WRC
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto3
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto2
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
39 jours
FIA F2
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
ELMS
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WTCR
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
Sepang
13 déc.
-
15 déc.
Prochain événement dans
4 jours

Berguerand toujours invaincu après trois manches

partages
commentaires
Berguerand toujours invaincu après trois manches
Par :
9 juil. 2019 à 13:30

Éric Berguerand reste invaincu cette saison en Championnat Suisse de la Montagne. Lors de sa course à domicile de Massongex, comme sur les précédentes à Hemberg et Reitnau, le Valaisan a été une fois de plus dans une catégorie à part.

On ne saurait reprocher un manque d’engagement à Marcel Steiner, Champion suisse de la montagne en titre dans la catégorie des voitures de course. Le Bernois met tout en œuvre pour empêcher son challenger Eric Berguerand de gagner. Mais Steiner est actuellement impuissant face au pilote de Charrat et sa Lola FA99.

J'ai tout essayé – malheureusement sans succès”, a dit Steiner. “En principe, je suis satisfait de ma performance. Mais pour l'instant, ce n'est pas suffisant pour vaincre Éric.” 

Lire aussi:

Déjà à l'entraînement, Berguerand s’est fait remarquer en réalisant un chrono de 1'47"4. Et il ne s’est pas arrêté là. Le jour de la course, le quintuple Champion de Suisse a fait très fort. Dans les deux premières montées, Berguerand a réalisé un temps de 1'45. Comme Steiner a fait des chronos de 1'47"7 puis 1'47"6 successivement, le héros local avait déjà remporté la victoire avant la troisième manche du week-end...

Mais Berguerand en a remis une couche. Dans la dernière montée, il a amélioré son meilleur temps précédent d'une seconde et demie et, en 1'43"714, il a établi son troisième record de piste cette année – le cinquième d'affilée si l'on ajoute les courses de Gurnigel et Châtel Saint Denis-Les Paccots en 2018.

Marcel Steiner, LobArt LA01, Equipe Bernoise

Marcel Steiner, LobArt LA01, Equipe Bernoise

Photo de: Michael Guignard

Berguerand, sept dixièmes de seconde plus rapide que Steiner en 2012 lors de sa course record, a été fêté à l'arrivée, mais son analyse est restée aussi objective que d'habitude.

Les choses vont de mieux en mieux d'une course à l'autre. Les nouvelles pièces aérodynamiques que j'ai montées sur ma voiture pendant l'hiver font leurs preuves. Et il semble que je maîtrise les problèmes techniques de l'année dernière”, a-t-il déclaré.

Volluz bientôt de retour

Dans ces conditions, Berguerand reste de loin le favori pour le restant de la saison. Mais à Anzère, lors de la prochaine course (27/28 juillet), son collègue valaisan Joël Volluz pourrait bien s’avérer pour lui un concurrent aussi dangereux que Steiner. Avec son Osella FA30, Volluz interviendra pour la première fois sur son championnat national, mais il se sent parfaitement préparé après les courses de côte internationales auxquelles il a participé. 

Lire aussi:

Derrière Berguerand et Steiner, Robin Faustini s'est assuré la troisième place au classement général. Le jeune Argovien de 21 ans, originaire de Suhr, a réalisé son meilleur temps personnel en 1'52"666 lors de son premier départ à Massongex-Daviaz-Vérossaz. Le pilote de la Reynard Formula Nippon a toutefois gardé des pneus neufs pour la prochaine course à Anzère. À seulement 1,5 seconde de Faustini, Christian Balmer a terminé quatrième sur sa Tatuus FM.

Robin Faustini, Eric Berguerand, Marcel Steiner

Robin Faustini, Eric Berguerand, Marcel Steiner

Photo de: Photos ZVG

Le vainqueur de l'année dernière, Marcel Maurer, n'était pas au départ. Après sa panne de moteur à Course de Côte Hemberg, le Bernois a dû renoncer à courir en Valais. Il a annoncé qu’il sera également absent à Anzère.

Ronnie Bratschi nous a offert un autre chrono fabuleux. Le pilote d'Uri n'a eu besoin que de 1'54"9 pour parcourir la piste de 3150 mètres. Bratschi n'a donc pas seulement été le pilote de voiture de tourisme le plus rapide, il a même devancé Michel Zemp et sa voiture de sport Norma Honda.

Ronnie Bratschi, Mitsubishi Evo 8 EGMO, Eventseelisberg

Ronnie Bratschi, Mitsubishi Evo 8 EGMO, Eventseelisberg

Photo de: RK Photography

Le pilote Mitsubishi, qui n’avait récolté aucun point lors de la course d'ouverture à Hemberg en raison d'un défaut technique, se retrouve maintenant, après trois rendez-vous, en troisième position dans la catégorie des voitures de tourisme avec 47 points. Andy Feigenwinter (54 points) mène le classement provisoire devant Roger Schnellmann (50). Ils étaient tous deux absents à Massongex-Daviaz-Vérossaz.

Derrière Bratschi, Thomas Kessler a terminé deuxième sur la seconde Mitsubishi Evo VIII – juste devant Gérard Nicolas (Ford Escort, vainqueur en catégorie IS) et Bruno Ianniello (Lancia Delta S4). 

Lire aussi:

Bürki intouchable en E1

Martin Bürki a également fait fort à Massongex avec une 15e place au classement général. Le pilote d’Uetendorf, qui n'a toujours pas perdu de points dans le championnat suisse des slaloms, a été clairement le plus rapide dans la classe E1 (jusqu'à 1600cc). Dans des circonstances normales, Bürki aurait même dû battre Jonas Magnin qui piloteait une voiture de cylindrée plus élevée (une Honda Civic). Mais peu avant l'arrivée, sa pompe à essence est tombée en panne, l’obligeant à renoncer au troisième tour.

Dans la Coupe de la Mmontagne, Bürki mène devant Stephan Burri, Philipp Krebs, Danny Krieg, Jürg Ochsner et Stefan Schöpfer.

 
Article suivant
Steiner fera-t-il tomber Berguerand à Massongex ?

Article précédent

Steiner fera-t-il tomber Berguerand à Massongex ?

Article suivant

Le duel se mue en un combat à trois

Le duel se mue en un combat à trois
Charger les commentaires