Audi risque de "tuer" le Dakar en 2023, selon Prodrive

Pour le président de Prodrive, David Richards, Audi risque de "tuer" la compétition lors du prochain Dakar si la FIA ne fait pas quelque chose pour équilibrer les performances.

Pour ses débuts au Dakar cette année, Audi a remporté quatre des 12 étapes du rallye-raid, dont trois dans la seconde moitié de l'épreuve. La marque semblait avoir le rythme pour se battre de façon réaliste contre Toyota et BRX mais une première étape catastrophique, qui a vu Stéphane Peterhansel s'accidenter et des problèmes de navigation pour Carlos Sainz et Mattias Ekström, en a décidé autrement.

Le rythme des Audi n'est toutefois pas passé inaperçu, notamment du côté de Prodrive, qui engage les BRX, avec laquelle Sébastien Loeb a terminé second du Dakar. À la tête de la structure, David Richards estime que la FIA va devoir analyser la situation et agir afin de s'assurer que l'édition 2023 ne soit pas un cavalier seul de la firme allemande, quand elle disposera d'un véhicule plus fiable.

Dans le cadre de la nouvelle réglementation 2022, la FIA a promis une parité complète entre les voitures de catégorie T1+, telles que le BRX Hunter, et les voitures électriques/hybrides inscrite dans la nouvelle classe T1 Ultimate.

"Je pense que nous devons trouver un bon équilibre dès maintenant, car il est très clair que cette année ce sera entre Toyota et nous, mais tout le monde sait que l'Audi est beaucoup plus rapide que toutes nos voitures maintenant", a déclaré Richards à Motorsport.com. "C'est la voiture la plus rapide, et de loin. Nous devons donc trouver un équilibre pour que tout le monde soit sur un pied d'égalité. Et c'est le travail de la FIA d'y parvenir. Sinon, Audi va arriver et tuer la discipline. Nous devons donc régler ce problème."

"Il est très difficile pour la FIA en ce moment d'avoir le contrôle lorsque vous avez de nouvelles technologies. Nous devons donc leur laisser le bénéfice [du doute], leur laisser le temps d'analyser les données et de remettre tout en ordre. Je pense qu'entre nous et Toyota, il n'y a rien à redire. Cela semble très juste. J'ai parlé à Seb, j'ai parlé à Nasser [Al-Attiyah], tout le monde semble penser que nous sommes vraiment à égalité."

#211 Bahrain Raid Xtreme Prodrive : Sébastien Loeb, Fabian Lurquin

#211 Bahrain Raid Xtreme Prodrive : Sébastien Loeb, Fabian Lurquin

"Mais il est clair que la performance de l'Audi est à un niveau différent. Ils ont 200 kg de plus et ils sont quand même beaucoup plus rapides que notre voiture. Donc si elles avaient été fiables, elles auraient gagné d'une heure, facilement. La FIA devra s'attaquer à ce problème car elle s'est engagée à tout niveler, donc je leur fais confiance pour cela."

Le directeur de l'équipe Toyota au Dakar, Glyn Hall, est d'accord avec son homologue de Prodrive pour dire qu'Audi était sur une autre planète en matière de vitesse pure. "Le problème, c'est que les Audi ont fait un travail fantastique en montrant à quel point elles étaient rapides", a déclaré Hall à Motorsport.com. "Nous devons examiner cela en détail, car nous savons qu'elles ont un surpoids de 200 kg et qu'elles gagnent encore beaucoup d'étapes. Il y a donc un gros travail à faire."

Lire aussi :

Avec Sergio Lillo

partages
commentaires
Dakar : les 30 plus belles photos de la deuxième semaine
Article précédent

Dakar : les 30 plus belles photos de la deuxième semaine

Article suivant

Pour Ezpeleta, le Dakar réussi de Petrucci montre le niveau du MotoGP

Pour Ezpeleta, le Dakar réussi de Petrucci montre le niveau du MotoGP
Charger les commentaires