Moto3
C
GP du Qatar
28 mars
EL3 dans
24 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
29 jours
Moto2
C
GP du Qatar
28 mars
EL3 dans
24 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
29 jours
Formule E
10 avr.
Prochain événement dans
37 jours
WSBK
C
Estoril
07 mai
Prochain événement dans
64 jours
C
Aragón
21 mai
Prochain événement dans
78 jours
MotoGP
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
29 jours
Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
46 jours

Un bivouac plus "écolo" sur le Dakar d'ici 2024

Les organisateurs du Dakar ont annoncé leurs projets pour réduire l'empreinte carbone de l'épreuve, à travers l'utilisation de panneaux solaires sur les bivouacs et la création d'une catégorie consacrée aux énergies alternatives.

Un bivouac plus "écolo" sur le Dakar d'ici 2024

Le Dakar veut devenir plus vert. ASO, organisateur de l'épreuve, a annoncé sa volonté d'avoir au plus tard en 2024 des bivouacs utilisant uniquement des panneaux solaires, avant une bascule vers des véhicules avec des motorisations neutres en carbone en plusieurs phases jusqu'à l'édition 2030. ASO a passé un accord avec GCK Energy, une entreprise qui développe des solutions d'énergie propre fondée par le skieur et pilote Guerlain Chicherit, cinquième du Dakar 2010.

GCK, qui développe aussi un véhicule hybride nommé e-Blast en vue d'une participation au Dakar, fournira un dispositif mobile de panneaux solaires pour couvrir tous les besoins en énergie à l'arrivée des étapes. GCK a profité de l'édition 2020 du rallye pour installer sur le bivouac de Neom un champ composé de 630 panneaux solaires, à titre expérimental, couvrant une petite partie des besoins.

Lire aussi :

"Notre ambition est de créer un bivouac alimenté par une énergie propre", a déclaré à Motorsport.com Gilles Rocchia, responsable des opérations de GCK Energy et fondateur de la société Socomec, spécialiste des batteries grande puissance. "L'énergie chargée pendant la journée est utilisée pour alimenter nos installations, notre voiture totalement électrique, la GCK e-Blast 1, le centre médias et les murs vidéo des organisateurs."

"L'idée est d'alimenter toutes les installations de l'organisation sur le bivouac. Nous allons déjà alimenter les installations d'ASO en 2022. Il s'agit de trois containers et d'un de plus pour le stockage, donc ce n'est pas un nombre astronomique. Le temps d'installation est également très raisonnable puisque les infrastructures actuelles ne nécessitent que quatre heures."

Une catégorie dédiée aux énergies alternatives

Cette évolution des bivouacs s'inscrit dans une volonté globale du Dakar à travers différentes initiatives, dont l'instauration dès 2022 d'une catégorie consacrée aux véhicules avec des motorisations plus vertes, qu'il s'agisse de l'hybride, de l'électrique ou de l'hydrogène. Différents projets ont déjà été présentés, le principal étant celui d'Audi, qui disputera le Dakar 2022 avec une voiture hybride alignée par Q-Motorsport.

"ASO a décidé d'adopter des énergies renouvelables et propres", a précisé David Castera, directeur du Dakar. "L'annonce de l'arrivée d'Audi avec un modèle hybride sera suivie par d'autres constructeurs et nous avons la preuve de ce que GCK Motorsport peut accomplir."

Différents projets ayant recours à des moteurs à hydrogène ont été annoncés, dont le Gen-Z en auto, auquel Cyril Despres et Mike Horn sont associés. Dans la catégorie camion, le groupe Gaussin et Kolen Industries souhaitent aussi utiliser l'hydrogène.

Le recours à des motorisations avec des émissions ultra-faibles sera imposé aux concurrents professionnels des catégories auto et camion partir de l'édition 2026 et le Dakar a pour objectif d'imposer un plateau composé à 100% de modèles sans émissions en 2030.

Avec Haydn Cobb et Maria Guidotti  

partages
commentaires
Dakar 2021 : les plus belles photos de la deuxième semaine

Article précédent

Dakar 2021 : les plus belles photos de la deuxième semaine

Article suivant

Si le Dakar ne change pas les règles, Al-Attiyah ne reviendra pas

Si le Dakar ne change pas les règles, Al-Attiyah ne reviendra pas
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud