Quads - Deux Français sur le podium provisoire à La Paz

partages
commentaires
Quads - Deux Français sur le podium provisoire à La Paz
Par : Willy Zinck
8 janv. 2017 à 07:45

Deux tricolores figurent dans le top 3 à mi-parcours. Toujours sans victoire d’étape mais muni d’une belle régularité, le Nordiste Simon Vitse est même en tête de la catégorie.

#281 Yamaha: Gaston Gonzalez
#250 Yamaha: Rafal Sonik
#250 Yamaha: Rafal Sonik
#251 Yamaha: Ignacio Casale
Ignacio Casale
#251 Yamaha: Ignacio Casale
#251 Yamaha: Ignacio Casale
#256 Honda: Walter Nosiglia
#267 Barren Racer: Kees Koolen, #256 Honda: Walter Nosiglia

Avant le début de cette 39e édition du Dakar, d’aucun aurait misé sur une domination du Chilien Ignacio Casale, vainqueur en 2014, ou du Polonais bien-nommé Rafal Sonik, gagnant de l’édition 2015, et certainement pas sur un pilote de l’hexagone. Avec l’abandon dès la première étape du Normand Sébastien Souday, suite à une chute lui ayant fracturé le poignet, il y avait d’ailleurs de bonnes raisons de penser que ce millésime 2017 n’allait pas être marqué du sceau de la victoire pour le camp français.

Mais deux pilotes ont réussi à déjouer ces pronostics pessimistes pour aborder la seconde partie de l’épreuve en bonne position au général. Deux nordistes : le natif d’Armentières Simon Vitse, et le Calaisien Axel Dutrie. Les deux frenchies, plutôt tortues que lièvres, ont pourtant laissé les victoires d’étapes à leurs adversaires.

Sonik et Casale sur leurs arrières

Le Brésilien Marcelo Medeiros réalisait ainsi le meilleur temps sur le court tracé de la première spéciale reliant Asunción à Resistencia, devant l’Argentin Gaston Gonzalez et le régional de l’étape Nelson Sanabria. A l’instar des autres catégories, les favoris Casale et Sonik bouclaient cette première journée dans le ventre mou du peloton, respectivement aux huitième et 24e places afin de se préserver de tout accident et avarie mécanique.

Un comportement qui a laissé le champ libre aux pilotes locaux. D’abord à l’Argentin Pablo Copetti qui remportait la deuxième étape, devant Dutrie et Casale, pour prendre les rênes du classement provisoire. Puis à son compatriote Gaston Gonzalez lors de l’étape suivante.

Ignacio Casale montait tout de même en puissance, bouclant la troisième spéciale à la deuxième place, pour reprendre la tête du général. Un leadership de très courte durée puisque le pilote Yamaha perdait près de 35 minutes dès le jour suivant sur un autre héros national : le Bolivien Walter Nosiglia décrochant la première victoire de sa carrière sur le Dakar devant les siens à Tupiza.

Mais face à ces victoires de prestige, ce Dakar édition 2017 semble, pour l’instant, vouloir davantage récompenser la constance que les coups d’éclat d’un jour. Interrogé au micro de France Télévisions hier soir, le leader de la course Simon Vitse est revenu sur l'importance du roadbook et d'une bonne régularité pour espérer voir le bout de l'épreuve, alors que le Français participe à son tout premier Dakar : "J'étais stressé les premiers jours, je ne savais pas trop à quoi m'attendre, mais au final j'ai réussi à me mettre de suite dans le bain. Le but, c'est d'être très régulier et de gérer ma navigation. La preuve, ça paye, je ne fais pas d'erreurs, ou alors très peu [...] Être régulier et ne pas me blesser, c'est l'objectif pour passer la ligne d'arrivée."

Le trio de tête de la catégorie quads est donc composé de trois pilotes Yamaha toujours vierges de succès. Simon Vitse caracole à la première place (bien que pénalisé d’1’30’’), avec 8’14’’ d’avance sur le Russe Sergey Karyakin et 10’35’’ sur son compatriote Axel Dutrie.

Quads - Classement général après la 5e étape

 PiloteQuadTemps
1

 Simon Vitse

Yamaha 19h32mn22s
2

 Sergey Karyakin

Yamaha +08mn14s
3

 Axel Dutrie

Yamaha +10mn35s
4

 Ignacio Casale

Yamaha +14mn36s
5

 Daniel Mazzucco

Can-Am +47mn32s
6

 Kees Koolen

Barren Racer +01h07mn57s
7

 Pablo Copetti

Yamaha +01h21mn20s
8

 Santiago Hansen

Honda +01h45mn38s
9

 Nelson Sanabria

Yamaha +02h02mn43s
10

 Rafal Sonik

Yamaha +02h05mn46s
Article suivant
Camions - De Rooy en tête à mi-parcours

Article précédent

Camions - De Rooy en tête à mi-parcours

Article suivant

Mikko Hirvonen peut nourrir des regrets

Mikko Hirvonen peut nourrir des regrets
Charger les commentaires