Le Bernois, qui n'a triomphé cette saison qu'aux Rangiers où Berguerand n'a plus pris le départ depuis 2007, a voulu marquer une pause. Steiner participera en revanche aux courses de côte de St. Agatha en Autriche (22 septembre) et de Mickhausen en Bavière du Sud (6 octobre). Mais les chronos de Berguerand sont aussi impressionnants quand il n'est pas soumis à la pression concurrentielle. Il a complété la première manche en 53.643 secondes.

Robin Faustini, Reynard 97D, ACS

Robin Faustini, Reynard 97D, ACS

Photo de: Michael Guignard

En troisième manche, il a battu de 18 centièmes de seconde son propre record de 53,370 secondes par rapport à l'an dernier. «J'ai réalisé mon meilleur temps avec un vieux jeu de pneus», constate Berguerand, qui est particulièrement satisfait de la stabilité de sa voiture cette saison. «Cette année, tout a joué à la perfection, ce qui n’est pas un hasard, mais cache naturellement beaucoup de travail.»

En dépit de sa supériorité, ce cinquième titre ne représente rien de particulier pour Berguerand. «Ce titre n'a pour moi ni plus ni moins de valeur que le précédent. C'est simplement agréable quand tout se passe bien et que la voiture ne cause aucun problème.» Berguerand a encore un long chemin à parcourir. Il fait savoir à la concurrence qu'il peut encore s'améliorer en tant que pilote. «Je peux encore faire mieux», sourit le champion en lorgnant déjà sur la saison 2020.

6,5 secondes derrière Berguerand, Robin Faustini prend la deuxième place au classement général. Le jeune Argovien avait déjà terminé troisième du championnat avant Les Paccots et avait remporté aux Rangiers une deuxième position remarquable (derrière Steiner). Cette fois-ci, en additionnant les deux courses les plus rapides, il a été 0,7 seconde plus rapide que son père Simon Hugentobler, qui a terminé troisième sur sa nouvelle Osella PA30. Faustini explique: «Dans la première manche, j'avais encore un problème de boîte de vitesses. Mais ensuite, j'ai pu faire deux courses sans problème.»

Simon Hugentobler, Osella Pa30 EVO

Simon Hugentobler, Osella Pa30 EVO

Photo de: Michael Guignard

Le meilleur pilotes des voitures de deux litres a été Michel Zemp. En quatrième position, ce pilote de Langnau a manqué de justesse le podium, mais avec sa Norma M20FC, il a laissé derrière lui Christian Balmer et Marcel Maurer, ses concurrents sur Formule Sport de deux litres.

Derrière Frédéric Neff (Porsche 996 GT3 R), vainqueur de la journée IS, qui n'a participé qu'à trois courses cette saison, Romeo Nüssli a été le pilote de voitures de tourisme le plus rapide dans sa Ford Escort Cosworth. Dans le duel entre les pilotes de l'E1, il s'est clairement imposé face à Richard Winiger (Porsche 911 GT3 Cup).

Michel Zemp, Norma M20FC, Equipe Bernoise

Michel Zemp, Norma M20FC, Equipe Bernoise

Photo de: Christian Eichenberger

Martin Bürki a remporté une autre victoire de classe. Le pilote d'Uetendorf, qui a également participé aux Paccots dans la division IS jusqu'à 1600 cm3 , comme il l'avait déjà fait au Gurnigel, a laissé derrière lui plusieurs participants IS plus fortement motorisés. Néanmoins, Bürki n'a pas été en mesure de s’adjuger son quatrième titre dans la Coupe de la montagne annoncée séparément. C'est Philipp Krebs qui l'a remportée pour la première fois, tout comme la victoire journalière et le titre de champion dans la Renault Classic Cup.

Dans la catégorie des voitures de tourisme aussi, le titre de champion a déjà été remporté de
manière anticipée au Gurnigel. Roger Schnellmann aurait certes eu une chance théorique de
rattraper encore le leader Andy Feigenwinter, mais le pilote de Schwytz n'a pas pris le départ dans le canton de Fribourg. Quant à Feigenwinter, il a profité de l'occasion pour compléter encore son
compte de points. Dans sa Lotus Exige 430, le Bâlois a poursuivi sa série de victoires dans le groupe SuperSeries, mais a manqué de 25 centièmes de seconde la possibilité de battre un nouveau record.

Il y a eu un nouveau gagnant dans le Championnat suisse de la montagne Junior. Après trois victoires de Rico Thoman, Pascal Siegrist s’est imposé dans la quatrième et dernière manche. Le pilote de Strengelbach a relégué aux places d’honneur Michael Müller et Rico Thomann conduisant des Toyota GT86 identiques. Ce dernier se contente toutefois du rang car avec 72 points (sur 80 possibles), le pilote de Winterthur s'est quand-même assuré avec brio le titre devant Siegrist (62) et Müller et Gianluca Forcella (47) avec le même nombre de points.

Vous trouverez de plus amples informations sur www.ecuriedeslions.ch/paccots

Communiqué Auto Sport Suisse

Article suivant
Pluie de records pour la finale aux Paccots ?

Article précédent

Pluie de records pour la finale aux Paccots ?

Charger les commentaires