DTM
C
Zolder
24 avr.
-
26 avr.
Prochain événement dans
35 jours
C
Lausitzring
15 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
56 jours
WSBK
28 févr.
-
01 mars
Événement terminé
C
Assen
17 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
28 jours
WRC
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
C
Rallye du Portugal
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
62 jours
WEC
22 févr.
-
23 févr.
Événement terminé
MotoGP
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
41 jours
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
55 jours
IndyCar
C
GP d'Indianapolis
07 mai
-
09 mai
Prochain événement dans
48 jours
22 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
63 jours
Formule E
27 févr.
-
29 févr.
Événement terminé
C
E-Prix de Séoul
02 mai
-
03 mai
Prochain événement dans
43 jours
Formule 1
12 mars
-
15 mars
Événement terminé

Joël Grand change de monture : "Beaucoup de potentiel avec l’Osella"

partages
commentaires
Joël Grand change de monture : "Beaucoup de potentiel avec l’Osella"
Par :
, Motorsport.com Switzerland
1 mars 2020 à 22:09

Après avoir évolué au volant d’une Formule Masters, le Valaisan aborde un nouveau chapitre lors de la saison 2020 du Championnat de Suisse de la Montagne, où il pilotera l’Osella PA21 JRB qu’il a déjà prise en main aux Paccots lors de la dernière manche de 2019.

Joël Grand

Nouvelle saison, et nouveau challenge pour Joël Grand. À 32 ans, et après s’être distingué lors des trois dernières saisons au volant de sa Formula Masters, le pilote de Chalais a décidé de changer de monture pour 2020, pour opter pour une Osella PA21 JRB dotée d’un moteur de moto BMW de 1000cc. Un prototype au volant duquel il entend bien jouer sa carte derrière les gros bras du championnat, et notamment les "grosses" Osella PA30 et leur moteur de 3 litres de cylindrée.

"En 2018, je roulais sur la Formula Masters et, après avoir passé l’hiver à la refaire, on s’est rendus compte que cette voiture, c’était un budget conséquent pour l'entretien", a expliqué Joël Grand à Motorsport.com Suisse. "A un moment donné, on s’est concertés avec mon entourage, et on a découvert cette Osella avec un moteur de moto. Je me suis un peu renseigné, et il y en avait une à vendre, qui appartenait à Christian Merli, le Champion d’Europe."

Lire aussi:

"J’ai eu la chance de pouvoir vendre la Masters après les Rangiers, cela s’est fait assez rapidement. Je l’ai mise en vente à la mi-juillet et elle est partie à la mi-août. Du coup, je me suis dit qu’il fallait en profiter, et deux semaines plus tard je suis allé chercher l’Osella."

Ayant acquis le prototype italien plus rapidement que prévu, Joël Grand a pu ainsi s’engager à son volant pour la dernière manche de la saison dernière, la traditionnelle finale des Paccots.

"Vu qu’il n’y avait pas beaucoup de choses à faire dessus, on s’est dit qu’on allait faire Les Paccots, en se disant que c’était la dernière manche du championnat, et que ça nous donnerait une idée de ce que ça pourrait donner », continue Joël Grand. « Cela donnait aussi une idée pour l’année suivante, histoire de se mettre un peu dans le bain."

"On a fait Les Paccots avec la voiture 'brute', sans aucun réglages. Elle venait de faire une course en Italie, je l’ai pilotée telle quelle. Au fil du week-end, on a fait des petits réglages, on a discuté tout au long du week-end avec Roland [Bossy, son préparateur] et un peu travaillé dessus, et au final c’est une voiture qui peut aller vraiment vite. Les Paccots, ce n’est pas vraiment une course de référence car c’est quasiment tout droit, mais par rapport à la Formula Masters, je n’étais qu’à une seconde et demie derrière : il y a donc du potentiel pour une voiture avec un moteur de moto !"

Après cette première prise en main des plus encourageantes, Joël Grand est prêt à affronter la saison 2020 du Championnat de Suisse de la Montagne au volant de cette nouvelle monture, qu’il alignera "dans son jus" lors de ses premières épreuves, sans évolutions notables, mais sous la houlette de Roland Bossy, qui continuera à veiller au grain pour la partie technique.

"On a eu des propositions pour faire des évolutions moteur mais j’ai préféré me dire qu’on allait la faire rouler comme elle est là maintenant, apprendre un peu le châssis car il y a beaucoup de différence entre une monoplace et un prototype", conclut Joël Grand. "On a déjà une conduite sur la droite, ce qui change beaucoup, on a un autre visuel, un autre pilotage, et c’est moins brutal qu’une monoplace. On a beaucoup plus de sensations de vitesse. Ce qui m’a impressionné, c’est la tenue de route et l’aérodynamique."

Répétitions générales en slalom à Interlaken et Bière

"On va donc partir comme ça en début de saison, et on verra ce que l’on fait par la suite. Ce qui est bien, c’est que chez Osella, tous les châssis sont les mêmes. Et si je devais prendre une trois litres dans le futur, ce qui est l’objectif, je serai déjà bien préparé."

Si le Championnat Suisse de la Montagne ne s’élancera que les 20 et 21 juin du côté de Hemberg, Joël Grand s’offrira deux répétitions générales avant l’ouverture avec l’Osella, dans le cadre du Championnat de Suisse de Slalom à Interlaken (4 avril) ainsi qu’à Bière (16-17 mai).

 

Related video

Article suivant
Les véhicules TCR en montagne !

Article précédent

Les véhicules TCR en montagne !

Article suivant

Coronavirus : menace sur les championnats suisses

Coronavirus : menace sur les championnats suisses
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Montagne Suisse
Pilotes Joël Grand
Auteur Emmanuel Rolland