Loeb - Viser la victoire au Dakar serait "un peu prétentieux"

partages
commentaires
Loeb - Viser la victoire au Dakar serait
Par : Emmanuel Rolland
2 janv. 2017 à 08:19

Alors qu'il aborde sa deuxième participation au rallye Dakar, Sébastien Loeb se garde de se positionner parmi les principaux favoris à la victoire finale.

#314 Peugeot : Sébastien Loeb, Daniel Elena
#314 Peugeot : Sébastien Loeb, Daniel Elena
Sebastien Loeb et Nassar Al-Attiyah
#314 Peugeot : Sébastien Loeb, Daniel Elena
#314 Peugeot : Sébastien Loeb, Daniel Elena
#314 Peugeot : Sébastien Loeb, Daniel Elena

Le nonuple champion du monde WRC s'élancera pour la deuxième fois à l'assaut des pistes du Dakar sud-américain lorsqu'il se présentera, au volant de son Peugeot 3008 DKR, au départ de la première spéciale à Asuncion, capitale du Paraguay, pour 39 km de parcours se concluant dans la ville de Resistencia, près de la frontière argentine.

L'an passé, pour sa première participation au Dakar, Loeb, accompagné du fidèle Daniel Elena, avait frappé fort en remportant trois des quatre premières spéciales sur son 2008 DKR, pointant en tête du classement général à la journée de repos à mi-parcours. Mais des problèmes de navigation, et quelques mésaventures en piste sur un parcours plus cassant, l'avaient finalement relégué au 9e rang à l'issue des deux semaines de course, à plus de deux heures du vainqueur, son équipier Stéphane Peterhansel.

Alors que l'équipe Peugeot arrive mieux armée que jamais avec les nouveaux 3008 DKR, et un quatuor inchangé - Stéphane Peterhansel, Carlos Sainz et Cyril Desprès sont à nouveau au départ -, Sébastien Loeb préfère se montrer modeste avant de s'élancer à l'assaut de son deuxième Dakar.

"[Viser] la victoire me semble un peu prétentieux", a ainsi confié Loeb à Motorsport.com. "C'est vrai que l'an passé nous étions rapides sur les spéciales typées rallye, mais les parcours hors-piste étaient un peu plus compliqués."

"C'est ce sur quoi nous devons travailler cette année", poursuit-il. "Maintenant, nous avons une idée plus claire [de ce à quoi nous attendre] et j'espère que cela me permettra d'être plus compétitif cette année sur différents types de terrains."

"Je ne suis pas sûr d'être l'homme à battre, et tout le monde dans l'équipe [Peugeot] veut montrer son potentiel et s'imposer. Et puis il y a quelques autres pilotes qui ont la possibilité de gagner."

"Sainz est très rapide, et Peterhansel l'est tout autant. Et puis il y a Al-Attiyah à garder à l'œil. La liste des vainqueurs possibles est claire, mais nous ferons notre boulot."

Davantage d'expérience sur les étapes de navigation

En délicatesse l'an passé sur les étapes de navigation, Sébastien Loeb et Daniel Elena ont eu le loisir d'emmagasiner de l'expérience dans ce domaine à l'occasion du dernier Silk Way Rally - remporté par la Peugeot de Cyril Desprès -, alors que le Dakar 2017 s'annonce encore plus exigeant à ce niveau.

"Je dois admettre que, l'an passé, durant la première semaine, il n'y avait quasiment pas de navigation", continue Loeb. "Cela correspondait à mon style de pilotage, et à ce que j'avais l'habitude de faire."

"La deuxième partie était plus difficile, avec plus de navigation, mais sur le Silk Way Rally par exemple, je ne m'en suis pas trop mal sorti [sur un terrain plus compliqué]. Daniel et moi avons travaillé sur la navigation, et il est maintenant plus précis sur ses notes, et j'ai moi-même plus d'expérience dans le sable et dans les dunes."

Propos recueillis par Elisabetta Caracciolo

Prochain article Dakar
De Villiers - Un Dakar 2017 bien plus difficile que les précédents

Previous article

De Villiers - Un Dakar 2017 bien plus difficile que les précédents

Next article

Une vidéo à 360° dans la Peugeot 3008 DKR de Loeb

Une vidéo à 360° dans la Peugeot 3008 DKR de Loeb

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar 2017
Pilotes Sébastien Loeb
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Interview