Des concessions accordées aux concurrents d'Audi

L'ASO et la FIA prévoient plusieurs changements au règlement T1 après les craintes exprimées par Toyota et Prodrive face à l'arrivée d'Audi avec un modèle hybride en 2022.

Des concessions accordées aux concurrents d'Audi

L'arrivée d'Audi dans le monde du rallye-raid crée déjà des tensions, avant même les premiers essais du prototype hybride de la firme aux anneaux. Le cadre réglementaire doit être défini pour ce type de motorisation et c'est l'une des principales tâches de Thierry Viardo, coordinateur technique du Dakar, et David Castera, directeur de la course, depuis la fin de la 43ème édition en janvier dernier.

Une catégorie hybride, nommée T1-E, sera donc créée pour le Dakar 2022, dont les contours du tracé ont été dévoilés cette semaine, et l'organisateur ASO doit faire face à des demandes opposées des différents constructeurs engagés. Motorsport.com a appris qu'Audi a demandé plusieurs concessions pour son modèle, qui aura un train propulseur électrique basé sur celui utilisé en Formule E, que la marque va justement quitter pour se lancer dans le Dakar, mais aussi le moteur Classe 1 utilisé en DTM, afin de recharger les batteries.

Lire aussi :

Parmi ces demandes figurent un système permettant de gonfler et dégonfler les pneus depuis la voiture, un châssis plus large, des roues de 17 pouces comme sur les buggys et un débattement de suspension plus important que pour les 4x4. Prodrive, en charge de l'engagement des BRX de Nani Roma et Sébastien Loeb, et Toyota se sont opposés à ces demandes, craignant d'être désavantagés.

En réponse, ASO et la FIA envisagent de créer une catégorie T1+, différente de la T1 actuelle qui accueille la plupart des concurrents en Autos, pour permettre l'engagement de véhicules de 2,30 m de large, contre 2,00 m en T1, un débattement de suspension de 350 mm, soit 70 mm de plus, et des roues de 37 pouces, au lieu des 32 pouces actuellement imposées aux 4x4. Le poids sera en revanche augmenté de 100 kg, pour atteindre 1950 kg. Le système de gonflage et dégonflage des pneus restera exclusif aux buggys et aux véhicules électriques, "afin d'optimiser leur consommation énergétique" selon ASO.

Pour trouver un équilibre de performance entre les différentes motorisations, ASO et la FIA prévoient de jouer sur le restricteur d'air, avec des limites qui doivent encore être définies. Le moteur atmosphérique essence de Toyota a un restricteur d'air de 37 mm, tandis que le moteur turbo diesel du buggy MINI en a un de 39 mm. Prodrive utilise de son côté un V6 bi-turbo essence, avec des limitations électroniques équivalentes à celles imposées à Toyota.

Le Dakar 2021 a été marqué par les nombreuses crevaisons des 4x4, si bien que des changements de règlements ont été demandés par Sébastien Loeb et Nasser Al-Attiyah, dont l'équipe Toyota a été touchée par plus de 50 crevaisons selon les informations de Motorsport.com. La taille des roues, limitée à 16 pouces, a été au cœur des critiques et Toyota espérait un changement de règlement.

Lire aussi :

Le règlement T1+ et le passage à des roues de 17 pouces devrait bénéficier aux Hilux en 2022, tandis que Prodrive a prévu d'importants changements sur le BRX T1, qui seront selon nos informations évalués sur le terrain au mois d'août. Il reste à savoir si X-Raid, en charge de l'engagement de MINI, profitera aussi du règlement T1+. Du côté d'Audi, Motorsport.com a appris que les essais initialement prévus pour le début de l'été pourraient être repoussés puisque le règlement T1-E n'est pas encore finalisé. Sans cadre légal défini, il est difficile pour le constructeur de valider toutes les solutions techniques.

Les nouveautés du règlement T1+ pourraient être ratifiées par la FIA durant l'été, permettant à toutes les marques, dont Audi, de faire du Rallye du Maroc une séance d'essais grandeur nature au mois d'octobre. Les discussions se poursuivent aussi pour faire du Dakar une manche d'un Championnat du monde des rallyes-raids.

partages
commentaires

Related video

Le Dakar ne simplifiera pas sa navigation pour Loeb et Sainz

Article précédent

Le Dakar ne simplifiera pas sa navigation pour Loeb et Sainz

Article suivant

Sébastien Loeb a choisi Fabian Lurquin comme nouveau copilote

Sébastien Loeb a choisi Fabian Lurquin comme nouveau copilote
Charger les commentaires