Dakar 2022 : un parcours très renouvelé en Arabie saoudite

Pour la troisième année consécutive, le Dakar se déroulera exclusivement en Arabie saoudite, mais avec un parcours qui affiche 80 à 85% de nouveauté.

Dakar 2022 : un parcours très renouvelé en Arabie saoudite

En 2022, la 44e édition du Dakar ne visitera pas d'autre pays que l'Arabie saoudite, contrairement à la volonté affichée en ce sens par les organisateurs depuis le déplacement de l'épreuve de l'Amérique du Sud vers le Moyen-Orient. Compte tenu du contexte pandémique lié au COVID-19 et des difficultés à voyager, le choix de la prudence a été fait.

Néanmoins, le prochain Dakar ne manquera pas de nouveauté puisque le parcours, qui reliera Ha'il à Djeddah, sera en majeure partie renouvelé. Le départ sera donné le 1er janvier 2022, jour du Prologue, et l'arrivée jugée le 14 janvier. Pour cette troisième édition organisée en Arabie saoudite, ASO a choisi d'aller davantage vers le sud du pays, notamment pour proposer des difficultés de pilotage mettant en avant les compétences de franchissement des dunes, avec un passage par le très sablonneux et redouté désert du Quart Vide. Cette traversée du Rub al-Khali, territoire désertique immense de 650 000 km², sera clairement le point d'orgue de la compétition.

Lire aussi :

Pour éviter des zones jugées trop dangereuses, les concurrents rejoindront ce désert après les premiers jours de course en liaison, avant trois journées "100% dunes et bivouac à l'ancienne". La journée de repos aura lieu le 8 janvier et les organisateurs proposeront un pont aérien vers la capitale, Riyad, avant les derniers jours d'épreuve.

Pour l'heure, c'est le contour général du parcours qui a été présenté puisque le détail des étapes seront annoncés plus tard dans l'année, alors que les reconnaissances menées par l'organisation débuteront à la fin du mois. Le Dakar 2022 devrait toutefois proposer environ 4000 km de spéciales et 2500 à 3000 km de liaison. Il y aura deux étapes sous la forme d'une boucle autour du même bivouac, et une étape Marathon – sans assistance – dans le désert du Quart Vide.

"Il y a toujours une histoire à raconter lorsque l'on prépare un Dakar", a expliqué le directeur du Dakar, David Castera, à une sélection de médias dont Motorsport.com. "Quand on ne peut pas aller dans deux ou trois pays, on se demande quoi faire. J'ai écouté les gens et ils m'ont dit qu'il y avait beaucoup de rochers, que ça manquait de dunes… Donc nous partons de Ha'il, ce qui me permet de commencer par du sable, sans poussière, où les gens peuvent trouver d'emblée leur place. Ce n'est pas facile mais calme, sans surprise, avec quelques dunes."

"Ensuite nous irons vers le sud. Nous allons entrer dans le Quart Vide pour avoir des dunes, et toujours plus de dunes. Nous aurons trois journées exclusivement 100% dunes, avec un bivouac au milieu qui nous permettra de renouer avec les origines de l'épreuve : pas de caravane dans lesquelles dormir. C'est l'esprit que j'aime et c'est ce que le Dakar a toujours été. Puis nous aurons une deuxième semaine plus normale, entre guillemets, avec davantage l'accent mis sur la navigation, les routes avec de gros blocs rocheux au milieu, des vallées, mais aussi des dunes. Globalement, c'est un peu comme un bain de sable, car il y en aura beaucoup plus que ces deux dernières années."

Sur le plan de la réglementation, la principale nouveauté du Dakar 2022 concernera la catégorie Motos, qui recevra à son tour le roadbook électronique pour les pilotes engagés en élite. Par ailleurs, chez les Autos, la création de la catégorie T1-E est confirmée pour accueillir les véhicules prototypes d'appuyant sur des moteurs électriques ou toute technologie axée sur la réduction des émissions carbone. C'est dans cette classe que s'engagera donc Audi dès l'an prochain.

partages
commentaires
L'ex-entraîneur de l'OM s'essaie au WRC et rêve encore du Dakar

Article précédent

L'ex-entraîneur de l'OM s'essaie au WRC et rêve encore du Dakar

Article suivant

Le Dakar ne simplifiera pas sa navigation pour Loeb et Sainz

Le Dakar ne simplifiera pas sa navigation pour Loeb et Sainz
Charger les commentaires