WRC
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto3
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto2
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Formule E
23 nov.
-
23 nov.
Événement terminé
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
42 jours
FIA F2
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
ELMS
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WTCR
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
Sepang
13 déc.
-
15 déc.
Prochain événement dans
7 jours

Portrait de champion : Andy Feigenwinter

partages
commentaires
Portrait de champion : Andy Feigenwinter
Par :
, Christian Eichenberger - ASS
20 nov. 2019 à 21:53

Après une deuxième place l'an dernier, Andy Feigenwinter a remporté le titre de champion de la montagne dans les voitures de tourisme après avoir fait une brillante saison. Son fils Raphaël étant troisième, le triomphe des Feigenwinter est complet.

Il se qualifie lui-même comme un oiseau de paradis et c`est en effet ce qu`il est et un particulièrement rapide de surcroît. Andy Feigenwinter apporte de l`originalité dans un championnat. Son apparence est souvent un peu criarde. Avec son dialecte bâlois, il agace parfois le public. Mais Feigenwinter est sur toute la ligne un coureur.  Il adore les voitures. De Ferrari en passant par Porsche jusqu`aux Cobras. "La course m`a fasciné dès l`enfance», dit Feigenwinter, et tous ceux qui le connaissent savent qu`il est tout simplement impossible d`en douter."

Lire aussi:

Feigenwinter a déjà attrapé le virus des courses dans les années 70. Son oncle René Eugster, ancien pilote de Renault 5 Cup, possédait un magasin de karting à Schaffhouse qui attirait le petit Andy comme par magie. Dans la combinaison usée de son oncle, il se mettait déjà derrière le volant. A l`âge de 11, 12 ans, il a même été soutenu par Zipp, un fabricant de châssis de l`époque. "Mais la personne à l`origine de ce soutien est malheureusement décédée", se souvient Feigenwinter et de se demander: "Que serais-je devenu si cela n`avait pas été le cas?"

Andy Feigenwinter, Lotus Exige 430, Ferrari Schweiz

Andy Feigenwinter, Lotus Exige 430, Ferrari Schweiz

Photo de: RK Photography

Feigenwinter a trouvé son chemin dans le sport automobile malgré tout. Avec des détours et une volonté de fer. Lors d`une visite à Modène en 1987, Feigenwinter, alors âgé de 20 ans, s`est juré qu`il posséderait lui-même une Ferrari avant la 50e édition de la manifestation. Aussitôt dit, aussitôt fait. Feigenwinter s`est acheté une 308 jaune – "qui a englouti toutes mes économies". Et il a rejoint le "Club Suisse" pour accélérer avec son bolide jaune sur le circuit. Il n`était pas rare qu`il devance des gars conduisant de puissantes V12. "Je crois que c`est là que j`ai réalisé que j`avais un certain talent."

Lire aussi:

La 308 a été suivie d'une Challenge 355. Puis la "Ferrari zébrée" comme l'appelle Feigenwinter. Une voiture dont l'ancien pilote de GP Arturo Merzario était l'un des anciens propriétaires. "J'adorais ces Ferrari. Mais plus elles sont devenues modernes, plus elles comportaient un nombre élevé de pièces en fibre de carbone. C'est devenu très coûteux. "Pour satisfaire ses ambitions dans le sport automobile, Feigenwinter a piloté une Lotus Exige en 2009 et est devenu Champion de British Sportscar. L'année suivante, il est passé aux prototypes et a remporté deux fois de suite le Sports Car Challenge avec Pedrazza Motorsport. "C'était un temps béni avec une vraie équipe", constate Feigenwinter.

Avant que Feigenwinter ne fasse les gros titres du championnat suisse, il a remporté en 2012 et 2013 la Crosslé Cup, un championnat avec des voitures de la fin des années 60. Mais comment Feigenwinter a-t-il découvert sa passion pour le Championnat suisse de montagne? "J'ai assisté à quelques courses en 2016. Mais cela n`a pas été le facteur décisif. Quand j`ai appris qu'Yves Meyer et son équipe Seelisberg planifiaient un concours de jeunes talents pour 2017, je l'ai annoncé à mon fils Raphael. Il a immédiatement été enthousiasmé et s`y est inscrit. En 2017, j`étais donc proche de l`action - et tout à coup, j`ai eu un déclic moi aussi."

Père et fils dans le top 3, c`est du jamais vu auparavant dans le championnat suisse.

Andy Feigenwinter.

La question s`est alors posée de savoir quel type de voiture conviendrait le mieux. "Il fallait qu'elle soit légère et rapide", dit Feigenwinter. "Une Ferrari aurait été ma préférée." Mais le choix s`est finalement porté sur une Lotus Exige. Feigenwinter a roulé avec elle en 2018 dans la catégorie SuperSérie. S`il avait eu partout les concurrents nécessaires pour pouvoir marquer le maximum de points, Feigenwinter serait déjà devenu le champion en 2018. Finalement, il s`est classé 3e. "Une belle réussite. Mais je voulais faire mieux."

Au cours de la dernière saison, le nombre de participants et la performance étaient parfaits. Feigenwinter est devenu souverainement champion des voitures de tourisme. A l`exception d`Anzère, il a pulvérisé tous les records. «Le fait d`avoir effacé le record datant de six ans de Toni Bühler à Oberhallau m`a rempli de fierté», déclare Feigenwinter. Mais il est encore plus fier de la performance de son fils Raphaël. Dans la dernière course, il a réussi à terminer troisième sur le podium général. "Père et fils dans le top 3, c`est du jamais vu auparavant dans le championnat suisse", dit Feigenwinter Sr.

Ce pilote de 52 ans est encore loin d'envisager de s`arrêter. "La course, c`est ma vie. Tant que je m`amuserai et que je pourrai faire partie des meilleurs, je continuerai." Défendre le titre de champion de Suisse est un vrai défi pour lui. Une chose est certaine: l'oiseau de paradis Feigenwinter est un enrichissement pour tout championnat.

Andy Feigenwinter

Titre: Champion suisse de la montagne Voitures de tourisme
Age: 52
Origine: Reinach (BL)
Véhicule: Lotus Exige 430

1990-2008 Divers Championnats de clubs
2009      Champion British Sportscar sur Lotus Exige        
2010      Champion Sports Car Challenge avec Pedrazza
2011      Champion Sports Car Challenge avec Pedrazza
2012      Champion Crosslé Cup
2013      Champion Crosslé Cup
2017      3e rang au Endurance Champions Cup sur Radical V8 Proto
2018      3e rang au Championnat suisse de la montagne chez es voitures de tourisme sur Lotus Exige
2018      2e rang au Historic 12 heures à Sebring sur Lola T165
2019      Champion suisse de la montagne chez es voitures de tourisme sur Lotus Exige

Zur Galerie: www.motorsport.ch/de/automobil/galerie

 
Article suivant
Portraits de champions : Martin Bürki

Article précédent

Portraits de champions : Martin Bürki

Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Montagne Suisse
Pilotes Andy Feigenwinter
Auteur Christian Eichenberger