Camions - De Rooy en tête à mi-parcours

partages
commentaires
Camions - De Rooy en tête à mi-parcours
Par : Willy Zinck
7 janv. 2017 à 17:30

Partis en mode diesel, le Néerlandais et l’équipage de son Iveco sont en bonne route pour un troisième succès sur le Dakar, pointant en tête du classement général après cinq étapes disputées sur ce Dakar 2017.

#500 Team De Rooy, IVECO: Gerard De Rooy, Moi Torrallardona, Darek Rodewald
#500 Team De Rooy, IVECO: Gerard De Rooy, Moi Torrallardona, Darek Rodewald
#505 Team Kamaz Master: Eduard Nikolaev, Evgeny Yakovlev, Vladimir Rybakov
#505 Team Kamaz Master: Eduard Nikolaev, Evgeny Yakovlev, Vladimir Rybakov
#501 Team Kamaz Master: Ayrat Mardeev, Aydar Belyaev, Dmitry Svistunov
#513 Team Kamaz Master: Dmitry Sotnikov, Ruslan Akhmadeev, Igor Leonov

Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Tel pourrait être le mantra de Gerard de Rooy (Iveco). Le double vainqueur de l’épreuve (2012 et 2016) est resté très discret lors des trois premières étapes, avant de sortir du bois lors des quatrième et cinquième journées pour s’emparer de la tête du classement général, devant un triptyque de pilotes Kamaz emmené par l’équipage russe d’Eduard Nikolaev.

À l’instar des autres catégories, la première spéciale, aux airs de prologue (39 kilomètres de distance), n’a pas dérogé à la règle de gestion des favoris. Dans ces conditions, c’est le Tchèque Kolomi qui tirait le premier en s’imposant devant l’Iveco de Ton van Genugten et un autre Néerlandais, Martin Van den Brink (Renault Trucks). Une belle performance pour ce dernier, qui allait d’ailleurs créer la sensation sur le jour suivant en remportant l’étape reliant la ville de Resistencia à San Miguel de Tucuman. Le pilote Renault en profitait pour s’emparer de la tête du général, devant le Kamaz du Russe Dmitry Sotnikov et le Tatra du Tchèque Martin Kolomi.

Las pour Van den Brink, l’élévation du parcours lors de la troisième spéciale devait s’accompagner d’une élévation de la température, son Renault Trucks étant la proie des flammes sur le tracé hors-piste entre San Miguel de Tucuman et la ville andine de San Salvador de Jujuy. Le Russe Nikolaev n’en demandait pas temps pour décrocher la victoire d’étape, tout en profitant et des déboires de De Rooy, relégué à plus de 30 minutes, et d’une pénalité de temps infligée à Kolomi pour prendre les commandes du classement.

Un leadership qui n’allait être que temporaire, alors que le tenant du titre De Rooy haussait le ton sur le chemin menant à la Bolivie et plus précisément la ville de Tupiza. Le pilote Iveco sortait vainqueur d’un magnifique duel l’opposant au Kamaz d’Airat Mardeev pur signer son 31e succès sur le Dakar. Le Néerlandais remettait le couvert le lendemain pour une seconde victoire d’étape, et le gain de la première place au général à mi-parcours. Il devance donc les Kamaz d’Eduard Nikolaev à 2’23’’, de Dmitry Sotnikov à 6’36’’, et d’Airat Mardeev à 16’32’’.

Camions - Classement général après la 5e étape

 ÉquipageCamionTemps
1

 Gerard De Rooy

Iveco 14h06mn07s
2

 Eduard Nikolaev

Kamaz +02mn23s
3

 Dmitry Sotnikov

Kamaz +06mn36s
4

 Airat Mardeev

Kamaz +16mn32s
5

 Pascal De Baar

Renault Trucks +32mn25s
6

 Federico Villagra

Iveco +34mn30s
7

 Anton Shibalov

Kamaz +42mn39s
8

 Hans Stacey

Man +43mn30s
9

 Peter Versluis

Man +45mn16s
10

 Maurik Van den Heuvel

Scania +01h05mn44s
Article suivant
Roma - "Impossible" de rivaliser avec les Peugeot à haute altitude

Article précédent

Roma - "Impossible" de rivaliser avec les Peugeot à haute altitude

Article suivant

Quads - Deux Français sur le podium provisoire à La Paz

Quads - Deux Français sur le podium provisoire à La Paz
Charger les commentaires