Le COVID-19 a failli contraindre Petrucci au forfait

Confiné toute la journée de jeudi dans l'attente de résultats complémentaires, Danilo Petrucci est finalement autorisé à participer au Dakar 2022.

Le COVID-19 a failli contraindre Petrucci au forfait

Danilo Petrucci a vécu 24 heures très stressantes alors qu'il s'apprête à prendre le départ de son tout premier Dakar. Le pilote italien, tout juste retiré du MotoGP et accompagné par KTM dans sa nouvelle aventure en rallye-raid, a bien failli ne pas pouvoir participer à l'épreuve qui débutera samedi 1er janvier en Arabie saoudite. La faute à un test COVID-19 positif diagnostiqué lors du dépistage régulier auquel doivent se conformer toutes les personnes de la "bulle Dakar".

Théoriquement, un test positif au Covid aurait dû sonner le glas des espoirs de Danilo Petrucci, mais le protocole sanitaire a évolué avec la possibilité de procéder à un deuxième test pour en avoir le cœur net. Confiné tout au long de la journée de jeudi dans l'attente des résultats, le pilote KTM a subi un examen sanguin de haute précision qui a pu exclure toute infection. Ce n'est que jeudi soir qu'il a appris la nouvelle avec soulagement, avant d'obtenir le feu vert des médecins de l'organisation pour prendre le départ du Dakar 2022.

Danilo Petrucci aura décidément vécu des préparatifs compliqués pour sa première expérience à ce niveau en rallye-raid. Depuis l'officialisation de son engagement sur cette 44e édition, à la mi-novembre, il a enchaîné plusieurs semaines d'entraînement pour apprendre la navigation avec le directeur sportif de la branche rallye-raid de KTM, Jordi Viladoms. Lors d'une séance à Dubaï, le pilote italien s'est malheureusement blessé à la cheville après un saut, mais il tiendra tout de même sa place.

Le pilote de 31 ans espère désormais avoir mis derrière lui tous ces tracas qui ont perturbé les derniers jours pour se lancer pleinement dans l'aventure. "Clairement, je suis heureux d'être ici sur le Dakar", a-t-il confié après avoir reçu l'autorisation d'être au départ. "Ça n'a pas été très long pour se préparer mais c'était très intense. Les préparatifs ont été très difficiles pendant deux mois, et il y a trois semaines je me suis cassé la cheville. Même si cela me rendra la tâche plus difficile, je pourrai participer. J'espère terminer la course et surtout prendre du plaisir. C'est ma première expérience et j'ai hâte de commencer."

Avec Sergio Lillo

Lire aussi :

partages
commentaires
Al-Attiyah : "Je me vois toujours comme le favori"
Article précédent

Al-Attiyah : "Je me vois toujours comme le favori"

Article suivant

Les Français qui ont fait l'année 2021

Les Français qui ont fait l'année 2021
Charger les commentaires