Despres et Roma croient encore en leurs chances

partages
commentaires
Despres et Roma croient encore en leurs chances
Par : Emmanuel Rolland
12 janv. 2017 à 08:23

Derrière les duettistes Loeb et Peterhansel, seuls en tête du classement, Cyril Despres, sur le troisième Peugeot 3008 DKR, et Nani Roma, sur Toyota Hilux, estiment qu'ils ont encore une carte à jouer en vue de la victoire finale.

#305 Overdrive Racing Toyota: Nani Roma, Alex Haro
Jean-Marc Fortin et Nani Roma, Overdrive Racing
#305 Overdrive Racing Toyota: Nani Roma, Alex Haro
#305 Overdrive Racing Toyota: Nani Roma, Alex Haro
#305 Overdrive Racing Toyota: Nani Roma, Alex Haro
Cyril Despres, Peugeot Sport
#307 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR : Cyril Despres, David Castera
Cyril Despres, Peugeot Sport
#307 Team Peugeot Sport, Peugeot 3008 DKR: Cyril Despres, David Castera
#307 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Cyril Despres, David Castera

Relégués à 17 et 23 minutes respectivement du leader Sébastien Loeb au soir de la huitième spéciale, le Français et l'Espagnol espéraient refaire une partie de leur retard lors de la très redoutée spéciale "Super Bélén", qui annonçait un terrible challenge pour les mécaniques mais aussi pour la navigation, sur une spéciale de 406 km disputée hors-piste pour 98%, et qui devait mettre à mal l'avance du duo Loeb/Elena, qui avait le désavantage d'ouvrir la route.

L'annulation de l'étape en raison des intempéries et d'importants glissements de terrain en Argentine a fait perdre aux deux hommes cette opportunité, mais tous deux continuent à penser qu'ils ont encore leur mot à dire, et ne s'avouent pas vaincus alors que trois étapes restent à parcourir avant l'arrivée à Buenos Aires samedi.

Roma, qui a perdu notamment de précieuses minutes mardi en raison de problèmes techniques sur son Toyota Hilux, assure que "la course n'est pas terminée", même si l'annulation de "Super Bélén" ne joue pas en sa faveur.

"Bien sûr, je crois [qu'il reste une chance], si ce n'était pas le cas, je ne continuerais pas", assure le Catalan auprès de Motorsport.com. "J'essaie de faire de mon mieux tous les jours, parfois cela fonctionne bien, d'autres fois non, mais on essaie."

"Dans ces conditions [à une altitude moins élevée], nous sommes meilleurs que lors des derniers jours, mais nous devons accepter que les conditions sont très difficiles, vraiment dures, et nous acceptons [l'annulation de l'étape du mercredi]."

"La course n'est pas terminée, vous savez", poursuit-il. "La course continue quand même. La prochaine journée, demain [aujourd'hui] est une dure journée."

Despres n'a pas d'autre choix que d'attaquer

Même son de cloche pour Cyril Despres, actuel troisième du classement à 17 minutes de son équipier Loeb, et qui y croit toujours. "Nous arrivons dans des endroits compliqués, nous sommes un peu plus dans le désert maintenant", explique le Français. "Et il y a beaucoup d'endroits, tellement d'ornières, et tellement de lits de rivières, des dunes, de la végétation."

"Il y a beaucoup d'endroits où reprendre du temps, mais aussi en perdre. Ce n'est pas fini."

Despres explique par ailleurs qu'il n'a pas le choix de continuer à attaquer s'il veut conserver sa troisième place sur le podium.

"Je vais garder le même rythme car Nani Roma est toujours pas loin de moi. Je vais continuer sur un bon rythme, c'est ce que nous devons faire."

Propos recueillis par Valentin Khorounzhiy

Prochain article Dakar
Peugeot plus impressionné par Elena que par Loeb

Previous article

Peugeot plus impressionné par Elena que par Loeb

Next article

Peterhansel - L'annulation de la 9e spéciale "nous retire une chance"

Peterhansel - L'annulation de la 9e spéciale "nous retire une chance"

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar 2017
Pilotes Cyril Despres , Nani Roma
Équipes Peugeot Sport
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Réactions