Audi enrôle Peterhansel et Sainz pour le Dakar 2022

Audi Sport a constitué une "dream team" pour se lancer dans son défi électrique sur le Dakar 2022.

1/19

Photo de: Audi Sport

2/19

Photo de: Audi Sport

3/19

Photo de: Audi Sport

4/19

Photo de: Audi Sport

5/19

Photo de: Audi Sport

6/19

Photo de: Audi Sport

7/19

Photo de: Audi Sport

8/19

Photo de: Audi Sport

9/19

Photo de: Audi Sport

10/19

Photo de: Audi Sport

11/19

Photo de: Audi Sport

12/19

Photo de: Audi Sport

13/19

Photo de: Audi Sport

14/19

Photo de: Audi Sport

15/19

Photo de: Audi Sport

16/19

Photo de: Audi Sport

17/19

Photo de: Audi Sport

18/19

Photo de: Audi Sport

19/19

Photo de: Audi Sport

Audi alignera Stéphane Peterhansel, Carlos Sainz et Mattias Ekström pour ses débuts sur le Dakar avec un prototype 4x4 hybride en janvier prochain. La marque aux anneaux se lance dans un nouveau défi novateur et a décidé de se donner les moyens de réussir en constituant un line-up qui sera à coup sûr envié par la concurrence. Les trois hommes seront chargés de développer l'auto propulsée par un groupe propulseur électrique et sur laquelle travaille le constructeur allemand depuis plus d'un an avec Q Motorsport, entité dirigée par Sven Quandt, également patron de X-raid. C'est justement dans cette équipe qu'évoluaient Peterhansel et Sainz ces dernières saisons.

"Il n'est pas exagéré de parler de dream team", se réjouit Julius Seebach, directeur général d'Audi Sport. "Stéphane est le pilote le plus victorieux de tous les temps sur le Dakar. Carlos l'a remporté plusieurs fois et il est Champion du monde des Rallyes. Avec Mattias, nous avons déjà célébré de nombreux succès d'Audi par le passé. C'est l'un des pilotes les plus polyvalents du monde. En plus d'être très rapides, ils apportent tous énormément d'expérience et de motivation à notre équipe. Il en va de même pour leurs copilotes, qui jouent un rôle de plus en plus important sur le Dakar."

Dans dix ans, tout le monde conduira des voitures électriques. Le Dakar est un test extrême pour cette technologie.

Stéphane Peterhansel

Peterhansel sera toujours épaulé par Édouard Boulanger, avec qui il a remporté son 14e Dakar cette année en Arabie saoudite. Les deux hommes espèrent devenir les premiers à s'imposer sur le plus grand rallye-raid du monde au volant d'une voiture hybride.

"Le Dakar est l'une des dernières aventures dans ce monde", estime Peterhansel. "Et il est à l'aube d'un changement radical : le futur est électrique. Dans dix ans, tout le monde conduira des voitures électriques. Le Dakar est un test extrême pour cette technologie. Nous voulons être la première équipe à remporter le Dakar avec un moteur électrique. J'ai hâte de me lancer dans ce projet très ambitieux avec Audi."

Lire aussi :

De son côté, Carlos Sainz comptera toujours sur l'expérimenté Lucas Cruz à ses côtés, les deux hommes ayant remporté ensemble trois Dakar. L'Espagnol sait que le défi technique est immense mais ses compétences en matière de développement s'avéreront précieuses.

"Même à 59 ans, j'ai toujours faim, sinon je ne relèverais pas ce nouveau challenge", insiste-t-il. "Même petit, c'était mon rêve de devenir pilote de rallye. Ma passion est intacte. L'Audi Quattro a changé le WRC pour toujours. Maintenant, nous essayons de faire la même chose sur le Dakar. Les ingénieurs ont beaucoup plus de liberté sur le Dakar que dans d'autres disciplines. Je fais pleinement confiance aux ingénieurs Audi et j'essaierai de les aider avec mon expérience pour développer une voiture rapide et victorieuse. Le Dakar est le défi ultime pour un groupe propulseur électrique. C'est un projet fantastique et extrême. J'ai hâte de tester la voiture pour la première fois. Ce que j'en ai vu jusqu'à présent me donne confiance."

Double Champion de DTM (2004 et 2007) et également Champion du monde de Rallycross (2016), Mattias Ekström sera secondé par Emil Bergkvist, Champion WRC Junior en 2018. Tous les deux ont fait leurs grands débuts sur le Dakar cette année dans la catégorie T3, contraints à l'abandon lors de la septième étape.

"Le Dakar sera vraiment l'une des aventures les plus passionnantes de ma carrière", assure-t-il. "C'est fantastique de pouvoir me lancer dans ce projet excitant avec l'équipe qui m'a permis de célébrer mes plus grands succès. Même si je vais avoir 43 ans cette année, j'ai l'impression d'être un junior par rapport à Carlos et Stéphane. Dans ce sport, il faut beaucoup d'expérience dans tous les domaines. J'ai encore beaucoup à apprendre mais j'ai hâte d'y être."

Audi prévoit de faire débuter sa voiture à l'occasion du Festival of Speed de Goodwood, du 8 au 11 juillet prochains, avant de se lancer dans un programme d'essais intensif durant l'été. L'objectif est de s'engager en compétition avant le Dakar 2022, mais le calendrier n'est pas encore précisément établi et dépendra de l'avancée du projet.

partages
commentaires
Sébastien Loeb a choisi Fabian Lurquin comme nouveau copilote

Article précédent

Sébastien Loeb a choisi Fabian Lurquin comme nouveau copilote

Article suivant

Au Dakar, Prodrive cherche à retrouver le chemin de la victoire

Au Dakar, Prodrive cherche à retrouver le chemin de la victoire
Charger les commentaires