Gurnigel : le nouveau champion peut se rendre à l’étranger

Marcel Steiner a perdu sa course domicile, mais s’est couronné avant la fin de la saison Suisse. Maintenant, il va renoncer à la course finale à Châtel-St-Denis et prendre part à deux courses de l'autre côté de la frontière.

Dimanche passé au Gurnigel, on a vécu un autre duel splendide entre Marcel Steiner sur sa LobArt-Mugen et Eric Berguerand sur sa Lola-Cosworth. Après ses victoires à Hemberg, Anzère et Oberhallau, le héros local a du se contenter d’une deuxième place derrière le champion en titre juste lors de sa course à domicile.

Quant au vainqueur du canton de Valais, il est sorti de route dans sa troisième manche d’essai dimanche matin sur le sec. Heureusement, la voiture n’a pas pris grand dommage.

Avec sa Lola réparée, Eric Berguerand devançait son adversaire dans sa première montée course de huit centièmes seulement. Dans la deuxième manche, le Bernois a perdu une autre dixième. Dans l’addition des deux temps, il ne restait qu’à 18 centièmes du Valaisan qui a remporté cette course de côte traditionnelle depuis 2013.

Pour s’emparer du titre avant la course finale du dimanche prochain, Marcel Steiner aurait pu finir même troisième. Mais naturellement, il voulait de plus sur sa piste domicile.

 

"Comme toujours, mont objectif était de gagner. Mais en roulant, j’avais gardé le championnat en tête. C’est la raison que j’avais pris aucun risque pour rallier l’arrivée proprement. En outre, les conditions sur la piste humide le samedi et dimanche matin mais séchée dans l’après-midi étaient différentes. On n’y était pas certain".

Ainsi, Eric Berguerand a pris revanche pour la défaite chez lui à Anzère en juillet. Après quatre années, la coupe du champion revient à Marcel Steiner. Le Bernois de 42 ans avait dominé les courses de côte en Suisse de 2010 à 2012 avec l’Osella FA30 mise à disposition d’un mécène.

 

Grâce au championnat décidé, Steiner ne va pas prendre le départ de la dernière course de côte Châtel-St-Denis–Les Paccots du 16 et 17 septembre. Par contre, il va s’engager les deux weekends après aux courses de côte de St. Agatha/Esthofen en Autriche et à Mickhausen en Allemagne où il va se battre avec les étrangers… et de nouveau avec Eric Berguerand.

Un pilote fort de l’étranger a saisi le troisième rang scratch au Gurnigel. Christoph Lampert du Vorarlberg a prouvé qu’il maîtrise l’ancien Osella PA2000 Evo de l’Italien Michele Fattorini assez bien après seulement quelques courses. 

Avec ses chronos record en classe E2-SC-2000, l’Autrichien a même devancé le trois pilotes Suisse sur des formules 3000, Thomas Amweg (Lola B99-Cosworth), Simon Hugentobler (Reynard 97D-Mugen) et Robin Faustini (Reynard 92D-Cosworth). Pour Thomas, le fils de Fredy Amweg, victorieux vingt fois au Gurnigel, la deuxième place en f3000 fut un premier succès. Et Hugentobler réussit de remporter le duel en famille avec son fils Robin Faustini. 

 

En classe deux litres, Christian Balmer à gagné de nouveau devant Joël Grand, les deux sur Tatuus-Honda ex formule Master, et ainsi il reste invaincu. Malgré sa meilleure saison depuis 2007 quand il a remporté le championnat suite à l’accident grave de Berguerand, il va finir quatrième ou même cinquième seulement si Grand marquera dix point de plus que lui.

Raison simple, depuis la création du CSM, il n’y avait jamais tant des voitures de course et sports puissantes. Cela montre le grand niveau de notre sport automobile en course de côte.

Gurnigel - Résultat complet (Scratch)

Swiss Hillclimb Championship - standings after 6 rounds

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Montagne suisse
Événement Gurnigel
Sous-évènement Dimanche, Course
Pilotes Marcel Steiner , Eric Berguerand , Christoph Lampert
Équipes Atelier de la Tzoumaz , Steiner Motorsport
Type d'article Résumé de course
Tags suisse