Le dernier pas de Frédéric Neff vers le titre possible

Bien que Roger Schnellmann sur sa Mitsubishi de nouveau remporte le classement des voitures tourisme au Gurnigel, c’est le pilote Porsche invaincu dans le groupe InterSwiss depuis avril 2016 qui est plus proche du championnat. Mais seulement sans...

Depuis onze courses de côte – Anzère en juillet 2016 –, Frédéric Neff fête une victoire après l’autre en groupe InterSwiss (IS) du Championnat Suisse de la Montagne. Au Gurnigel, le Jurassien bernois sur sa Porsche 996 Cup a de nouveau tenu en échec ses trois adversaires sur des 997 GT3 plus modernes. Ainsi, Neff garde la première place au classement intermédiaire d’une manière souveraine depuis le début de la saison.

Le fondement de la sixième victoire était mis dans la première montée sur une piste humide dans la forêt. Parti en slicks, il devançait Danny Krieg de presque quatre secondes déjà. Dans l’addition des deux manches, c’étaient 6,73 secondes. Bruno Sawatzki et Willi Jenni ont perdu plus de dix secondes. 

Le weekend prochain, Jenni, Krieg et Sawatzki seront absents. Alexandre Comby sur sa puissante Porsche 934/5 Turbo et les plus rapide des pilotes Opel Kadett ne représentent pas des adversaires de même calibre. Par conséquent, Neff n’aura pas de stress sur la route entre Châtel-St-Denis et Les Paccots pour s’assurer son premier titre CSM.

"Je ne va pas rouler avec une prudence particulière. Je roule comme toujours, mais sans prendre un risque“, annonce-t-il. Une grande faute ou un abandon interdit.

La raison, c’est Roger Schnellmann. Avec sa monstrueuse Mitsubishi Evo VIII J-SPEC, il a réalisé un nouveau record en classe au Gurnigel. Comme à Oberhallau, Romeo Nüssli a connu des problèmes de freins sur sa Ford Escort Cosworth d’une puissance similaire (700 CV+), ainsi il fut déjà trop loin après la première manche de course.

Dans la deuxième, l’Argovien fut un peu plus rapide que Schnellmann qui n’a plus attaqué pour conserver sa voiture. Dans l’addition des deux chronos, celui restait devant avec une avance de 5,27 secondes et ainsi s’imposait pour la quatrième fois en six courses en groupe E1 et au classement général des tourismes.

Si Schnellmann gagne de nouveau dimanche prochain aux Paccots, Neff doit finit au moins troisième en IS. Au cas où le pilote Mitsubishi met un nouveau record de piste en groupe E1, Neff doit finir deuxième. Autrement, le titre ira à Wangen au canton de Schwyz…

 

Avec les conditions mixtes jusqu’à dimanche midi dans la région du Gantrisch, Neff craignit la Ford Escort WRC à quatre roues motrices (4WD) de Gérard Nicolas. Mais une casse moteur finit le weekend du Vaudois. À Châtel-St-Denis, Nicolas sera en lice avec une McLaren MP4 du groupe GT. Une voiture de série adaptée pour les track days avec laquelle il va débuter en course de côte.

Le troisième meilleur temps des voitures tourisme fut réalisé par Simon Wüthrich sur sa VW Golf Turbo 4WD bien pilotée et gagnante en E1-3500. Il était suivi par Alain Pfefferlé sur sa performante Porsche 935 Turbo proprement maîtrisée et engagée en groupe H (chapeau!) et de René Köchli sur sa Honda Civic RK3 (moteur Accord) comme le pilote le plus rapide en E1-3000.

 

En IS-2500, Josef Koch gagnait le duel avec Roman Marty sur les Opel Kadett pour la troisième fois consécutif. Maintenent, le score et 3 à 3…

Chez les voitures mêmes cylindrées en E1, le Tessinois Enzo Bottecchia fut victorieux sur sa blanche Renault 5 Turbo devant Etienne Beyler sur sa Opel Ascona B et Diego Bernhard sur l’Opel Kadett gagnante plusieurs fois cette année.

Jolie victoire précieuse pour Vanessa Zenklusen au volant de sa Subaru Impreza Type R en IS-3500. Avec une première montée étonnante sur la piste délicate, elle a battu ses trois adversaires 4WD. Chapeau, quelle performance! 

Bonne tactique de Joe Halter. Par mesure de précaution, il s’est inscrit en groupe A/ISA au lieu de N/ISN avec sa Mitsubishi Evo VII avec laquelle il manquait des concurrents aux courses de côte en Suisse alémanique. Au Gurnigel, Halter retrouvait exactement les huit concurrents nécessaires dans son groupe pour marquer tous les points.

Ainsi, sa nouvelle victoire vaut 25 points pour le championnat dans laquelle il défend la troisième place avec succès. Romeo Nüssli pourrait le devancer finalement s’il gagne le classement scratch en groupe E1 (au lieu de Schnellmann ou un autre). La seule fois, ce fut le cas sur la pluie à Reitnau et de nouveau probable lors de la dernière course.

On y sait jamais – le suspense va rester jusqu’à l’arrivée dimanche prochain aux Paccots. Les trois pilotes sur le podium du CSM 2017 ne seront certainement pas connus avant…

Gurnigel - Scratch 

Gurnigel - Résultat Catégorie National A, N, Super Serie et InterSwiss Trophy

Gurnigel - Résultat Catégorie National E1

Swiss Hillclimb Championship (Touring Cars) - standings after 6 rounds

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Montagne suisse
Événement Gurnigel
Sous-évènement Dimanche, Course
Pilotes Danny Krieg , Romeo Nüssli , Frédéric Neff , Roger Schnellmann , Simon Wüthrich , Bruno Sawatzki
Équipes RCU Rennclub Untertoggenburg , Equipe Bernoise , All-in Racing Team
Type d'article Résumé de course
Tags suisse