WRC
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto3
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto2
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
37 jours
FIA F2
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
ELMS
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WTCR
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
Sepang
13 déc.
-
15 déc.
Prochain événement dans
2 jours

Le duel se mue en un combat à trois

partages
commentaires
Le duel se mue en un combat à trois
25 juil. 2019 à 15:42

La 44e édition de la course de côte Ayent-Anzère approche à grands pas. Le favori est Eric Berguerand. Mais ce week-end, il devra affronter deux adversaires redoutables.

Eric Berguerand domine actuellement le Championnat Suisse de la Montagne de la tête et des
épaules. Si l'on ajoute les deux dernières courses de 2018, le pilote de Formule 3000 de Charrat, près de Martigny, n'est pas seulement invaincu depuis cinq courses, mais il a aussi battu tous les records de piste.

Avant son match à domicile à Anzère, il compte donc bien continuer la série. Berguerand constate avec modestie : "Les choses se passent plutôt bien pour moi en ce moment, mais dans la course automobile, on ne doit jamais se reposer sur ses lauriers et encore moins penser que tout va continuer de la sorte. On n'est jamais à l'abri d'un incident. Mais il va de soi que j'attends avec impatience mon match à domicile et j'espère que le plus de fans possibles viendront me soutenir."

Eric Berguerand, Lola FA99, Atelier de la Tzoumaz

Eric Berguerand, Lola FA99, Atelier de la Tzoumaz

Photo de: Christian Eichenberger

Lire aussi:

Eric Berguerand sait qu'en plus des températures caniculaires attendues, il sera confronté à une rude concurrence. Dans cette course au-dessus de Sion, le Valaisan n'aura en effet pas seulement à affronter son rival Marcel Steiner. Joël Volluz vise lui aussi la victoire du jour. Ceui-ci reste prudent en matière de pronostics. Le jeune Valaisan connaît la force de Berguerand, mais s'est préparé de manière optimale en participant à des courses internationales. Dans la course de côte de Vallecamonica, près de Brescia, Volluz a remporté le classement dans la FIA Hill Climb Cup.

"Eric est en bonne position et Marcel est un excellent pilote. Je m'attends à ce que l’attribution des places sur le podium soit basée sur des résultats très serrées", commente le pilote Osella. Steiner l'espère aussi. Après trois défaites contre Berguerand cette saison, le Bernois est très motivé: "Ça va être ardu. On verra quel impact la nouvelle surface de la route va avoir sur nos performances. Mais en Valais, je ne céderai pas la victoire aux Valaisans sans me battre."

Marcel Steiner, LobArt LA01, Equipe Bernoise

Marcel Steiner, LobArt LA01, Equipe Bernoise

Photo de: Christian Eichenberger

Chaque pilote de ce trio est déjà monté tout en haut du podium à Anzère au moins une fois. Volluz a remporté l'édition 2015, Steiner les éditions 2010, 2011, 2012 et 2017, et Berguerand a remporté le plus gros trophée en 2007, 2013, 2014, 2016 et en 2018 dans un temps record de 1:26,992 minutes. Mais tous les trois sont encore loin d'égaler les performances du "Roi d'Anzère". Ce titre revient à Fredy Amweg avec 13 victoires – devant Jean-Daniel Murisier (9), le parrain de Joël Volluz.

Lire aussi:

La course promet aussi d'être palpitante derrière le trio. Les deux pilotes de F3000 Thomas Amweg et Robin Faustini ne se feront certainement pas de cadeaux à Anzère. Et dans la catégorie des voitures de formule jusqu'à 2000 cm3, la route vers la victoire promet également d'être rude. Aux côtés de Thomas Zürcher et Christian Balmer, le roi du slalom Philip Egli participera pour la première fois cette année à une course de côte.

Philip Egli, Dallara 393, Racing Club Airbag

Philip Egli, Dallara 393, Racing Club Airbag

Photo de: Trusk Images

"J'attends cette course avec impatience", déclare Egli, qui a encore un compte à régler à Anzère. "En 2018, j’ai gagné pour la première fois dans la catégorie des 2 litres. Je me suis fixé pour objectif de répéter cette victoire. Mais cela ne sera pas aisé, notamment parce que Zürcher prendra le départ avec un nouveau moteur."

Une nouvelle édition du duel Mitsubishi entre Roger Schnellmann et Ronnie Bratschi aura lieu dans la catégorie E1 des voitures supérieure à 3500 cm3. La dernière victoire à Massongex a donné à Bratschi beaucoup de confiance en lui et il n'est qu'à trois points de Schnellmann. Andy Feigenwinter , leader de la catégorie des voitures de tourisme, sera également au départ. Avec sa Lotus Exige le pilote bâlois a été très performant à Hemberg et Reitnau. Comme Schnellmann, il n'était pas à Massongex.

Ronnie Bratschi, Mitsubishi Evo 8 EGMO, Eventseelisberg

Ronnie Bratschi, Mitsubishi Evo 8 EGMO, Eventseelisberg

Photo de: Christian Eichenberger

Le champion de voitures de tourisme de l'an dernier, Frédéric Neff, fera également son retour dans le championnat suisse ce week-end. Ce pilote de Moutier donne cette saison priorité au
Championnat de France. En 2018 à Anzère, il était le pilote il était le pilote le plus rapide avec une voiture de tourisme derrière les trois pilotes Mitsubishi Bratschi, Schnellmann et Thomas Kessler.

Le programme à Anzère commencera à 7h15 le samedi matin avec les premières séances
d’entraînement des participants régionaux. A partir de 8h55, les pilotes immatriculés au niveau
national commenceront leurs essais. La première course du dimanche commencera à 7h15. Les catégories CN/E2 participeront à leurs dernières courses à 17h45. La cérémonie de remise des prix aura lieu à 19h30 sur la place du village d'Anzère.

 
Article suivant
Berguerand toujours invaincu après trois manches

Article précédent

Berguerand toujours invaincu après trois manches

Article suivant

Berguerand s'impose dans le chaos et la tristesse

Berguerand s'impose dans le chaos et la tristesse
Charger les commentaires