La huitième étape à son tour tronquée à cause de la météo

partages
commentaires
La huitième étape à son tour tronquée à cause de la météo
Par : Willy Zinck
10 janv. 2017 à 09:15

L’organisation a été obligée de refondre la huitième étape du Dakar 2017, en amputant son tracé de plus de 70 kilomètres suite à la crue d’un rio.

Le bivouac à La Paz
#309 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Sébastien Loeb, Daniel Elena
Cyril Despres, Peugeot Sport
L'ambiance dans le bivouac
Le bivouac Toyota Gazoo Racing

Décidément, ce Dakar 2017 n’est pas avare en rebondissements et changements de dernière minute ! Il est vrai que la course est malmenée par les conditions climatiques difficiles qui frappent la Bolivie depuis vendredi. Ce jour-là, A.S.O. s’était vu contraint de raccourcir une première fois le parcours de l’étape 5, reliant Tupiza à Oruro, en route vers l’Altiplano bolivien, avant de devoir purement  et simplement tirer un trait sur la sixième étape le samedi (Oruro - La Paz).

Après une nouvelle modification du roadbook effectuée hier en opérant un savant mélange entre les tracés des étapes 6 et 7, l’organisation a donc annoncé la réduction du kilométrage de la huitième étape, qui doit joindre Uyuni à Salta. En effet, si les précipitations ont semblé s’estomper depuis les dernières 24 heures, les conséquences de ces cataractes se font toujours ressentir, avec notamment la crue d’un rio que les concurrents devaient traverser aujourd’hui, et qui rend donc une bonne portion de l’étape impraticable.

La course sera donc suspendue à partir du CP1, au kilomètre 171. Tous les concurrents devront alors atteindre sous neutralisation le point de départ du second tronçon chronométré, situé à la frontière bolivo-argentine, exception faite des camions qui se rendront directement à Salta. A noter que le classement au CP1 déterminera l’ordre des départs pour la spéciale de demain, qui sauf nouvel imprévu doit relier Salta à Chilecito.

En dépit de la réduction du kilométrage qui fait perdre un peu de son sel à cette étape "marathon" (qui perd aujourd’hui 73 nouveaux kilomètres), le challenge n’en demeure pas moins relevé pour les pilotes, qui doivent composer avec l’absence d’assistance sur leurs véhicules et les conditions de course des plus délicates.

Une situation qui pourrait de nouveau rebattre les cartes aux classements. Hier, Stéphane Peterhansel s’est imposé avec 48 petites secondes d’avance sur son coéquipier Sébastien Loeb, confortant sa position de leader du général. En moto, la surprise est venue de l’Américain Ricky Brabec, qui a signé son premier succès sur le Dakar, alors que l’Anglais Sam Sunderland a préservé la tête du classement.

Prochain article Dakar
Sam Sunderland - "C'était dur, physiquement dur"

Previous article

Sam Sunderland - "C'était dur, physiquement dur"

Next article

Peterhansel - "Pas une bonne affaire !"

Peterhansel - "Pas une bonne affaire !"

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar 2017
Catégorie Étape 8 : Uyuni - Salta
Pilotes Sébastien Loeb , Stéphane Peterhansel , Sam Sunderland , Ricky Brabec
Auteur Willy Zinck
Type d'article Actualités