Antoine Meo - "Rien de vraiment compliqué pour l'instant"

Le Français de KTM a remporté samedi sa première victoire d'étape sur le Dakar, qu'il dispute pour la première fois.

Antoine Meo - "Rien de vraiment compliqué pour l'instant"
#49 KTM : Antoine Meo
#49 KTM : Antoine Meo
#49 KTM : Antoine Meo
#49 KTM : Antoine Meo
#49 KTM : Antoine Meo
#49 KTM : Antoine Meo

Avec L.R., Salta - Meo, quintuple Champion du monde d'Enduro, est le deuxième pilote débutant sur le Dakar et venu de cette discipline à remporter une spéciale après l'Argentin de Honda, Kevin Benavides.

Tout a été difficile. Chaque jour est un nouveau départ et il est difficile d'enchaîner ainsi. Mais je n'ai rien trouvé de vraiment compliqué pour l'instant. Peut-être que les prochains jours le seront davantage, il faut attendre pour voir,” a dit le Français à Motorsport.com.

C'est mon premier Dakar et il est difficile de comprendre certaines choses, mais je suis content et surpris de ce que nous avons accompli, surtout en considérant que nous partions de derrière.”

La spéciale de vendredi entre Uyuni et Salta a posé des difficultés en matière de visibilité, surtout dans sa première partie en Bolivie le matin (la seconde s'étant déroulée en Argentine), et c'est ce qui a peut-être causé la perte de son équipier Matthias Walkner qui a chuté très tôt sur le parcours.

Aujourd'hui, ça ne s'est pas mal passé au début. Le soleil était très bas et la vision était difficile, il ne fallait pas y aller trop fort,” a confirmé Antoine Meo, qui a pris la tête dès le premier intermédiaire et ne l'a plus lâchée. “J'ai réussi à rejoindre certains compétiteurs et rester avec eux. La première moitié a été difficile car la route était défoncée, mais c'était très plaisant.”

Pas dépaysé pour l'instant

À l'image de Sébastien Loeb en catégorie auto, Meo n'a pas été forcément dépaysé sur cette première semaine de course qui n'était pas sans rappeler certaines spéciales du WRC à l'un, celles qu'il rencontre en Enduro pour l'autre. “La course n'a pas été très exigeante en matière de navigation pour l'instant,” a admis le natif de Digne-les-Bains, désormais 6e et premier Français au général devant Alain Duclos qui se maintient depuis le début de course dans le top dix et occupe la 9e place.

Nul doute que la deuxième semaine sera un tout autre défi.

partages
commentaires
Peterhansel a "pris une marge de sécurité"

Article précédent

Peterhansel a "pris une marge de sécurité"

Article suivant

Quads - Première victoire Honda, les Patronelli assurent

Quads - Première victoire Honda, les Patronelli assurent
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar
Pilotes Antoine Meo
Auteur Jean-Philippe Vennin