Deux crevaisons et un accélérateur bloqué, Loeb "perd gros"

Jusque-là solide leader du Dakar 2016, Sébastien Loeb a laissé filer un temps précieux vendredi, dans une sixième étape qui ne l'a pas épargné.

Deux crevaisons et un accélérateur bloqué, Loeb "perd gros"
#314 Peugeot : Sébastien Loeb, Daniel Elena
#314 Peugeot : Sébastien Loeb, Daniel Elena
Contrôle des passeports de Sébastien Loeb, Daniel Elena, Nasser Al-Attiyah et Matthieu Baumel
Sébastien Loeb, Peugeot Sport
#314 Peugeot : Sébastien Loeb, Daniel Elena
#314 Peugeot : Sébastien Loeb, Daniel Elena

Distancé de plus de huit minutes par Stéphane Peterhansel, et presque d'autant par Carlos Sainz, Sébastien Loeb a vécu une sixième étape pénible sur les routes boliviennes du Dakar 2016. Impressionnant depuis le début de l'épreuve, le pilote Peugeot a été rattrapé par des soucis en chaîne. A tel point que sa perte de temps peut finalement paraître minime quand on sait les obstacles qu'il a dû surmonter. 

"J'ai eu une première crevaison", raconte-t-il, "ensuite j'ai dû faire près de 80 kilomètres avec l'accélérateur bloqué à pleine puissance, donc j'ai dû contrôler ça avec le coupe-circuit. C'était vraiment compliqué de piloter comme ça."

"Finalement, j'ai eu une autre crevaison et nous avons dû changer une deuxième roue. Alors oui, c'était une journée compliquée. J'espère que ce sera mieux dans les prochains jours."

Même s'il refusait de parler de "rêve de victoire" cette semaine, Loeb garde secrètement des ambitions élevées. Et son bilan après cette première journée compliquée ne cache pas son sentiment d'avoir peut-être vécu un tournant important alors qu'il ne reste que l'étape de samedi avant la journée de repos qui marquera la moitié du rallye. 

"La voiture marche bien, on a des sensations plutôt bonnes", ajoute Loeb. "J'espère qu'on va éviter ces petits soucis dans les prochains jours. Je pense qu'on perd gros aujourd'hui, mais ça reste globalement positif pour une première expérience sur le Dakar et il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. Il va falloir repartir de l'avant."

Au classement général, Loeb laisse les commandes à son coéquipier Stéphane Peterhansel pour 27 secondes, tandis que l'autre Peugeot 2008 DKR de Carlos Sainz revient à moins de six minutes. 

partages
commentaires
Loeb perd du temps, Peterhansel gagne et prend la tête

Article précédent

Loeb perd du temps, Peterhansel gagne et prend la tête

Article suivant

Classements généraux - Peterhansel en tête, Goncalves résiste

Classements généraux - Peterhansel en tête, Goncalves résiste
Charger les commentaires