Peterhansel - Loeb est "prêt à gagner" le Dakar

partages
commentaires
Peterhansel - Loeb est
Par : Emmanuel Rolland
10 janv. 2017 à 13:27

En lutte avec Sébastien Loeb pour la victoire sur l'édition 2017 du Dakar, Stéphane Peterhansel (Peugeot) estime que son équipier a prouvé qu'il avait désormais l'étoffe d'un vainqueur de l'épreuve.

#300 Team Peugeot Sport, Peugeot 3008 DKR: Stéphane Peterhansel, Jean-Paul Cottret
Stéphane Peterhansel, Peugeot Sport
Sébastien Loeb, Team Peugeot Sport
Sébastien Loeb, Team Peugeot Sport
Sébastien Loeb, Team Peugeot Sport
#309 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Sébastien Loeb, Daniel Elena
#309 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Sébastien Loeb, Daniel Elena

L'an passé, alors qu'il prenait part à son tout premier Dakar au volant d'un Peugeot 2008 DKR, navigué par son complice Daniel Elena, Sébastien Loeb avait réalisé un impressionnant début de rallye, remportant plusieurs spéciales dès les premiers jours pour se porter en tête à la mi-parcours.

Lors de la deuxième semaine cependant, le nonuple champion du monde des rallyes avait perdu pied en raison à la fois d'erreurs de navigations, mais également de pilotage.

Cette année, Loeb semble mieux armé pour jouer la gagne dans le plus prestigieux des rallyes-raid. Après une solide première semaine, le pilote Peugeot s'était encore hissé au premier rang du classement général provisoire.

S'il occupe désormais le deuxième rang derrière son équipier, l'expérimenté Stéphane Peterhansel, Loeb ne compte que moins de deux minutes de retard sur le leader, et pourrait récupérer le commandement à l'issue de la deuxième partie de l'épreuve marathon disputée ce mardi, où "Peter" et son navigateur Jean-Paul Cottret auront le désavantage d'ouvrir la route.

Lundi, les duettistes de chez Peugeot se sont livrés une nouvelle bataille, signant les deux meilleurs chronos, Peterhansel ne devançant Loeb que de 48 secondes sur la journée, alors que ce dernier était le premier en piste.

"C'était sympa de rouler vite aujourd'hui [hier], de se battre avec Sébastien", commentait Stéphane Peterhansel lundi soir. "Il a vraiment fait du bon travail, car il était le premier sur la route, il a donc fait toute la navigation".

"Pour lui, ce n'était pas facile. Au final, la différence est vraiment infime, c'est donc une étape pour rien, car l'écart est toujours le même".

Interrogé par Motorsport.com, Peterhansel s'est en outre déclaré peu surpris du niveau de compétitivité de Loeb à ce stade du Dakar. "Nous le savions depuis le début", continue le vainqueur de l'édition 2016, et recordman des victoires sur le Dakar (six en motos, six en autos).

"Sébastien est très rapide et on sait tous qu'il apprend très vite. Je l'ai dit avant le départ déjà, il est maintenant prêt à gagner".

Loeb - "Trop tôt" pour penser à la victoire

De son côté, Sébastien Loeb tempère, estimant qu'il est pour lui bien trop tôt pour penser à son premier succès sur le Dakar, alors que cinq étapes restaient à disputer avant l'arrivée à Buenos Aires le samedi 14 janvier.

"C'était bien, une bonne étape", commentait-il au sujet de la journée du lundi. "Nous étions les premiers sur la route, ce n'est jamais facile… Nous avons assez bien trouvé la route, et j'ai essayé d'attaquer. Stéphane était un peu plus rapide, mais nous avons fait une bonne spéciale".

"Je préfère être deuxième sur la route demain [aujourd'hui] que premier, on verra donc comment cela va se passer. Nous sommes toujours dans la course pour l'instant, c'est le plus important".

Mais Loeb préfère ne pas se focaliser sur ses chances de victoires, préférant aborder les étapes les unes après les autres. "C'est un peu tôt", continue-t-il. "Je pense toujours que tout est possible, mais il est trop tôt".

"Cela peut basculer d'un côté comme de l'autre pour le moment. Nous allons simplement essayer de continuer comme ça".

Propos recueillis par Valentin Khorounzhiy

Prochain article Dakar
Etape 8, motos - Seconde victoire pour Barreda, Sunderland accroît son avance

Previous article

Etape 8, motos - Seconde victoire pour Barreda, Sunderland accroît son avance

Next article

Adrien Van Beveren - "Sur le Dakar, il faut s'adapter en permanence"

Adrien Van Beveren - "Sur le Dakar, il faut s'adapter en permanence"

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar 2017
Pilotes Sébastien Loeb , Stéphane Peterhansel
Équipes Peugeot Sport
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Réactions