Autos, Étape 8 - Ekström étonne, Loeb grignote !

Mattias Ekström a remporté sa toute première victoire d'étape sur le Dakar, lors d'un huitième acte qui a permis à Sébastien Loeb de grappiller encore un peu de temps sur Nasser Al-Attiyah.

Autos, Étape 8 - Ekström étonne, Loeb grignote !

Avec près de 400 km de spéciale à parcourir ce lundi entre Al Dawadimi et Wadi Ad-Dawasir, il y avait une occasion de faire à nouveau quelques écarts en Autos, d'autant que le parcours proposait dans sa première moitié une vaste étendue de sable et de dunes. Un gros morceau à passer, donc, surtout pour le leader Nasser Al-Attiyah, confortablement installé aux commandes mais forcément à la merci des incertitudes sur le Dakar. 

La journée du Qatari aurait d'ailleurs pu mal tourner puisqu'après notamment une crevaison, il a un temps pointé à près de dix minutes de Sébastien Loeb. Vainqueur hier, le Français avait pour gros désavantage le fait de devoir ouvrir la route, et pour avantage en contrepartie celui d'être dans une situation où, comme il l'a lui-même souligné, il n'est plus question de réfléchir à la moindre stratégie compte tenu de son retard au général. 

Une crevaison en début d'étape aurait pu lui faire craindre le pire, mais il est ensuite reparti le couteau entre les dents et n'a pas spécialement souffert du fait d'être le premier sur la route. Il a même émergé en tête de la spéciale à mi-parcours, avant de perdre un peu de terrain dans une fin de journée où Nasser Al-Attiyah, lui, a réussi à se remettre sur de bons rails après avoir également crevé. Au final, le leader du classement général n'aura laissé échappé "que" sept minutes sur son adversaire. 

Pendant ce temps, c'est l'un des grands battus de ce Dakar qui est venu se mêler à la lutte pour la victoire d'étape. Après une première semaine galère qui l'a définitivement relégué dans les méandres du général, Stéphane Peterhansel a fait parler l'orgueil du champion. On pensait le tenant du titre parti pour s'offrir sa première victoire d'étape sur ce Dakar 2022 au volant de l'Audi RS Q e-tron, mais il en a été privé par un épatant Mattias Ekström ! Auteur d'une fin de spéciale en boulet de canon, le Suédois a devancé son coéquipier "Peter" de 49 secondes et Sébastien Loeb de 3'08. Audi est ainsi passé tout près du triplé, puisque Carlos Sainz a terminé quatrième à 3'11, Nasser Al-Attiyah affichant un retard final de 10'09 sur le vainqueur du jour.

La journée a en revanche été très compliquée pour Nani Roma, à nouveau victime d'un problème mécanique dès le 43e kilomètre, mais l'Espagnol a tout de même pu repartir ensuite après avoir perdu une heure. Coup dur également pour Lucio Álvarez, qui a perdu près de quatre heures dès le début de la spéciale et va quitter un top 10 où il figurait depuis une semaine.

Au classement général, Nasser Al-Attiyah conserve la tête du Dakar et, même si son capital se réduit à 37'58 d'avance sur Sébastien Loeb, il s'agit d'une marge qui permet encore de voir venir, qui plus est à la veille d'une neuvième étape qui sera l'une des plus courtes. Yazeed Al-Rajhi est toujours troisième du rallye, à 53'13 désormais.  

Classement général provisoire après l'Étape 8

  Pilote Auto Temps Pénalité
1 Qatar N. Al-Attiyah Toyota 27:45'52  
2 France S. Loeb BRX +37'58  
3 Saudi Arabia Y. Al Rajhi Toyota +53'13 00'35
4 Poland J. Przygonski
Mini
+1:28'06  
5 Argentina O. Terranova
BRX
+1:31'39 12'00
6 Russian Federation V. Vasilyev BMW +1:40'57 05'00
7 South Africa G. De Villiers Toyota +1:46'05 05'00
8 Argentina S. Halpern Mini +2:08'42 05'00
9 Czech Republic M. Prokop Ford +2:09'05 07'00
10 France M. Serradori Century +2:31'31 15'00
11 Sweden M. Ekström Audi +2:40'29 15'00
12 Lithuania V. Žala Mini +2:40'58 03'00
... Spain C. Sainz Audi +3:51'40 17'00

partages
commentaires
Motos, Étape 8 - Sunderland reprend le pouvoir
Article précédent

Motos, Étape 8 - Sunderland reprend le pouvoir

Article suivant

Al-Attiyah s'est fait "très peur"

Al-Attiyah s'est fait "très peur"
Charger les commentaires