Loeb mystifié par les motos : "On a suivi les traces comme des cons"

Sébastien Loeb a perdu du terrain dans la bataille pour la victoire au Dakar 2022, victime de deux erreurs de navigation ce vendredi.

Loeb mystifié par les motos : "On a suivi les traces comme des cons"

À mi-parcours dans cette édition 2022 du Dakar, ce sont plus de 50 minutes de retard sur le leader Nasser Al-Attiyah qu'accuse Sébastien Loeb. Ce vendredi, les concurrents de la catégorie auto devaient parcourir une boucle de 348 kilomètres autour de Riyad, similaire à celle des motos la veille. Or, c'est bien cette caractéristique qui a causé la perte de Loeb et de son copilote Fabian Lurquin : le duo franco-belge s'est fourvoyé à deux reprises en suivant les traces des deux-roues, laissant filer d'abord quinze minutes puis neuf autres.

Lire aussi :

Loeb ne voulait pas finir la semaine ainsi, et forcément, il accuse le coup. "On a raté une bonne occasion de faire un coup aujourd'hui", déplore le pilote Prodrive. "On partait devant sur la piste, mais on a fait deux erreurs de navigation qui nous coûtent beaucoup de temps."

"On a suivi les traces. On est allés beaucoup trop loin dans l'erreur, en fait. En plus, on savait qu'à cet endroit-là, les motos avaient eu des problèmes hier. On a suivi les traces comme des cons, à s'entêter dans l'histoire. C'est ce qui nous met dedans. De toute façon, maintenant, c'est fait. Il n'y avait pas grand-chose de plus à faire après."

Loeb est ensuite parvenu à reprendre dix minutes à Al-Attiyah dans les 150 derniers kilomètres, mais le mal était fait et la victoire s'éloigne. "À la fin, dans les dunes, on réussit à recoller au peloton de devant pour limiter un petit peu les dégâts, mais on prend quand même quinze minutes encore par Nasser [sur l'ensemble de la journée]. On commence à se retrouver un peu loin. C'est sûr que j'aurais aimé être un peu plus proche à la journée de repos."

"C'est comme ça, il reste quand même encore une semaine compliquée", souligne l'Alsacien. "La stratégie, ça va être de continuer à rouler, d'essayer d'attaquer. On voit que dans le rythme, sur la fin de spéciale, on est beaucoup plus rapides dans le sable. J'espère qu'il y aura du sable, et il faudra essayer d'inverser la tendance à un moment donné."

Au classement général, Loeb se retrouve en tout cas dépassé par Yazeed Al Rajhi et talonné par... Giniel de Villiers !

Lire aussi :

partages
commentaires
Toyota gagne son appel après la pénalité de 5h de De Villiers
Article précédent

Toyota gagne son appel après la pénalité de 5h de De Villiers

Article suivant

Les organisateurs du Dakar entendent continuer la course

Les organisateurs du Dakar entendent continuer la course
Charger les commentaires