DTM
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
24 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto3
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto2
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
IndyCar
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
Formule E
22 nov.
-
23 nov.
Prochain événement dans
4 jours
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
60 jours
FIA F3
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
FIA F2
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
C
Yas Marina
28 nov.
-
01 déc.
Prochain événement dans
10 jours
Formule 1
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
ELMS
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WTCR
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Berguerand s'impose dans le chaos et la tristesse

partages
commentaires
Berguerand s'impose dans le chaos et la tristesse
Par :
, Motorsport.com Switzerland
31 juil. 2019 à 18:59

Eric Berguerand a accru son emprise sur le championnat en remportant sa quatrième victoire en quatre courses à Ayent-Anzère, perturbée par la pluie et marquée par plusieurs accidents, dont celui de son père, Louis Berguerand, blessé au bras.

L'épreuve valaisanne s'annonçait passionnante puisque, après le duel que se sont livrés Eric Berguerand et Marcel Steiner lors des trois premières manches, Joël Volluz s'invitait à la bataille au sommet, effectuant son retour dans le championnat de Suisse pour la première fois cette saison.

Bien vite pourtant, les conditions climatiques ont compliqué les choses, une violente tempête frappant le paddock peu avant la course. Dimanche matin, la pluie, et surtout un épais brouillard ont empêché les concurrents de s'élancer à l'heure prévue. Lorsque la course était finalement lancée, plusieurs sorties de route ont interrompu l'épreuve, contraignant les organisateurs à annuler purement et simplement la première montée de course.

Lire aussi:

Parmi les premières victimes d'Ayent-Anzère, Thomas Zürcher endommageait fortement sa Tatuus Formule 4, qui effectuait ce week-end sa première sortie avec son nouveau moteur turbo Abarth préparé par LMR.

C'est finalement Marcel Steiner qui se positionnait le premier, le pensionnaire de l'Equipe Bernoise signant le meilleur chrono de la première montée chronométrée en 1'43''687, devançant Berguerand de 16 centièmes seulement alors que Volluz se montrait rapidement dans le bain en terminant à 2,5 secondes de Steiner à l'issue de ce premier round.

Louis et Eric Berguerand

Louis et Eric Berguerand

Photo de: RK Photography

Dans un climat de tension – la deuxième montée allait se montrer décisive -, le trio de tête se lançait à l'assaut du chrono. Une tension qui montait encore d'un cran après la sortie de route du doyen de l'épreuve, Louis Berguerand (81 ans). Le père d'Eric Berguerand était évacué avec une fracture ouverte du bras.

Dans ces circonstances, l'exploit d'Eric Berguerand était encore plus remarquable, le Valaisan signant un chrono spectaculaire de 1'38''329, qui lui permettait de s'emparer de la victoire avec près de cinq secondes d'avance sur Steiner, qui n'améliorait son temps que de deux dixièmes par rapport à la première montée. Derrière, Joël Volluz rate la deuxième place pour un peu plus d'un dixième seulement, mais ce dernier pouvait se réjouir de ce podium pour son retour à la compétition.

Roger Schnellmann, Mitsubishi Evo 8, RCU

Roger Schnellmann, Mitsubishi Evo 8, RCU

Photo de: Denise Steinmann_myphoto.ch

Une fois n'est pas coutume, la quatrième place du classement général n'est pas occupée par un pilote de F3000. Avec un chrono cumulé de 3'36''434, Roger Schnellmann signe la performance de terminer au pied du podium au volant de sa Mitsubishi Evo 8, se montrant le plus rapide des voitures fermées après également l'abandon de son rival Ronnie Bratschi, lui aussi sur Mitsubishi.

Thomas Amweg termine finalement cinquième sur sa Lola F3000 devançant deux autres pilotes de sa catégorie, Robin Faustini et Simon Hugentobler.

Lui aussi de retour en championnat suisse, Frédéric Neff conclut à la huitième place sur sa Porsche 996 GT3 R, alors que Michel Zemp (Norma M20FC) et Henri Schmidt (Formule Renault 2.0) complètent le top 10.

Andy Feigenwinter a remporté la catégorie voitures de tourisme sur sa Lotus Exige 430 Cup, alors que Henri Schmidt a surpris les favoris de la catégorie deux litres sur sa Tatuus FM. L'incontournable Martin Bürki s'impose une nouvelle fois en catégorie E1-1600 cm3 au volant de sa traditionnelle VW Polo. L'autre spécialiste du slalom, Philip Egli, n'a disputé que la première montée de course avant de préférer déclarer forfait pour la seconde en raison des conditions météo.

On notera également la victoire de Rico Thomann en catégorie Junior, alors que la Renault Classic Cup a été dominée par Philipp Krebs. Un mot également sur la catégorie régionale, remportée le samedi par Nicola Roberto sur sa Peugeot 205.

Les concurrents du Championnat de Suisse de la Montagne se retrouveront les 17 et 18 août à l'occasion de la course de St. Ursanne-Les Rangiers, qui marquera le cap de la deuxième moitié de saison.

 
Article suivant
Le duel se mue en un combat à trois

Article précédent

Le duel se mue en un combat à trois

Article suivant

Marcel Steiner face aux ténors européens

Marcel Steiner face aux ténors européens
Charger les commentaires