Le résumé des courses autos et motos en images

Le Dakar 2017 a récompensé à la fois la jeunesse et l'expérience avec le 13e succès de Stéphane Peterhansel, mais aussi la toute première victoire de Sam Sunderland en catégorie motos. Retour en images sur deux semaines de folie !

Étape 1, départ de l'épreuve à Asunción

Étape 1, départ de l'épreuve à Asunción
1/39

Le départ de cette 39e édition du Dakar est donné à Asunción, la capitale du Paraguay, qui fait pour la première fois son apparition sur le tracé de l'épreuve. C'est le 29e pays à intégrer le parcours, toujours dans une ambiance surchauffée !

Photo de: A.S.O.

Étape 1, Asunción - Resistencia

Étape 1, Asunción - Resistencia
2/39

En catégorie motos, Toby Price, sur KTM, compte bien enchaîner sur un second succès après celui de 2016.

Photo de: KTM

Étape 1, Asunción - Resistencia

Étape 1, Asunción - Resistencia
3/39

L'Australien doit cependant se méfier de la concurrence, et notamment de ses fougueux coéquipiers chez KTM, Matthias Walkner et Sam Sunderand.

Photo de: KTM

Étape 1, Asunción - Resistencia

Étape 1, Asunción - Resistencia
4/39

En catégorie autos, Stéphane Peterhansel fait bien sûr office de favori après sa 12e victoire sur le Dakar obtenue en 2016 (la sixième sur quatre roues). Le Français doit cependant prendre garde à Sébastien Loeb, qui n'en est plus à son coup d'essai.

Photo de: A.S.O.

Étape 1, Asunción - Resistencia

Étape 1, Asunción - Resistencia
5/39

Le Français Xavier de Soultrait semble être le plus prompt en motos, et signe sa première victoire d'étape sur le Dakar dans cette petite spéciale, en guise de prologue, de 39 kilomètres entre Asunción et Resistencia, en Argentine.

Étape 1, Asunción - Resistencia

Étape 1, Asunción - Resistencia
6/39

Mais le pilote Yamaha est pénalisé dans la soirée pour avoir commis, sciemment, un excès de vitesse sur un parcours de liaison afin de ne pas ouvrir la route le lendemain.

Photo de: A.S.O.

Étape 1, Asunción - Resistencia

Étape 1, Asunción - Resistencia
7/39

Chez les autos, c'est Nasser Al-Attiyah qui s'illustre sur cette première spéciale. Le Qatari prend l'ascenseur émotionnel en s'imposant après avoir été victime d'un début d'incendie sur son Toyota Hilux, la faute à une fuite d'huile.

Étape 2, Resistencia - San Miguel de Tucumán

Étape 2, Resistencia - San Miguel de Tucumán
8/39

Après avoir assuré sur la première étape en empochant une modeste 17e place, Toby Price lance enfin sa campagne lors de la deuxième journée, reliant Resistencia à San Miguel de Tucumán. L'Australien termine devant son coéquipier chez KTM, Matthias Walkner.

Étape 2, Resistencia - San Miguel de Tucumán

Étape 2, Resistencia - San Miguel de Tucumán
9/39

En autos, Sébastien Loeb nous refait le coup de 2016 en se montrant le plus véloce en début d'épreuve. L'Alsacien remporte la deuxième étape et s'empare de la tête du général, avec 28 secondes d'avance sur Nasser Al-Attiyah.

Photo de: Peugeot Sport

Étape 3, San Miguel de Tucumán - San Salvador de Jujuy

Étape 3, San Miguel de Tucumán - San Salvador de Jujuy
10/39

La troisième étape est marquée par une montée en altitude du bivouac, qui fait route vers l'Altiplano en faisant une halte dans la ville andine de San Salvador de Jujuy, au pied de la Cordillère des Andes.

Photo de: A.S.O.

Étape 3, San Miguel de Tucumán - San Salvador de Jujuy

Étape 3, San Miguel de Tucumán - San Salvador de Jujuy
11/39

Après Loeb la veille, c'est au tour de Peterhansel de signer son premier succès sur ce Dakar. Le Français emmène un triplé Peugeot en devançant Carlos Sainz et Sébastien Loeb.

Étape 3, San Miguel de Tucumán - San Salvador de Jujuy

Étape 3, San Miguel de Tucumán - San Salvador de Jujuy
12/39

Le Dakar s'arrête là en revanche pour Nasser Al-Attiyah, qui doit jeter l'éponge après avoir heurté un rocher à 30 kilomètres de l'arrivée alors qu'il semblait parti pour s'imposer et reprendre la tête. Le Qatari rentre très tard au bivouac et doit abandonner.

Photo de: A.S.O.

Étape 3, San Miguel de Tucumán - San Salvador de Jujuy

Étape 3, San Miguel de Tucumán - San Salvador de Jujuy
13/39

En motos, Joan Barreda s'impose de manière autoritaire sur la troisième étape. L'Espagnol survole la concurrence en terminant avec plus de 12 minutes d'avance sur Pablo Quintanilla et Sam Sunderland. Le pilote Honda s'empare du même coup de la tête du général.

Photo de: Honda Racing

Étape 3, San Miguel de Tucumán - San Salvador de Jujuy

Étape 3, San Miguel de Tucumán - San Salvador de Jujuy
14/39

Cette troisième étape est marquée par un incident qui aurait pu très mal finir. Le Slovaque Ivan Jakes est frappé par la foudre alors qu'il traverse un orage au niveau du Salar Centenario. Heureusement pour lui, la moto a fait office de "terre" en conduisant directement l'électricité au sol.

Photo de: A.S.O.

Étape 4, San Salvador de Jujuy - Tupiza

Étape 4, San Salvador de Jujuy - Tupiza
15/39

KTM met une deuxième victoire dans sa besace lors de la quatrième étape. Cette fois-ci, c'est l'Autrichien Matthias Walkner qui se débrouille le mieux sur un parcours faisant la part belle aux dunes et au fesh-fesh. Quintanilla s'empare quant à lui de la tête de course.

Étape 4, San Salvador de Jujuy - Tupiza

Étape 4, San Salvador de Jujuy - Tupiza
16/39

Mais les fortunes sont diverses au sein de l'équipe autrichienne. Le tenant du titre, Toby Price, doit abandonner après une violente chute et une fracture du fémur.

Étape 4, San Salvador de Jujuy - Tupiza

Étape 4, San Salvador de Jujuy - Tupiza
17/39

La journée est aussi compliquée pour Joan Barreda, bien que non rédhibitoire. L'Ibère, au même titre que quatre de ses coéquipiers chez Honda, se voit infliger une heure de pénalité pour un ravitaillement en zone non-autorisée. Il perd ainsi tout espoir de victoire sur le Dakar 2017, en dépit de l'appel formulé par son équipe quelques jours plus tard.

Photo de: Honda

Étape 4, San Salvador de Jujuy - Tupiza

Étape 4, San Salvador de Jujuy - Tupiza
18/39

Chez Peugeot, la quatrième journée s'avère délicate. Peterhansel et Loeb perdent de nombreuses minutes, à cause de la navigation et d'un incident mécanique respectivement, alors que la 3008 DKR de Carlos Sainz tombe dans un ravin et ne peut repartir. Seule satisfaction toutefois pour la marque au lion : la victoire de Cyril Despres.

Photo de: Peugeot Sport

Étape 4, San Salvador de Jujuy - Tupiza

Étape 4, San Salvador de Jujuy - Tupiza
19/39

Le surprenant motard français Adrien van Beveren (Yamaha) décroche pour sa part la troisième place au scratch ainsi qu'au général, et confirme ses bonnes dispositions affichées en 2016, lorsqu'il avait terminé sixième de l'épreuve.

Photo de: Yamaha

Étape 5, Tupiza - Oruro

Étape 5, Tupiza - Oruro
20/39

Le Dakar arrive en Bolivie et appréhende d'emblée les tracas de la météo locale. La cinquième étape doit être écourtée, alors que Loeb signe sa deuxième victoire et boucle cette première semaine à 1'09'' de Peterhansel dans un duel haletant.

Étape 5, Tupiza - Oruro

Étape 5, Tupiza - Oruro
21/39

Pour Mikko Hirvonen (Mini) en revanche, c'est plus compliqué. Troisième du général et au contact des Peugeot la veille, le Finlandais se perd entre Tupiza et Oruro et sort de la bataille pour la victoire finale.

Photo de: BMW AG

Étape 5, Tupiza - Oruro

Étape 5, Tupiza - Oruro
22/39

En motos, Sam Sunderland décroche une victoire d'étape précieuse, la seule du Britannique sur ce Dakar 2017, et s'installe aux commandes du général. Il conservera cette position jusqu'à Buenos Aires.

Photo de: KTM

Étape 6, Oruro - La Paz

Étape 6, Oruro - La Paz
23/39

Les pluies s'intensifient sur la Bolivie en fin de première semaine et contraignent l'organisation à annuler la sixième étape, prévue entre Oruro et La Paz.

Journée de repos, La Paz

Journée de repos, La Paz
24/39

Les concurrents bénéficient donc d'une première journée de repos, celle-ci forcée, et en profitent pour faire route directement sur La Paz.

Photo de: X-Raid Team

Journée de repos, La Paz

Journée de repos, La Paz
25/39

Les pilotes profitent de la seconde journée de repos initialement prévue pour reprendre des forces, à l'image ici de Matthias Walkner qui s'essaye aux spécialités locales, après une première semaine éreintante. En motos, Sunderland caracole en tête du général devant Quintanilla et Van Beveren, alors qu'en autos, c'est Peterhansel qui mène la danse devant ses coéquipiers Loeb et Despres.

Étape 7, La Paz - Uyuni

Étape 7, La Paz - Uyuni
26/39

La seconde semaine débute comme la première s'était terminée : par une spéciale tronquée, au kilométrage réduit de moitié (161 kilomètres au lieu de 622). Ricky Brabec signe la première victoire de sa carrière sur cette étape marathon, qui n'en a plus que le nom, alors que Sunderland pousse son avantage à 17'45'' sur Quintanilla au général.

Photo de: Honda Racing

Étape 7, La Paz - Uyuni

Étape 7, La Paz - Uyuni
27/39

En autos, Peterhansel et Loeb reprennent leur bataille homérique. Le premier nommé remporte l'étape, mais l'écart est serré avec son coéquipier tout aussi illustre, qui le talonne à moins de deux minutes au classement.

Photo de: Peugeot Sport

Étape 8, Uyuni - Salta

Étape 8, Uyuni - Salta
28/39

La lutte entre les deux hommes atteint des sommets lors de l'étape 8, quand Loeb s'octroie un nouveau succès et repasse devant Peterhansel au général. Plus que jamais, le vainqueur d'étape se retrouve défavorisé le lendemain au moment d'ouvrir la route.

Photo de: A.S.O.

Étape 8, Uyuni - Salta

Étape 8, Uyuni - Salta
29/39

"Tout ça pour ça", semble maugréer un Barreda songeur à l'arrivée de la huitième étape, à Salta. L'Espagnol décroche un troisième succès méritoire cette année mais n'est que dixième au général en raison de sa pénalité d'une heure encaissée lors de la première semaine.

Photo de: A.S.O.

Étape 9, Salta - Chilecito

Étape 9, Salta - Chilecito
30/39

Songeur, le directeur du Dakar, Étienne Lavigne, semble également l'être au moment d'annuler la neuvième étape reliant Salta à Chilecito. Les pluies diluviennes ont en effet provoqué un glissement de terrain dans un village que devaient traverser les concurrents. C'est la seconde étape annulée sur cette 39e édition.

Photo de: A.S.O.

Étape 10, Chilecito - San Juan

Étape 10, Chilecito - San Juan
31/39

Le Dakar reprend enfin ses droits lors de la dixième étape, marquée par une première portion "trialisante" suivie d'une seconde axée navigation. Quintanilla, victime de problèmes mécaniques et au bout du rouleau, renonce après avoir été victime d'un malaise, laissant une voie royale à Sunderland, désormais en tête du général avec une demi-heure d'avance sur Walkner. Le Français Michaël Metge, lui, s'offre temporairement le gain de la spéciale.

Photo de: Honda Racing

Étape 10, Chilecito - San Juan

Étape 10, Chilecito - San Juan
32/39

Mais à l'instar de Xavier de Soultrait lors du prologue, Michaël Metge doit se résigner à céder sa victoire à Joan Barreda pour avoir manqué un waypoint.

Photo de: A.S.O.

Étape 10, Chilecito - San Juan

Étape 10, Chilecito - San Juan
33/39

Peterhansel connaît de son côté une journée à rebondissements. Après avoir heurté le motard slovène Simon Marcic, le Français reste auprès de lui de longues minutes en attendant l'arrivée des secours. Des minutes, près d'un quart d'heure, qui lui seront restituées à San Juan pour lui offrir un troisième succès cette année. Il reprend la tête pour près de six minutes à Loeb et se pose en favori en vue de l'arrivée.

Photo de: willyweyens.com

Étape 11, San Juan - Rio Cuarto

Étape 11, San Juan - Rio Cuarto
34/39

Un retard que va essayer de combler le nonuple champion WRC. Le natif d'Haguenau refait une bonne partie de son retard sur le premier tronçon mais crève au premier virage du second. Loeb gagne, mais ne reprend que 18 secondes à son adversaire. C'est plié.

Étape 11, San Juan - Rio Cuarto

Étape 11, San Juan - Rio Cuarto
35/39

En motos, Sunderland assure et laisse à ses opposants le soin de s'attribuer les dernières victoires d'étape. Barreda ne se fait pas prier et arrache un quatrième succès entre San Juan et Chilecito. Adrien van Beveren signe, lui, un nouveau podium au scratch en terminant troisième.

Photo de: Honda Racing

Étape 12, Rio Cuarto - Buenos Aires

Étape 12, Rio Cuarto - Buenos Aires
36/39

Après trois participations pour autant d'abandons, Sam Sunderland décroche enfin son premier Dakar à Buenos Aires ! L'Anglais devance ses coéquipiers Matthias Walkner et Gerard Farres, offrant à KTM son 16e succès consécutif sur le Dakar.

Photo de: A.S.O.

Étape 12, Rio Cuarto - Buenos Aires

Étape 12, Rio Cuarto - Buenos Aires
37/39

Pour la petite histoire, on retiendra que deux pilotes ont remporté l'ultime spéciale, longue de 64 kilomètres. Adrien van Beveren apporte à la France son seul succès en catégorie motos cette année, ex aequo avec un concurrent direct pour le podium final, Gerard Farres. Las, le Nordiste doit se contenter de la quatrième place au général, après avoir écopé la veille d'une pénalité pour excès de vitesse.

Photo de: Yamaha Team

Étape 12, Rio Cuarto - Buenos Aires

Étape 12, Rio Cuarto - Buenos Aires
38/39

Il y est arrivé ! Philippe Croizon, premier athlète poly-amputé à prendre part au Dakar, sur un BMW X6 adapté à son handicap, réussit la prouesse d'intégrer le cercle fermé des "finishers", en se classant à la 48e position en autos.

Photo de: A.S.O.

Étape 12, Rio Cuarto - Buenos Aires

Étape 12, Rio Cuarto - Buenos Aires
39/39

Et de... 13 pour Stéphane Peterhansel, alias Monsieur Dakar ! Le Français signe une septième victoire en autos et renforce encore un peu plus sa légende sur la classique du rallye-raid. Il devance ses coéquipiers Sébastien Loeb et Cyril Desprès pour offrir à Peugeot un triplé !

Photo de: Peugeot Sport
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Dakar
Événement Dakar 2017
Type d'article Diaporama
Tags bike, car