Peterhansel - "Pas une bonne affaire !"

partages
commentaires
Peterhansel -
Par : Emmanuel Rolland
10 janv. 2017 à 07:33

Vainqueur de la première partie de l'étape marathon lundi entre La Paz et Uyuni, le leader Stéphane Peterhansel a repris quelques secondes à son équipier Sébastien Loeb, mais aura le désavantage d'ouvrir la route ce mardi.

#300 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Stéphane Peterhansel, Jean-Paul Cottret
Stéphane Peterhansel, Peugeot Sport
#300 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Stéphane Peterhansel, Jean-Paul Cottret
#300 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Stéphane Peterhansel, Jean-Paul Cottret
#300 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Stéphane Peterhansel, Jean-Paul Cottret
#309 Team Peugeot Sport, Peugeot 3008 DKR: Sébastien Loeb, Daniel Elena
#307 Peugeot Sport Peugeot 3008 DKR: Cyril Despres, David Castera

Alors que les concurrents attaquaient lundi la première partie de l'étape marathon, entre La Paz, capitale bolivienne, et Uyuni, il convenait d'en garder sous le pied afin de ne pas solliciter à outrance les machines, en raison de l'absence des camions d'assistance au bivouac d'Uyuni.

À ce jeu, Stéphane Peterhansel et Sébastien Loeb, les deux fers de lance de la marque au Lion, ont assuré l'essentiel, à savoir atteindre Uyuni sans heurts, sans pour autant perdre de temps sur les poursuivants immédiats.

Les duettistes du clan Peugeot ont au contraire conclu la journée crédités des deux meilleurs chronos, Stéphane Peterhansel remportant sa deuxième victoire de spéciale devant Loeb, confortant (quelque peu) sa position de leader puisqu'il reprenait 48 petites secondes à son équipier.

Mais la position de "Peter" et de son équipier Jean-Paul Cottret n'est pas la plus confortable avant de s'élancer pour la deuxième partie de l'étape marathon, qui doit cette fois emmener ce mardi les concurrents de Uyuni à la ville de Salta, alors que la caravane du Dakar quittera la Bolivie pour retrouver l'Argentine. En effet, si les deux hommes s'élançaient en troisième position derrière Loeb et Roma lors de l'étape du lundi, ils seront contraints d'ouvrir la route ce mardi, ce qui changera considérablement la donne.

"Ce n'est pas une bonne affaire !", commentait Peterhansel au micro de France Télévisions. "Car demain, pour une très très longue étape, je vais partir devant, et Loeb va me rattraper et me reprendre trois minutes !"

"Je reprends 48 secondes, demain il reprend trois minutes, le calcul est simple !", poursuit le vainqueur de l'édition 2016. "La voiture marche bien, les pneus, on ne les a pas trop consommés car le terrain est humide, une bonne première partie d'étape marathon."

Despres perd une place

À noter que, sur le troisième Peugeot 3008 DKR encore en course, Cyril Despres a perdu neuf minutes sur ses équipiers, et perd une place au classement général provisoire, occupant désormais le quatrième rang à 14 minutes de Stéphane Peterhansel, et désormais derrière Nani Roma (Toyota).

Prochain article Dakar
La huitième étape à son tour tronquée à cause de la météo

Previous article

La huitième étape à son tour tronquée à cause de la météo

Next article

Étape 7, autos - Peterhansel gagne et creuse (un peu) l'écart

Étape 7, autos - Peterhansel gagne et creuse (un peu) l'écart

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar 2017
Pilotes Stéphane Peterhansel
Équipes Peugeot Sport
Auteur Emmanuel Rolland
Type d'article Réactions