DTM
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WEC
08 nov.
-
10 nov.
Événement terminé
12 déc.
-
14 déc.
EL1 dans
20 jours
MotoGP
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto3
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Moto2
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
Formule E
C
E-Prix de Santiago
17 janv.
-
18 janv.
Prochain événement dans
55 jours
FIA F3
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
FIA F2
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Prochain événement dans
5 jours
Formule 1
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
ELMS
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
WTCR
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
Sepang
13 déc.
-
15 déc.
Prochain événement dans
20 jours

Honda remporte son appel, Benavídes blanchi

partages
commentaires
Honda remporte son appel, Benavídes blanchi
Par :
15 mars 2019 à 18:55

Kevin Benavídes avait été sanctionné à l'issue de la septième spéciale de la dernière édition du Dakar pour avoir emporté avec lui des notes supplémentaires à celles du roadbook, mais la FFM vient de donner raison à l'Argentin suite à son appel. Ce dernier réintègre le top 5.

Lors de la dernière édition du Dakar, les commissaires de la catégorie moto ont sanctionné le 15 janvier Kevin Benavides (Honda HRC) de trois heures de pénalité pour avoir eu avec lui "des notes additionnelles dans le réservoir à carburant".

L'article 17P2.3 du règlement a subi une modification après la deuxième spéciale du Dakar 2019 (le 8 janvier), celui-ci disposant que "l'addition de toute information du roadbook – tel que les caps, les indications géographiques, les distances ou les points GPS – différente que celle contenue dans le roadbook lui-même est strictement interdite". Une autre précision a par la suite été ajoutée, le jour-même de la pénalité de Benavídes, après la septième spéciale : "sur la machine, ou sur toute partie du corps ou des vêtements du pilote".

Lire aussi :

Éviter la dérive des navigateurs

Cette clarification a été mentionnée afin d'éviter le recours à des "navigateurs" (des professionnels qui analysent la route la veille de chaque spéciale) au sein des équipes, après que l'organisation a modifié les roadbooks des premières voitures et motos et a constaté que toutes emportaient avec elles des notes supplémentaires pour la deuxième spéciale.

"Nous avons vu – photos à l'appui – que Kevin Benavídes avait des notes supplémentaires dans le réservoir à carburant, chose qu'il a cachée au départ de la spéciale, et qu'il a ensuite utilisée en course. Nous considérons cela comme un comportement antisportif. Comme annoncé en début de rallye, l'infraction consiste en une pénalité de trois heures", a déclaré la direction de course le 15 janvier dernier à l'issue de la septième spéciale.

Lire aussi :

Un additif au règlement arrivé a posteriori de l'infraction

Deux mois plus tard, la Cour de discipline et d'arbitrage de la Fédération française de motocyclisme (FFM) – responsable de la réglementation du Dakar – a annulé la sanction frappant Kevin Benavídes, qui a finalement été classé en cinquième position de la dernière édition de la célèbre épreuve de rallye-raid.

Le communiqué, daté du 4 mars 2019, annule la décision du jury de la catégorie moto du Dakar 2019 "considérant que Kevin Benavídes n'a pas violé les règles de la course". La FFM considère que la clarification sur les notes supplémentaires a été apportée le 15 janvier après la fin de la spéciale, et qu'en ce sens Benavídes n'avait pas contrevenu au moindre article de la réglementation en vigueur à ce moment-là.

L'Argentin avait déjà été clair lors d'une interview avec Motorsport.com, à Pisco lieu d'arrivée de la septième spéciale : "Je pense que c'est une course très professionnelle, mais pas les personnes qui font partie de ce jury. Ils ont agi en véritables amateurs, ils se sont contredits, les choses ne peuvent pas se passer comme cela. Je pense qu'A.S.O. doit garder un œil sur cela, et qu'il devrait y avoir des gens qui comprennent et s'y connaissent en compétition, car des décisions absurdes sont prises. Ils viennent vous dire quelque chose et vous disent que tout va bien. Ils arrivent, ils sortent un additif [à la réglementation] et le jour suivant ils vous mettent une pénalité pour une règle qui est apparue plus tard. Où peut-on voir ça ? Cela n'a aucun sens, donc nous allons bien sûr nous battre et remporter l'appel. C'est une question d'honneur pour Honda et moi."

Classement définitif du Dakar 2019 en catégorie moto

Pos. Pilote Moto Temps/écarts
1
Australia Toby Price
KTM 33h57' 16''
2
Austria Mathias Walkner
KTM + 09'13''
3
United Kingdom Sam Sunderland
KTM + 13'34''
4
Chile Pablo Quintanilla
Husqvarna + 20'46''
5
Argentina Kevin Benavides
Honda + 41'14''
6
United Kingdom Andrew Short
Husqvarna + 44'10''
7
France Xavier de Soultrait
Yamaha + 54'00''
8
Chile José Ignacio Cornejo Florimo
Honda + 1h08'06''
9
Argentina Luciano Benavides
KTM + 1h09'10''
10
Spain Oriol Mena
Speedbrain + 2h08'41''

Article suivant
Mathieu Baumel raconte sa victoire au Dakar avec Al-Attiyah

Article précédent

Mathieu Baumel raconte sa victoire au Dakar avec Al-Attiyah

Article suivant

Alonso teste une Toyota du Dakar en Afrique du Sud

Alonso teste une Toyota du Dakar en Afrique du Sud
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar
Pilotes Kevin Benavides
Équipes Monster Energy Honda Team
Auteur Sergio Lillo