Barreda en souffrance : "Je vais essayer de continuer tant que je peux"

Joan Barreda a réussi à venir à bout de la sixième étape du Dakar malgré une blessure à l'épaule. Il espère maintenant profiter de la journée de repos et continuer à se battre.

Barreda en souffrance : "Je vais essayer de continuer tant que je peux"

Lors de la quatrième journée de ce Dakar 2022, Joan Barreda remportait sa 29e victoire d'étape sur l'épreuve, un record pour un pilote espagnol. Le lendemain, cependant, il était victime d'une lourde chute qui aujourd'hui lui cause de grandes douleurs à l'épaule gauche.

"Après le ravitaillement, vers le kilomètre 250, on est passés dans une rivière et je pense que j'ai heurté un rocher avec ma roue arrière. Je suis tombé et je me suis cogné l'épaule gauche au niveau de la clavicule", a expliqué le pilote Honda. Aidé par son coéquipier Pablo Quintanilla après sa chute, il a pu remonter en selle et reprendre sa route. "C'était très difficile d'arriver au bout, surtout dans les dunes, mais j'ai réussi", se félicitait-il jeudi soir.

S'il a un temps douté de pouvoir continuer la course, Barreda était au départ de la sixième étape malgré tout, non sans mal. Il a donc accueilli avec soulagement l'arrêt prématuré de la course pour les motos et les quads, ce qui lui a permis de profiter dès vendredi du repos attendu pour la journée de samedi. De retour au bivouac, il a expliqué à Motorsport.com avoir pour intention d'aller au bout de cette 44e édition du Dakar, désireux de rester en course tant que son corps le lui permettra.

"L'objectif était d'essayer de continuer la course et j'ai eu très mal", a expliqué l'Espagnol après cette étape écourtée. "On verra bien… Beaucoup de douleurs, surtout dans les zones de pierres, et dans les zones sablonneuses je devais freiner presque à l'arrêt à cause des trous et des dangers. La clé, c'est que ça ne s'aggrave pas et d'essayer de faire en sorte que l'inflammation n'augmente pas au fil des kilomètres. Si je continue comme ça, je vais essayer de gérer la situation pour continuer la course tant que je le pourrai."

La journée de vendredi prévoyait un parcours chronométré de 404,2 km pour les motos, et des liaisons de 109,75 km à l'aller et 108,9 km au retour vers le bivouac. Les pilotes n'ont cependant parcouru que 101 km avant que l'étape soit arrêtée à la suite des plaintes des meneurs après le premier ravitaillement, échaudés par de nombreux incidents sur un terrain dégradé par le passage des autos la veille.

Il s'agissait assurément d'une bonne nouvelle pour Barreda, qui a donc pu prendre un peu de répit plus tôt que prévu, même s'il est conscient de ce qui l'attend avec son épaule douloureuse pour la deuxième semaine : "La course se complique, c'est sûr. Ça a été compliqué dès le premier jour avec une perte de 40 minutes, il a fallu pousser tous les jours pour reprendre du temps et puis cette chute est arrivée. L'objectif principal maintenant, c'est d'atteindre l'arrivée."

Pour sa 12e participation au Dakar, Joan Barreda avait signé deux victoires lors des quatre premières étapes et il se battait pour les premières positions avant cette chute qui l'a vu dégringoler à la neuvième place du classement général. Il compte à présent près de 26 minutes de retard sur Sam Sunderland, toujours leader.

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Baumel : "Il n'y a pas de controverse" avec le roadbook
Article précédent

Baumel : "Il n'y a pas de controverse" avec le roadbook

Article suivant

Touché par l'hystérie des réseaux sociaux, Giniel de Villiers se défend

Touché par l'hystérie des réseaux sociaux, Giniel de Villiers se défend
Charger les commentaires