Marcel Steiner: "Personne ne veut gagner des courses de cette manière“

Comme le leader après deux manches, le Bernois a été déclaré vainqueur de la course de côte endeuillée à Oberhallau. Ainsi, il peut déjà saisir la couronne lors de sa course domicile au Gurnigel le 10 septembre.

Marcel Steiner: "Personne ne veut gagner des courses de cette manière“
Christoph Lampert, Osella PA2000-Honda
Eric Berguerand, Lola FA99-Cosworth, Atelier de la Tzoumaz
Marcel Steiner, LobArt-Mugen LA01, Steiner Motorsport
Marcel Steiner, LobArt-Mugen LA01, Steiner Motorsport
Marcel Steiner, LobArt-Mugen LA01, Steiner Motorsport
Marcel Steiner, LobArt-Mugen LA01, Steiner Motorsport
Accident, Martin Wittwer, Peugeot 205, ACS
Eric Berguerand, Lola FA99-Cosworth, Atelier de la Tzoumaz
Joël Grand, Tatuus-Honda FM, Bossy Racing
Marcel Maurer, Tatuus-Renault E2, Bödeli Racing Club
Robin Faustini, Reynard 92D-Cosworth, ACS
Simon Hugentobler, Reynard 97D-Mugen, ACS
Thomas Amweg, Lola B99/55-Cosworth, Amweg Motorsport
Thomas Amweg, Lola B99/55-Cosworth, Amweg Motorsport
Christophe Weber, Dallara F302/04-Spiess, Ecurie des Ordons
Christian Balmer, Tatuus-Honda FM, Bödeli Racing Club
Marcel Steiner, LobArt-Mugen LA01, Steiner Motorsport
Eric Berguerand, Lola FA99-Cosworth, Atelier de la Tzoumaz
Christoph Lampert, Osella PA2000-Honda

"Le résultat est bon, mais pas comment il a été fait“. Naturellement, ni Marcel Steiner ni personne à Oberhallau a éprouvé la joie d’une victoire après la course interrompue. Malheureusement, ce sentiment dans un tel moment, il le connaît assez bien.

En 2004 déjà, un pilote sur une VW Polo s’est tué à Oberhallau après un ennui mécanique et Marcel Steiner a remporté cette course. Et en 2010, après la seule manche de course sous la pluie qui a couté la vie à Lionel Régal à St-Ursanne, le Bernois a été déclaré vainqueur.

Mais malgré toute la tristesse, Marcel Steiner mérite ce nouveau succès. Même s’il n’était pas vraiment content avec ses deux chronos sur la LobArt-Mugen du groupe E2 sportcars à moteur Mugen V8 trois litres. "1:09,5 serait mieux que 1:09,8 comme j’ai fait“, disait-il après sa deuxième montée. "Mais pour faire ça, je doit rouler à fond dans les premiers virages après le départ ...“

Quant à son rival Eric Berguerand sur la Lola-Cosworth, il ne lève pas le pied là-bas. Mais quand même, il n’était pas content de lui-même. "Je n’ai pas bien conduit dans la première manche et la deuxième était pire. Au Réservoir, j’avais raté une vitesse et ainsi perdu de temps dans la partie vers le virage Tarzan“.

Avec une troisième manche parfaite, le champion en titre aurait pu changer la situation. Après le résultat de Steiner à biffer (10 points de Reitnau) ce que Berguerand a déjà fait à cause de son absence à St-Ursanne, son retard s’est augmenté à 27,5 points. Ainsi, Steiner peut rouler doucement au Gurnigel, la prochaine course le 10 septembre, et s’assurer le titre selon désir lors de sa course domicile une semaine avant la finale à Châtel-St-Denis–Les Paccots.

Le troisième rang au classement général appartient à Christoph Lampert du Vorarlberg sur son Osella PA2000 Evo, une voiture biplace à moteur Honda. Son avance sur les formules 3000 résulte de la première manche du matin que l’Autrichien avait pu répéter avec les gommes chauffées.

 

Avec sa Reynard 97D Mugen, Simon Hugentobler restait derrière ses propres chronos de l’année passée. Mais il était assez vite pour finir quatrième scratch et deuxième dans la classe E2-SS-3000 à 8,68 secondes de Berguerand.

Après des ennuis aux essais, Thomas Amweg a pu monter deux fois sans problèmes avec sa Lola B99/50, mais avec 50 litres d’essence pour éviter des ruptures d’allumage. Ainsi, il finissait sa première vraie course en F3000 comme cinquièmet troisième en classe, un très bon résultat.

Robin Faustini, étonnant troisième à Anzère derrière Steiner et Berguerand, devait se contenter de la septième place sur l’ancienne Reynard 92D. „Avec cette vieille voiture et des gommes utilisées, ça n’allait pas mieux“.

Chez les monoplaces à 2000 cc, Christian Balmer sur sa Tatuus-Honda ex Formula Master reste invaincu. „Dès que je change les réglages originaux des amortisseurs faits à l’époque par Jenzer Motorsport de course en course, j’ai amélioré mes chronos partout“. Comme à Oberhallau où il devançait Joël Grand et Christophe Weber. Et comme à St-Ursanne, Marcel Maurer devait se battre sans chances à cause des ruptures d’allumage sur sa Tatuus-Renault.

Bergrennen Oberhallau - Résultat complet (Scratch)

Bergrennen Oberhallau - Résulat Catégorie E2 et CN 

Swiss Hillclimb Championship - standings after 5 rounds

partages
commentaires
Oberhallau : un accident fatal à la course de côte Suisse

Article précédent

Oberhallau : un accident fatal à la course de côte Suisse

Article suivant

Finie la saison de Meisel, Neff ou Schnellmann sera le nouveau champion

Finie la saison de Meisel, Neff ou Schnellmann sera le nouveau champion
Charger les commentaires